Covid-19: Le CNDH lance un appel pour une adhésion « responsable » à la campagne de vaccination    RAM : Reprise des vols directs avec Miami, Doha et Montréal    Le chef du gouvernement représente SM le Roi    Une Allemande de l'EI écope de dix ans de prison    La Barbade quitte la Couronne britannique et élit sa présidente    Trois clubs marocains au lieu de quatre dans le périple africain    36ème championnat arabe : Le Raja d'Agadir bat les Algériens de la JS Saoura (22-20)    «Je suis en cours d'essai avec le Wydad Athletic Club»    Liga : le Real toujours roi du clasico à Barcelone    Le Sahara était, reste et demeurera marocain, le conflit autour n'est que « superfétatoire »    Campagne nationale de sensibilisation sur le dépistage    «Chatarra» de retour sur les planches    L'Ensemble El Akademia se produira sur la place Hassan II de Dakhla    Tétouan accueille le 14è Forum international de Bande dessinée    Pegasus : avant le procès, les écrans de fumée de l'Humanité    Sahara marocain. L'Algérie démasquée à nouveau par l'ONU    Infrastructures : Casablanca se dote de nouvelles toilettes publiques    Israël lève l'avertissement concernant les voyages au Maroc    Armement : Le 1er porte-avions indien poursuit ses essais en mer    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 25 octobre 2021 à 16H00    Intempéries : Des morts en Algérie et Tunisie suite à de violentes inondations    Yémen: 105 rebelles Houthis tués lors des dernières 24 heures    Sahara : Alger rejoue la carte des dinosaures du lobbyisme américain    L'Opinion : Au Maroc, gouverner c'est aussi recevoir    Melilia : Les autorités marocaines déjouent une tentative de migration massive    Israël annule l'avertissement de voyage pour le Maroc    La prolongation de l'état d'urgence sanitaire au menu du prochain Conseil du gouvernement    Renault et Mathieu Lehanneur réinventent la 4L    Sahara : Depuis le Kenya, Mokhtar Ghambou dénonce l'ingérence d'Alger    Scrutins 2021... UN TOURNANT !    Maroc: contre le passe sanitaire, des dizaines de personnes ont défilé à Rabat    Soudan : Emmanuel Macron condamne le coup d'Etat et appelle «au respect de l'intégrité du premier ministre»    Aviation : Boeing voit grand pour l'Afrique    Dr Saïd Guemra : « Il n'y a aucun sens à venir taxer les Marocains au nom de l'efficacité énergétique »    EasyJet et TUI assureront des vols de rapatriement du Maroc vers le Royaume-Uni    Lydec dans les « Top Performers RSE » et dans le Top 5 des « Best Emerging Market Performers » de Vigeo Eiris    ACNOM : Kamal Lahlou récompensé pour l'ensemble de son œuvre au service du sport    Covid-19 : Le Maroc reçoit ce mardi 850.000 doses du vaccin Pfizer    Je vous emmène sur le terrain...    Coup d'Etat au Soudan : le premier ministre détenu par des forces armées    Interview avec Fatima Abouali : Les cas de dopage en baisse au Maroc    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    Site officiel de la HACA : L'amazigh y est désormais aussi    Deux événements en Arabie Saoudite dédiés au climat : Le chef du gouvernement représente le Souverain    Riad d'Ibn-Khaldoun à Fès : Une Fake news selon Mehdi Bensaïd    Eliminatoires du Mondial 2022 : Le Liberia reçoit la Centrafrique et le Nigeria à Tanger    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les valeurs religieuses!
Publié dans Albayane le 13 - 05 - 2019

Plus de 60 000 mosquées sont plantées à peu près dans tout le territoire national. Le chiffre est énorme si l'on compare avec les divers édifices publics qui voient le jour, en milieu urbain ou en milieu rural.
On ne peut alors que se rassurer de l'attachement de nos compatriotes à leur religion. En fait, il est bien évident que les maisons de culte constituent un bel espace pour s'abreuver des préceptes divins et partager les valeurs spirituelles. Loin de verser dans l'impiété, serait-on en mesure d'affirmer que toute cette panoplie luxuriante de lieux sacrés ont servi à inculquer les valeurs de droiture et de probité civiques dans la société marocaine tels que les prône l'Islam?
A voir la déchirure sociale qui prolifère parmi les générations montantes, on est plutôt sceptiques quant à l'impact de ces lieux de culte en termes de moralité et de décence. Sans aucun agnosticisme non plus, on pourrait même avancer qu'on y inculque autre chose que la vertu et la convenance auxquelles se devrait de se vouer l'individu dans son vécu quotidien. C'est ainsi que, de plus en plus, se propagent des perversions de tous genres, dans les rapports sociaux de toutes parts. De surcroît, la dérive sociale peut entraîner des actes de fanatisme démesuré débouchant, dans bien des cas, au terrorisme avéré.
A quoi rime donc ce dilemme saillant ? D'une part, on motive l'accroissement des lieux saints et on sécrète des manies allant paradoxalement à l'encontre de la culture théologique escomptée, d'autre part. Sans nul doute, on conviendra que le message de la religiosité s'adresse à l'âme pieuse, dans sa confession avec son créateur. Mais également, il est prescrit en même temps, sans bavure, qu'il s'assigne, d'une manière organique, la mission de relèvement du niveau de comportement envers autrui. Or, il semble bien que la seconde tâche est, à coup sûr, renvoyée aux calendes grecques.
On constatera qu'on se rue à monter des mosquées dans les quartiers, à peine que ceux prennent forme. Des «associations» de construction naissent et arpentent les rues, la pancarte et le seau aux mains, collectant les sous. Les «mécènes» se mettent aussi à la besogne…Bizarre!
Devant tout cet ouvrage galopant, on se demanderait pourquoi on ne déploierait pas le même effort pour l'édification des écoles, des dispensaires ou encore des maisons de repos. Des aires de jeu.., avec la même ferveur et cadence ! Ce serait le même effet caritatif, en matière de don noble, que celui des mosquées. Quoique la chose religieuse se soit hissée au niveau de la modération souhaitée, force est de constater qu'elle est, en revanche, entachée de manipulation exogène pour lui amputer ses rôles vitaux de civilité et de promotion de l'être humain auquel sont destinées les valeurs et les vertus authentiques de la religion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.