Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Il est important de laisser des écrits lorsque l'on dépose des projets»
Publié dans Albayane le 20 - 01 - 2019


Nadia Larguet, productrice et journaliste
Une première dans l'histoire des droits d'auteur et de la propriété intellectuelle au Maroc! En novembre 2018, pour la première fois dans l'histoire du Maroc, un concepteur a obtenu gain de cause dans un procès contre un établissement public.
Nadia Larguet, productrice et journaliste, a remporté contre l'Office national marocain du tourisme (ONMT). L'ancienne présentatrice de 2M accusait l'office d'avoir proposé à la chaine M6 une idée qu'elle avait elle-même développée et déjà proposée à l'ONMT. «Je suis extrêmement fière d'être allée jusqu'au bout et de ne pas avoir baissé les bras.
Il est important de ne pas se laisser influencer lorsque vous pensez avoir été lésé ou que vous êtes dans votre droit. Malheureusement, je trouve les gens parfois trop frileux dans ce pays», confie Nadia Larguet dans une déclaration à Al Bayane. «D'ailleurs certains médias et certains artistes n'ont même pas osé reprendre cette information. C'est dire que le courage n'est pas donné à tout le monde.
Vous me demandez un conseil, le seul que je puisse donner est d'ordre pratique : il est important de laisser des écrits lorsque l'on dépose des projets», souligne-t-elle. Selon la productrice, les producteurs et concepteurs doivent mieux se protéger et ne pas hésiter à laisser des traces. «Mon cas a fait jurisprudence. On sait maintenant qu'une institution a été condamnée pour une question de droit d'auteur, c'est une première.
Je félicite le Tribunal administratif de Rabat», ajoute-t-elle. Pour Nadia Larguet, le Maroc devrait penser à s'inspirer de la France en matière de droits d'auteur pour évoluer dans ce domaine. «Tant que les médias, même les plus influents, ainsi que certains producteurs ne montrent pas l'exemple, que ce soit en termes de copyright, de droit à l'image…etc …c'est un peu comme si on prêchait dans le désert !», conclut-elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.