Abdessamad Kayouh s'entretient à Paris avec le président du Sénat    New-York. Un ancien ambassadeur marocain poursuivi pour "fraude sur les visas"    Meknès. Arrestation d'un partisan de Daesh qui planifiait un attentat-suicide    Le roi Mohamed VI félicite Abdelmadjid Tebboune    Découvrez les vainqueurs de la 8ème Course de Tafilalet    Plus de 25 entreprises portugaises en mission d' affaires multisectorielle au Maroc    La torture est-elle toujours de rigueur ?    Volonté du Maroc de renforcer sa coopération avec les Parlements d'Amérique latine et des Caraïbes    L'ONU réaffirme son soutien au processus politique en cours au Sahara    Omar El-Béchir, l'autocrate déchu aux multiples visages    Pompeo promet une réponse ferme si l'Iran nuit aux intérêts américains en Irak    Les mesures restrictives prennent de l' ampleur au niveau du commerce mondial    Signature à Montréal d' un accord de partenariat entre Attijariwafa Bank et la Banque nationale du Canada    Klopp : Le projet d'expansion de la Ligue des champions à 32 clubs est du grand n 'importe quoi    Tokyo dévoile son stade olympique conçu pour affronter la chaleur    Un camion douche pour voir la vie sous un nouveau jour    Oujda aura son Centre d' accueil des enfants et adolescents autistes    Divers    L'USFP démarre les "Forums Socialistes " par la question économique sous le thème    "Un autre ciel" de Mohammed Al Horr présentée Journées Théâtrales de Carthage    Le public rbati découvre l'Amazonie brésilienne à travers la musique et le cinéma    Mordu par un chat au Maroc, il succombe quelques jours après en Espagne    L'Assemblée générale du Royal Golf Anfa Mohammedia est reportée    Casablanca. Rencontre-débat sur la promotion du don d'organes    Communiqué du Cabinet Royal    Agadir, un paradis de retraite où il fait bon vivre    Enseigner autrement!    Entretien avec le cinéaste et romancier Atiq Rahimi    Botola Pro D1: Les mises à jour se poursuivent    Un site structurant à dimension internationale    Météo : Fortes vagues attendues sur l'Atlantique    Skhirat: Deux médecins chercheuses marocaines en diabète primées par SANOFI    Oujda. Formation sur la gouvernance au profit des conseillères communales    Abdennabaoui insiste sur le rôle « central » du corps du Secrétariat-greffe    HCP : Les solutions à la réduction des inégalités, selon les Marocains    Inde: 200 millions de musulmans, une minorité indésirable?    L'APSB s'associe à la naissance de l'Association des sociétés de bourse africaines    L'olive tient salon à Taourirt    Les Gnaoua au patrimoine de l'Unesco salués par André Azoulay    Cinéma et migration : « Rafaël » remporte le grand prix du Festival d'Agadir    Casablanca: Annonce des projets primés au Festival international du film de l'étudiant    Attijariwafa bank renforce son engagement en faveur des MRE du Canada    Forum parlementaire: Le Maroc et la France, partenaires pour la sécurité et le développement en Afrique    L'Organisation de Coopération Islamique fait le bilan de 20 ans d'activités    Botola Pro D1 : Le classico Wydad-AS FAR vole la vedette    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Des entreprises portugaises en mission d'affaires multisectorielle au Maroc    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le SG du PPS rencontre des représentants de syndicats des artistes
Publié dans Albayane le 23 - 05 - 2019

Le Secrétaire Général du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), Mohamed Nabil Benabdellah, a reçu mardi 21 mai au Siège national du parti à Rabat, des représentants de syndicats des artistes. Il s'agit du Syndicat des Auteurs et Compositeurs Indépendants Marocains (SACIM) et le Syndicat Artistique des Producteurs et Auto Producteurs (SAPA) pour débattre autour des «problématiques de la gestion collective des droits d'auteur et droits voisins». En effet, la rencontre était une occasion idoine pour mettre la lumière sur les défis et les enjeux auxquels fait face ce secteur.
Dans ce cadre, le SG du PPS a affirmé que le parti est prêt à organiser des sessions de travail avec les artistes et les représentations syndicales afin de trouver une formule transparente permettant une gestion efficace et efficiente du Bureau marocain du droit d'auteur (BMDA) pour répondre aux attentes et aspirations de tous.
« Nous espérons parvenir à une gestion démocratique de la chose. Et le projet de loi est une dynamique, voire une feuille de route, qui mènera à la réforme de ce secteur. Pour ce faire, nous sommes prêts à travailler avec tous les acteurs et les institutions concernés.», a-t-il indiqué lors de la rencontre.
Pour Issam Kamal, président du SACIM, cette rencontre entre plusieurs syndicats qui sont acteurs dans le champ artistique et le PPS s'inscrit dans la dynamique de sensibilisation que les artistes mènent depuis un certain moment pour sensibiliser les différents acteurs politiques à la question des droits d'auteur, plus précisément le BMDA, a-t-il déclaré à Al Bayane à l'issue de cette rencontre.
«Il y a un grand flou dans les informations relayées parce que des gens pensent que l'argent de ce bureau est un argent public alors qu'il s'agit de l'argent privé. En outre, il y a un projet de texte de loi en cours de rédaction. C'est pour cette raison qu'on est entrain de sensibiliser les partis politiques afin qu'ils puissent avoir un droit de regard sur ce dossier et pouvoir en discuter, au sein du parlement, d'une manière bien fondée et efficace», a-t-il ajouté.
La finalité : avoir une loi qui répond aux attentes et espérances de l'artiste marocain, a-t-il dit. D'après lui, la sensibilisation est un travail énorme à faire parce que nombreux sont les acteurs politiques et même les artistes qui ne connaissent pas et ne maîtrisent pas ce dossier. C'est une problématique en soi, a-t-il fait savoir. Et de rappeler que ces syndicats avaient des revendications bien avant que ce projet n'ait vu le jour.
«On voudrait que ce projet de loi soit discuté et validé par le Secrétariat Général du Gouvernement (SGG) et adopté par le parlement le plutôt possible. A cela s'ajoute aussi une facilité d'accès des auteurs au BMDA, précise-t-il. Selon le président du SACIM, ce bureau n'a pas d'instance de gouvernance c'est-à-dire il n'y a pas, selon ses dires, ni un conseil d'administration, ni une assemblée générale, ni une représentativité réelle des artistes à l'intérieur du BMDA.
«Pour l'instant, on demande d'avoir une représentativité symbolique au sein de ce bureau pour avoir un droit de regard sur son travail», conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.