HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    Le projet solaire Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF Renouvelables    Une troisième recrue pour le Raja    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    Tanger. Trois individus arrêtés, 8.000 comprimés de psychotropes saisis    Education nationale. Un budget en hausse    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Lycée Victor Hugo: Première plainte au Maroc, convocation pour harcèlement du proviseur à Paris    Insolite : Trahi par Facebook    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Nouveau single : «Ya Denya» lance la carrière de Sara Moullablad    Un regard certain sur le monde    Adil Zaidi : «La 13ème région connaît un accueil extrêmement favorable»    SM le Roi préside la 3e causerie religieuse du Ramadan    SM le Roi inaugure à l'arrondissement Sidi Moumen un Centre médical de proximité    Recherche scientifique au Maroc 2006-2016: le Rapport de Fassi Fehri    Affaire Khadija: Report du procès    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    BAM: l'immobilier en berne    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Baccalauréat 2019. Une nouvelle date pour l'examen régional unifié    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Pourquoi la Loi sur les travailleurs domestiques n'est pas appliquée    Officialisation de l'amazigh. Qui est responsable du retard ?    Viol et séquestration. Le procès de Khadija enfin lancé    Le Maroc fait sa promo en Espagne    Edito : Avalanche de lois    Tarifs douaniens: Les fabriquants de chaussures contre la procédure de Trump    Nike accusé de contrefaçon    Divers sportifs    Tous les bienfaits santé du poivre    La santé visuelle des chauffeurs professionnels objet d'une campagne médicale    Divers    En Libye, la guerre est aussi économique    L'environnement de la sphère publique marocaine, impact sur la communication    Niki Lauda, miraculé de la F1, meurt paisiblement à 70 ans    Arsenal a une longueur d'avance dans le dossier Ziyech    Ces tournages qui ont tourné au drame : Harry Potter et les Reliques de la mort    La faune et la flore à l'honneur lors de la journée internationale des musées    Adil Fadili : Les séries policières suscitent un intérêt grandissant du public    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nabil Benabdallah: Porter à l'international les aspirations du peuple palestinien
Publié dans Albayane le 08 - 02 - 2019

Le Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah, accompagné de Khalid Naciri et Said Fekkak, membres du Bureau politique, a reçu, mercredi au siège national du PPS à Rabat, l'ambassadeur de Palestine à Rabat, Jamal Choubki.
Le diplomate palestinien a exposé, à la délégation du PPS, les derniers développements de la situation de la cause palestinienne, qui traverse une période des plus difficiles en raison de la décision américaine d'enterrer à jamais le rêve de l'indépendance palestinienne dans le cadre la soi-disant transaction du siècle.
« Je suis venu exposer à la direction du PPS les derniers développements de la situation en Palestine occupée et de la lutte du peuple palestinien pour sa liberté et son indépendance», a affirmé l'ambassadeur dans une déclaration aux journaux Al Bayane et Bayane Al Youm.
Selon lui, la cause palestinienne traverse l'une des périodes les plus difficiles et les plus dangereuses en raison de la décision américaine de l'enterrer une fois pour toutes dans le cadre de la soi-disant transaction du siècle rejetée par la direction palestinienne.
Dans ce cadre, l'administration américaine a pris une série de mesures dont la reconnaissance d'Al Qods comme capitale d'Israël, le transfert de l'ambassade américaine à Al Qods, la fermeture du Bureau de l'OLP et de l'Etat de Palestine à Washington et une série d'autres mesures financières punitives contre l'Autorité palestinienne.
Mardi, le sénat américain a approuvé à une large majorité une mesure censée permettre aux autorités publiques de rompre tout lien financier avec des entreprises boycottant Israël. La mesure vise à combattre le mouvement mondial BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) appelant au boycott économique, culturel ou scientifique d'Israël pour dénoncer les implantations israéliennes dans les territoires situés au-delà des frontières de 1967.
Pour faire face à cette situation, la direction palestinienne a convenu de la formation d'un gouvernement partisan pour permettre à l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), représentant unique et légitime du peuple palestinien de reprendre les choses en main.
Sur le terrain, la situation ne cesse de se détériorer, étant donné qu'Israël vit à l'heure d'une campagne électorale et des surenchères des différents partis politiques pour s'attirer l'électorat en proférant toute sorte de menaces contre les Palestiniens et en encourageant par la même les colons et les extrémistes israéliens à multiplier les attaques et les assassinats contre les Palestiniens.
Pour sa part, le SG du PPS, Mohamed Nabil Bendabdallah, a indiqué avoir pris connaissance au cours de cet entretien des derniers développements de la situation dramatique que connait le peuple palestinien aussi bien sur le plan intérieur qu'au niveau international. De grandes puissances internationales réservent désormais à la question palestinienne un traitement négatif.
L'entretien a été aussi l'occasion de réaffirmer les positions de soutien et de solidarité du PPS avec le peuple palestinien et de souligner la disposition du parti à poursuivre son appui à la lutte du peuple palestinienne.
Pour le PPS, a-t-il rappelé, la cause palestinienne a été toujours considérée comme une cause nationale.
L'entretien a porté aussi sur les moyens appropriés pour traduire dans les faits cette solidarité à travers notamment une nouvelle visite dans les territoires occupés et à l'Autorité nationale palestinienne, suite à la visite d'une délégation PPS en 2013, la première du genre d'un parti politique marocain en Palestine.
Les discussions ont également porté sur les moyens de participer à toute action de mobilisation, soit en tant que parti politique ou dans le cadre de l'Association marocaine de soutien à la lutte palestinienne dont fait partie le PPS.
Pour le PPS, a-t-il dit, il s'agit aussi de porter les aspirations du peuple palestinien au niveau européen et africain et sur la scène internationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.