La CAF prévoit deux pauses fraîcheur entre les mi-temps    Meknès. Arrestation d'une bande criminelle arrêtée pour cambriolages    Exposition sur Eugène Delacroix à Rabat, une première dans le monde arabe et en Afrique    Musiques sacrées. Le festival bat son plein    L'Iran dit avoir abattu un drone américain et parle de « ligne rouge »    Objectif Downing Street : Place aux deux finalistes    TE Connectivity inaugure sa deuxième usine de production au Maroc    Jeux Africains de Plage : le Maroc bat l'Algérie au beach-soccer    Arts martiaux : Marrakech abritera le Championnat du monde professionnel de muay thai    Saut d'obstacles : Concours officiel de la Garde royale du 28 au 30 juin à Rabat    Organisé par AOB Group et l'AMEE : La performance énergétique dans l'hôtellerie en débat    Kenzi Tower Hôtel: Restaurant Sens, une carte joliment revisitée    Une nouvelle stratégie de financement de la santé s'impose    Accueil en fanfare pour le président chinois en Corée du Nord    L'OPM célèbre la fête de la musique aux rythmes de compositions dansantes    Jazzablanca : 80% des festivaliers ont un accès gratuit    L'exposition «Mains de lumière» éblouit des étudiants et chercheurs    Le temps est ainsi fait    Sécurité et développement en Afrique. Comment le continent peut se prendre en main    Le coût social aggrave le déficit budgétaire en 2019    Sahara marocain à l'ONU: L'initiative marocaine fortement soutenue    Rabat. EBM lance ses programmes préparatoires pour les tests d'admissions    Les Lions de l'Atlas en Egypte pour un deuxième exploit    Déconcentration administrative : La Commission interministérielle fait le point    Marquage fiscal .L'ADII lance un appel d'offres    Journée mondiale des réfugiés    Inscriptions au doctorat. L'UM5R annonce une baisse des frais pour les fonctionnaires    Le peuple marocain célèbre ce jeudi le 49ème anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid    Benslimane : 4 personnes périssent dans un accident de la route    Le Centre international Hassan II de formation à l'environnement voit le jour à Salé    Les stocks de sardinelles et de chinchards surexploités    Médecine : Drôles de carabins !    L'escalade des tensions dans le Golfe inquiète    Le marché mondial du luxe poursuit sa progression, tiré par la Chine    L'agriculture peut aussi rafraîchir la planète    L'équipe ghanéenne espère renouer avec le sacre africain    Dormir devant la télévision fait grossir    Bulletin de la CAN    Hausse attendue de la production dans l'industrie au deuxième trimestre    Bouillon de culture    Le bureau de la Chambre des représentants tient sa réunion hebdomadaire    Habib El Malki en visite à Dublin    Moussem de Tan-Tan Les tentes marocaines et mauritaniennes reflètent la richesse du patrimoine culturel commun    Saïdia accueille le 11ème Salon régional du livre    Canticum Novum transporte le public fassi aux confins des musiques anciennes    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire
Publié dans Albayane le 19 - 05 - 2019

Olk Werner, ancien technicien allemand, est l'un des entraineurs étrangers qui n'ont rien donné à l'équipe nationale du Maroc.
En prenant les destinées techniques des Lions de l'Atlas en 1990 succédant à son homologue argentin Antonio Angelillo qui n'a pu rester que moins d'une année sans aucun effet, Werner avait eu plus temps mais seulement pour deux ans marqués par deux simples qualifications à deux rendez-vous internationaux et sans gloire. Le premier rendez-vous concernait le retour du Maroc en CAN 1992 au Sénégal et le second portait sur la présence aux Jeux Olympiques de la même année au Barcelone. Lors de ces deux compétitions, le Maroc avait brillé par son élimination précoce et dès le premier tour.
Aux JO, le Maroc terminait bon dernier dans un groupe difficile, avec un seul point au compteur, après avoir fait match nul face à la Corée du Sud (1-1) tout en concédant par la suite 2 défaites sévères respectivement contre la Suède (4-0) et le Paraguay (3-1).
Pour l'histoire du tournoi remporté par l'Espagne face à la Pologne, une équipe africaine avait terminé sur la 3e place du Podium. Il s'agit du Ghana qui alignait pourtant une formation de loin la plus jeune de la compétition avec une moyenne d'âge de moins de 19 ans. Les jeunes ghanéens vainqueurs de l'Australie (1-0) avaient créé la surprise en décrochant la médaille de bronze, devenant ainsi le premier pays africain à remporter une médaille olympique de football. Ce que le Maroc restait loin de concrétiser en se contentant toujours du simple premier tour durant toutes ses participations comme c'était le cas au rendez-vous barcelonais.
En CAN, les poulains de Werner se sont également contenté du simple premier tour mais seulement en 2 matches, défaite face au Cameroun (1-0) et nul devant le Zaïre (1-1).
Ce sont là les deux rendez-vous ratés par l'équipe nationale en une seule année en compagnie de Werner, cet ancien international allemand qui était joueur du Bayern Munich de 1965-1970 et qui allait se recycler en entraineur à partir de 1978 en dirigeant différents clubs de la Bundesliga dont Eintracht Braunschweig, Darmstadt 98, Fribourg, Karlsruher SC avant de passer en Egypte pour s'occuper du Zamalek durant une seule année (1995-1996).
Mais entretemps, sa première expérience à la tête d'une sélection africaine n'avait rien donné aux Lions d'Atlas qui allaient solliciter d'autres coaches et cadres nationaux à l'image d'Abdelkhalek Louzani et Abdellah Blinda artisans de la qualification au mondial américain en 1994 ainsi que le Français Henri Michel avec lequel le Maroc va retrouver et la CAN et le Mondial en 1998…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.