Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: Les entraînements des Lions de l'Atlas sans Hakimi, Bounou et Fajr    Vahid Halilhodzic commente le tirage au sort des barrages, Qatar 2022    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    Attijariwafa bank et l'AMCI accompagnent les étudiants et lauréats internationaux de la Coopération du Royaume du Maroc    Casablanca: La mise en oeuvre de la stratégie nationale de la jeunesse en débat    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    OMS :Un tiers de la population mondiale n'a pas accès à une cuisine propre    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Matières premières : une stabilisation des cours prévue en 2022    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    Maroc/Météo: Chutes de neige et pluies annoncées ce samedi 22 janvier    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Biden et le Premier ministre du Japon promettent un front uni face à la Chine    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Cent jours de…solitude!
Publié dans Albayane le 12 - 09 - 2017

La majorité amorce la rentrée politique. Elle rassemble, hier dans la capitale, les siens, toutes entités confondues. Après environ cent jours de «règne», elle fait le point sur son bilan, à travers le chef de gouvernement et les leaders des partis de ses composantes.
Après avoir concédé à boulets rouges les colères de toutes parts, elle sort de la fosse du lion pour dire ce qu'elle a pu réaliser et ce qu'elle était contrainte d'ajourner. Elle se rebiffe et se donne la peine de se dépoussiérer les mémoires. «Cent ans de solitude !», titrait Gabriel Garcia Marqués, le célèbre romancier colombien, lauréat prix Nobel de littérature en 1982. «Cent jours de platitude !», diraient, au même titre, des renégats et des démolisseurs, en embuscade au coin de la rue. Serait-on juste de lui tant en vouloir?
Contextualiser le parcours du présent mandat rocambolesque serait plutôt judicieux pour donner à César ce qui appartient à César ! Pour ce faire, on ne saurait passer sous silence tout l'assaisonnement conjoncturel qui avait vinaigré la formation de l'exécutif, après des moments d'atermoiement, encore plus longs que son accouchement à la césarienne. L'ancien chef nommé était éconduit pour permettre l'éclatement d'une équipe vouée forcément à la disparation. Cette naissance ardue, mue dans les dédales du couac, est ipso facto, confrontée aux frondes de la zone rifaine dont la mutinerie fréquente désarçonne les agendas d'un gouvernement acculé dans le discrédit.
Il serait alors impropre de s'en prendre à une mouture encore sous le choc de son enfantement mitigé, de l'ébranlement du nord dont les incidents ne sont pas encore aplanis à nos jours et de l'épée de Damoclès qui sème le tumulte. On ne pourrait donc s'attendre à meilleur rendement, au regard de toutes ces péripéties handicapantes. Cependant, nul ne devrait non plus ignorer l'effet de vouloir férocement balkaniser et démystifier la pratique partisane dans notre pays, d'une part et le recul des forces démocratiques et progressistes, d'autre part. La rencontre introductive de la saison politique a permis d'étaler les atouts mais également les entraves qui persistent encore dans la marche de la majorité.
Elle constituera, sans doute, un réel leitmotiv pour entamer une nouvelle manche, sous des chapeaux rouges, avec davantage de mobilisation et d'enthousiasme. Quoi qu'on puisse dire des heurts et des malheurs qui peuvent paraître dans les rouages de cet ensemble « hétérogène », le défaitisme et la dénégation ne peuvent arranger une situation complexe. Cherchons plutôt à rectifier ce qui peut l'être, avec volontarisme !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.