L'Iran dit avoir abattu un drone américain et parle de « ligne rouge »    TE Connectivity inaugure sa deuxième usine de production au Maroc    Organisé par AOB Group et l'AMEE : La performance énergétique dans l'hôtellerie en débat    Une nouvelle stratégie de financement de la santé s'impose    Accueil en fanfare pour le président chinois en Corée du Nord    Objectif Downing Street : Place aux deux finalistes    CAN 2019 : La CAF prévoit 2 pauses fraîcheur par match    Jeux Africains de Plage : le Maroc bat l'Algérie au beach-soccer    Arts martiaux : Marrakech abritera le Championnat du monde professionnel de muay thai    Saut d'obstacles : Concours officiel de la Garde royale du 28 au 30 juin à Rabat    Kenzi Tower Hôtel: Restaurant Sens, une carte joliment revisitée    L'OPM célèbre la fête de la musique aux rythmes de compositions dansantes    Jazzablanca : 80% des festivaliers ont un accès gratuit    L'exposition «Mains de lumière» éblouit des étudiants et chercheurs    Le coût social aggrave le déficit budgétaire en 2019    Rabat. EBM lance ses programmes préparatoires pour les tests d'admissions    Sahara marocain à l'ONU: L'initiative marocaine fortement soutenue    Le temps est ainsi fait    Sécurité et développement en Afrique. Comment le continent peut se prendre en main    Marquage fiscal .L'ADII lance un appel d'offres    Inscriptions au doctorat. L'UM5R annonce une baisse des frais pour les fonctionnaires    Journée mondiale des réfugiés    Les Lions de l'Atlas en Egypte pour un deuxième exploit    Déconcentration administrative : La Commission interministérielle fait le point    Le Centre international Hassan II de formation à l'environnement voit le jour à Salé    Le peuple marocain célèbre ce jeudi le 49ème anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid    Les stocks de sardinelles et de chinchards surexploités    Benslimane : 4 personnes périssent dans un accident de la route    Médecine : Drôles de carabins !    L'escalade des tensions dans le Golfe inquiète    Musiques sacrées du monde: Concert «engagé» de Marcel Khalifa    Tourisme: Le Marrakech du Rire fait grimper le baromètre    Habib El Malki en visite à Dublin    Le marché mondial du luxe poursuit sa progression, tiré par la Chine    L'agriculture peut aussi rafraîchir la planète    Dormir devant la télévision fait grossir    Divers    L'équipe ghanéenne espère renouer avec le sacre africain    Bulletin de la CAN    Hausse attendue de la production dans l'industrie au deuxième trimestre    Bouillon de culture    Le bureau de la Chambre des représentants tient sa réunion hebdomadaire    Moussem de Tan-Tan Les tentes marocaines et mauritaniennes reflètent la richesse du patrimoine culturel commun    Saïdia accueille le 11ème Salon régional du livre    Canticum Novum transporte le public fassi aux confins des musiques anciennes    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN
Publié dans Albayane le 20 - 05 - 2019

Les deux coaches, Abdelkhalek Louzani et Abdellah Blinda, comptaient parmi les rares cadres nationaux ayant eu le mérite de diriger l'équipe nationale dans une compétition internationale. L'histoire remontait au Mondial 1994 pour les Lions de l'Atlas qui avaient pourtant brillé par leur absence lors des deux rendez-vous africains de la CAN en 1994 et 1996.
C'est Louzani qui fut le premier sollicité pour succéder au coach allemand, Olk Werner, au lendemain de l'échec en CAN 1992. Louzani qui trouva devant lui la mission délicate de mener les Lions vers la qualification en Coupe du Monde 1994, tenait bien sa responsabilité, doucement mais sûrement. Alors qu'il avait bien négocié la majorité absolue des matches éliminatoires et qu'il ne lui restait qu'un seul Cap à sauter vers le Mondial, Louzani sera remercié seulement pour cause de « franc-parler ». Louzani, a payé cher sa forte personnalité et son refus à toute ingérence dans ses fonctions ainsi qu'à ses propres convictions de ne pas convoquer certains joueurs préférés ne répondant pas à ses choix technico-tactiques dont un certain Rachid Daoudi pour ne citer que le cas de cette grande vedette de l'époque.
Abdallah Blinda choisi pour le remplacer, a fait preuve de plus de souplesse, avec une formation new-look ayant joué et remporté un seul match face à la Zambie, match remporté à Casablanca sur un but de Laghrissi, pour aller au Mondial américain.
Blinda avait donc bouclé la boucle en confirmant le travail bien accompli par Louzani qui restait héros de la qualification. Seulement, les choses n'avaient pas tourné pour Blinda et les Lions auteurs d'une participation des plus décevantes au mondial avec 3 défaites successives respectivement contre la Belgique (1-0), l'Arabie Saoudite et les Pays-Bas sur le même score de (2-1).
Ce fut vraiment dommage pour ces 2 coaches qui méritaient mieux au vu de leurs calibres et de leurs expériences particulières.
Blinda de son vrai nom Abdallah Ajri, avait commencé en tant que joueur-attaquant au sein de son club préféré, le FUS de Rabat, pour se distinguer avec 46 buts marqués au cours de sa carrière. En tant qu'entraineur, Blinda a dirigé plusieurs clubs dont le Raja après le FUS ainsi que l'équipe de Bani Yas à Abu Dhab avant de prendre les destinées techniques des Lions de l'Atlas puis l'équipe marocaine des joueurs locaux en 2008.
Louzani, lui, avait fait mieux après avoir fait ses débuts également comme joueur dans sa ville natale, à l'AS Essaouira en Division 2 au début des années 1960 avant d'aller effectuer une expérience professionnelle en Belgique pendant une quizaine d'années chez les clubs RSC Anderlecht, Crossing Elewijt, Charleroi-Marchienne tout en poursuivant ses études pour devenir entraîneur. Ainsi et fort de son diplôme obtenu à Charleroi, Louzani retourna à la maison à l'aube des années 1980 pour coacher différents clubs de la Botola dont le MAT, OCK, FUS, IRT, KACM, CODM, SCCM, DHJ, JSM, KAC… en se distinguant maintes fois, ici et là, dont notamment la Coupe arabe remportée avec l'équipe de Khouribga.
Voilà pour ces deux coaches, Louzani et Blinda, qui méritent vraiment d'être salués…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.