Agriculture : La situation du marché à un niveau normal    Covid-19: le point sur la situation au Maroc jusqu'à jeudi à 18h00    Coronavirus : le groupe CDG annonce de nouvelles mesures au profit des TPME    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    TIBU Maroc s'adapte au coronavirus    Aswak Assalam lance prochainement «Aswak Delivery», un service de livraison à domicile    Covid-19: Le ministère de la Santé appelle à la patience    Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 2 avril    Enchères de Sotheby's: Melehi et Belkahia en vedette    Confinement: nouvelles pratiques, vieilles fractures    Mohamed Belmou : «Nous sommes pour l'idée d'allouer le budget des festivals pour lutter contre le corona»    Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Fonds Spécial Covid-19    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Adieu Si Fadel    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Brèves Internationales    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Les réserves des centrales syndicales    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le Maroc n'y échappera pas    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La relève «tagnaouite» prend les commandes
Publié dans Albayane le 21 - 06 - 2018

Un vent de jeunesse et de renouveau soufflera sur le Festival gnaoua et musiques du monde dont le coup d'envoi sera donné aujourd'hui! De jeunes maâlems fouleront les scènes de la ville des Alizés, le temps d'un week-end riche en rythmes et sonorités. Une nouvelle génération qui entend non seulement préserver l'héritage musical de ses ancêtres, mais surtout y apporter sa touche créative.
Essaouira se parera l'instant de 3 jours de couleurs de l'art gnaoua comme à son habitude. Le Festival gnaoua et musiques du monde ouvre son bal aujourd'hui et se poursuivra jusqu'au 23 juin à Essaouira. Une 21e édition assez particulière, puisque les mélomanes habitués aux mêmes têtes chaque année, découvriront cette année de jeunes mâalems au talent inégalé. Si cette relève est constituée depuis quelques éditions du festival, la nouveauté c'est que pour la première fois, on la verra fouler l'une des principales scènes du festival, notamment la scène Moulay Hassan. Hossam Gania, Khalid Sansi, Ismail Rahil, Mohamed Boumazzough ... sont entre autres les nouveaux mâalems issus de la pépinière du festival qui se produiront cette année.
Hossam Gania, fils du défunt maâlem Mahmoud Guinea, se produira sur scène aux côtés du saxophoniste anglais Shabaka Hutchings, du guitariste et bassiste français Nguyen Lê, du pianiste David Aubaile et du batteur marocain Omar Barkaoui. Durant les trois jours, le festival proposera les concerts de la nouvelle génération de mâalems issus de Casablanca, Marrakech, Essaouira. La relève de Casablanca constituée des maâlems Ismail Rahil, Brahim Hamam et Khalid Sansi se produira le 21 juin sur la scène Moulay Hassan. La relève de Marrakech avec les maâlems Moulay El Tayeb Adhbi, Tariq Ait Hmitti et Hicham Merchane donnera un spectacle le 22 juin. Quant à la relève d'Essaouira composée de Saïd Boulhimas (Band of Gnaoua), Abdelmalek El Kadiri et Mohamed Boumazzough, elle se produira en clôture du festival, le 23 juin.
Il faut dire que depuis quelques années, l'une des préoccupations des initiateurs du Festival était d'assurer la pérennité de l'art gnaoua, ainsi que son avenir. Surtout qu'au cours des dernières années, l'art gnaoua a vu s'en aller plusieurs de ses illustres mâalems, entre autres Mahmoud Guinea... Pour assurer l'avenir de cet art musical ancestral et assurer la transmission pendant qu'il est encore temps, le festival avait initié le tremplin «Ouled Mogador Music action» à la base de la relève tagnaouite.
En plus des jeunes mâalems, le festival accueille en cette 21e édition, plusieurs fusions, des résidences et pas moins de 14 concerts sur les scènes de Moulay Hassan et de la plage.
Autre délice de cette édition, le festival proposera quatre concerts de fusion inédits, dont une avec deux grandes musiciennes, notamment Fatoumata Diawara et Asma Hamzaoui (Bnat Tombouctou).
En marge du festival, Essaouira accueillera le Forum des droits de l'Homme, pour la 7e fois consécutive, organisé en partenariat avec le Conseil national des droits de l'Homme sous le thème «L'impératif d'égalité» du 22 au 23 juin. Sans oublier «l'Arbre à Palabres», un rendez-vous intimiste entre artistes et public autour d'un thé, depuis une terrasse de la Médina.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.