Hautes fonctions : La procédure de nomination remise à plat    Avis Locafinance ouvre une nouvelle agence à Casablanca    Wafa Assurance lance une gamme de produits à partir de 60 DH/an    Le Souss aura son Forum international en novembre prochain    Rekrute lance un simulateur de salaire gratuit    Education aux valeurs. Oui, mais quoi ?    Tunisie    Immigration clandestine : Six personnes arrêtées à Tan Tan et Laâyoune    Renversement d'un autocar à Errachidia : Le bilan grimpe à 17 morts    Le ministère de l'éducation nationale rassure    Météo: le temps qu'il fera ce mardi    Le CNDH va présenter ses recommandations d'amendement du Code pénal    L'ONU appelle à enquêter sur l'usage "excessif de la force" par la police russe    Le Hezbollah abat un drone israélien à la frontière libanaise    La Tunisie au rythme de soirées politiques télévisées inédites    Brexit: Jamais deux sans trois?    Insolite : L'hymne d'Andorre joué par erreur au coup d'envoi de France-Albanie    Les U23 ont-ils encore une chance de se qualifier ?    Une large revue d'effectif prévue par le sélectionneur national face au Niger    Il fait l'actu : Miloudi Moukharik, président de l'UMT    La Bourse de Casablanca boucle la semaine en baisse    Un haut responsable parlementaire chinois appelle à resserrer la coopération parlementaire avec le Maroc    Forte chute des prix des céréales de base et du sucre à l'échelle mondiale    Les régimes végétariens et végétaliens augmenteraient le risque d'AVC    La cigarette électronique au cœur de la polémique    Accident d'Errachidia: le chauffeur ayant pris la fuite se rend aux autorités    "Les fleurs du passé ont fleuri" Premier souffle poétique d'Alain Psaume Bouithy    "Tiwizi", une nouvelle collection pour diffuser des ouvrages académiques auprès d'un large public    "Ça" démarre fort au box-office    L'Boulevard revient dans tous ses états    Pour un nouveau contrat social (au Maroc et ailleurs)    Elections en Russie : Lourdes pertes pour le pouvoir à Moscou    Les Lionceaux et les Lions de l'Atlas logiquement accrochés    Nucléaire iranien: l'AIEA confirme l'installation de centrifugeuses avancées    Ouverture du 8ème congrès national de la Jeunesse socialiste    Mostra de Venise. Le "Joker" triomphe    La qualité l'emportera    Liban: Le Hezbollah dit avoir abattu un « drone israélien » à la frontière    La rentrée sociale !    Météo: Le temps qu'il fera ce lundi    Match amical : La sélection nationale des locaux bat le Burkina faso 1-0    La sélection nationale des locaux bat le Burkina faso    Soutien des pays d'Amérique latine à la cause nationale    Les sélections du Maroc (A, olympiques et locaux) ont des rendez-vous décisifs    Les Lions de l'Atlas accrochés à Marrakech par le Burkina Faso    La Toile selon l'art de la «halka» dans une peau comique et moderne    bdellatif El Mesnaoui : «Plusieurs scénarios souffrent d'une faiblesse structurelle»    «Eidreadathon»: Des lectures au goût de la fête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nabil Benabdallah: Porter à l'international les aspirations du peuple palestinien
Publié dans Albayane le 08 - 02 - 2019

Le Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah, accompagné de Khalid Naciri et Said Fekkak, membres du Bureau politique, a reçu, mercredi au siège national du PPS à Rabat, l'ambassadeur de Palestine à Rabat, Jamal Choubki.
Le diplomate palestinien a exposé, à la délégation du PPS, les derniers développements de la situation de la cause palestinienne, qui traverse une période des plus difficiles en raison de la décision américaine d'enterrer à jamais le rêve de l'indépendance palestinienne dans le cadre la soi-disant transaction du siècle.
« Je suis venu exposer à la direction du PPS les derniers développements de la situation en Palestine occupée et de la lutte du peuple palestinien pour sa liberté et son indépendance», a affirmé l'ambassadeur dans une déclaration aux journaux Al Bayane et Bayane Al Youm.
Selon lui, la cause palestinienne traverse l'une des périodes les plus difficiles et les plus dangereuses en raison de la décision américaine de l'enterrer une fois pour toutes dans le cadre de la soi-disant transaction du siècle rejetée par la direction palestinienne.
Dans ce cadre, l'administration américaine a pris une série de mesures dont la reconnaissance d'Al Qods comme capitale d'Israël, le transfert de l'ambassade américaine à Al Qods, la fermeture du Bureau de l'OLP et de l'Etat de Palestine à Washington et une série d'autres mesures financières punitives contre l'Autorité palestinienne.
Mardi, le sénat américain a approuvé à une large majorité une mesure censée permettre aux autorités publiques de rompre tout lien financier avec des entreprises boycottant Israël. La mesure vise à combattre le mouvement mondial BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) appelant au boycott économique, culturel ou scientifique d'Israël pour dénoncer les implantations israéliennes dans les territoires situés au-delà des frontières de 1967.
Pour faire face à cette situation, la direction palestinienne a convenu de la formation d'un gouvernement partisan pour permettre à l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), représentant unique et légitime du peuple palestinien de reprendre les choses en main.
Sur le terrain, la situation ne cesse de se détériorer, étant donné qu'Israël vit à l'heure d'une campagne électorale et des surenchères des différents partis politiques pour s'attirer l'électorat en proférant toute sorte de menaces contre les Palestiniens et en encourageant par la même les colons et les extrémistes israéliens à multiplier les attaques et les assassinats contre les Palestiniens.
Pour sa part, le SG du PPS, Mohamed Nabil Bendabdallah, a indiqué avoir pris connaissance au cours de cet entretien des derniers développements de la situation dramatique que connait le peuple palestinien aussi bien sur le plan intérieur qu'au niveau international. De grandes puissances internationales réservent désormais à la question palestinienne un traitement négatif.
L'entretien a été aussi l'occasion de réaffirmer les positions de soutien et de solidarité du PPS avec le peuple palestinien et de souligner la disposition du parti à poursuivre son appui à la lutte du peuple palestinienne.
Pour le PPS, a-t-il rappelé, la cause palestinienne a été toujours considérée comme une cause nationale.
L'entretien a porté aussi sur les moyens appropriés pour traduire dans les faits cette solidarité à travers notamment une nouvelle visite dans les territoires occupés et à l'Autorité nationale palestinienne, suite à la visite d'une délégation PPS en 2013, la première du genre d'un parti politique marocain en Palestine.
Les discussions ont également porté sur les moyens de participer à toute action de mobilisation, soit en tant que parti politique ou dans le cadre de l'Association marocaine de soutien à la lutte palestinienne dont fait partie le PPS.
Pour le PPS, a-t-il dit, il s'agit aussi de porter les aspirations du peuple palestinien au niveau européen et africain et sur la scène internationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.