Ciment : Légère hausse des ventes à fin mai    Doctorat : L'UIC s'associe à ESC Clermont    Finance participative : Bank Al Yousr décortique les enjeux    Mauritanie : Le candidat du pouvoir remporte la présidentielle    Bac : Le taux de réussite en hausse de 20% à Casa-Settat    Washington s'apprête à sanctionner davantage l'Iran    Délais de paiement. Entreprises et établissements publics désormais contraints à la transparence    Festival Gnaoua et musiques du monde. Grande fête de la culture !    Le plan américain de paix par l'économie sera discuté à Bahreïn, sans les Palestiniens    "Comment est-ce possible ?", le coup de gueule d'Hervé Renard    L'école belge de Rabat met en place des programmes préparatoires aux tests d'admission    Nuit de liesse à Istanbul après la victoire de l'opposition    Groupe Al Omrane. Une nouvelle stratégie marketing pour les MRE    Marrakech. Une bande spécialisée dans le trafic de drogue démantelée    MAROC/PALESTINE : LAKJAA RAPPELLE LE SOUTIEN ENGAGE DE SM LE ROI MOHAMMED VI POUR LES PALESTINIENS, DIRECTION ET PEUPLE    Mauritanie: Cheikh El-Ghazouani revendique la victoire    De David Guetta à Kery James: retour sur le weekend de Mawazine    Clôture en apothéose de la fête de la musique "by Wecasablanca Festival"    Les Muwachahat andalouses et alépines résonnent dans le ciel de Fès    Une mosquée de Ceuta visée par des tirs    Violence à l'égard des femmes. L'enquête nationale décortiquée par les députés    25ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde : Du gospel et flamenco pour marquer la fin    RAM : APRES NEW-YORK, MIAMI, WASHINGTON...AU TOUR DE BOSTON POUR DES VOLS DIRECTS    L'université Ibn Zohr en apothéose!    CAN 2019 : 120 millions de DH privent les Marocains des matchs des Lions de l'Atlas    Abdelhadi El Mouaziz remporte le 11è Trail international des cèdres    Ouverture de la 12è retraite du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA à Sekhirat    Le Maroc exprime sa satisfaction quant à la position constructive de la Barbade    Gouvernance spatiale et développement    Mawazine-2019: le duo Bigflo et Oli propulse le public vers « la lune »    BMW de nouveau transporteur officiel du Festival Mawazine    Immigration illégale : Six individus déférés devant le parquet à Larache    El Jadida : OCP Jorf Lasfar organise une caravane médicale    Le Maroc prend part au "Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée"    Festival de Fès, un bilan très satisfaisant pour la 25ème édition    Administration. Où en est le chantier de la déconcentration ?    Le Sénégal et l'Algérie prennent les rênes du Groupe C    Mohamed Aujjar s'informe du fonctionnement de la Cour de cassation hongroise    Edito : Excédent au Bac    Vif succès du tournoi de football organisé par Act4Community Jorf Lasfar    La politique migratoire de l'Espagne entre façade et réalité    Divers    Une victoire d'entrée pour les maîtres de céans    Marc Lamti, le plus jeune joueur de la compétition    Amine Harit : Au fond de moi, ça n'allait pas et je me mentais    Répression tous azimuts dans les camps de la honte    Enfin un prix pour l'enseignant inspirant    Affaire Khashoggi: la responsabilité du prince héritier est engagée…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





2002: Les Lions de l'Atlas toujours éliminés au premier tour
Publié dans Albayane le 23 - 05 - 2019

Le Maroc s'apprête à assurer sa 17e participation en Coupe d'Afrique des Nations à l'occasion de la 32e édition de la CAN 2019 prévue en Egypte en été prochain. Cap sur les participations du Maroc à travers l'histoire, depuis la création de la CAN en 1957.
Les Lions de la CAN 2002 organisée au Mali n'étaient pas moins chanceux de ceux l'édition tenue conjointement par le Ghana et le Nigeria, deux ans auparavant. Les Lions y sont allés sur les mêmes traces en subissant une sortie prématurée successive. Pourtant, ils ont réalisé des résultats honorables dans l'ensemble, aussi bien aux éliminatoires que lors des phases finales.
Dirigée par un nouvel entraineur, le Portugais Humberto Coelho, en succédant au Français Henri Michel, l'équipe nationale avait soufflé le chaud et le froid durant les matches des éliminatoires. Après le passage du premier tour suite au forfait de la Guinée Bissau, l'équipe du Maroc allait réussir une qualification difficile mais méritée en remportant 3 victoires contre 2 défaites et 1 nul lors du second tour (phase de poules). Doublement battue par le Gabon (2-0 en aller et 0-1 au retour) au terme des premier et dernier matchs des éliminatoires, l'équipe du Maroc s'est ressaisie s'imposant également à double reprise contre la Tunisie (0-1 à l'extérieur, but de Camacho, et 2-0 à domicile, buts de Chippo et Camacho). Contre le Kenya, l'équipe nationale avait également réussi une victoire à domicile (1-0, but de Chipo) avant de se déplacer pour arracher le nul (1-1, but de Bassir). Ce qui donnait la qualification du Maroc en leader de son groupe (10 points) en compagnie de la Tunisie (2e / 8 pts).
Lors des phases finales, la mission des Lions semblaient encore difficile. En commençant par un nul face au Ghana (0-0), le Maroc allait pourtant s'imposer par la suite contre le Burkina Faso (2-1, buts de Zerouali auteur d'un doublé). Mais lors de la 3e sortie, l'équipe nationale allait subir une lourde défaite infligée par l'Afrique du Sud (3-1) avec le but de Benmahmoud qui a sauvé l'honneur suite à un penalty dans le dernier quart d'heure de jeu.
Pour l'histoire, l'Afrique du Sud bête noire des Lions de l'Atlas, venait de prendre le meilleur sur le Maroc pour la seconde fois en phase finale de la CAN après la victoire (2-1) au quart de finale de la CAN 1998.
L'Afrique du sud et le Ghana, premiers du groupe (ex-aequo avec le même nombre de points 5) allait continuer le périple de cette nouvelle CAN marquée par une autre élimination sévère du Maroc qui terminait 3e de son groupe (4 pts) alors que le Burkina fermait la marche (1 pt).
Au quart, l'Afrique du Sud a été sortie par le pays hôte, le Mali, vainqueur par (2-0). Le Nigeria, le Cameroun et le Sénégal ont enchainé grâce à des victoires respectivement contre le Ghana (1-0), l'Egypte (1-0) et la RD Congo (2-0).
En demi-finales, le Mali allait rendre le tablier face au Cameroun (0-3) tout comme le Nigeria face au Sénégal (1-2 après prolongations).
Le trophée de cette CAN malienne était revenu en fin de compte au Cameroun vainqueur du Sénégal grâce aux tirs au but (3-2 après le 0-0 du temps réglementaire et les prolongations) alors qu'auparavant, la petite finale tournait à l'avantage du Nigeria au détriment du Mali (1-0).
Un statu quo fut signalé pour les meilleurs goléadors de cette CAN avec les Camerounais Patrick Mboma et Salomon Olembe ainsi que le Nigérian Julius Aghahowa auteurs de 3 buts chacun.
Voilà en gros pour cette CAN marquée par son niveau technique, bon dans l'ensemble, l'âpreté des matches disputé… Mais qui reste malheureusement à oublier pour le Maroc qui n'arrivait toujours pas honorer sa mission. Cela même s'il avait mobilisé une nouvelle génération menée par les seuls rescapés de la précédente au nombre de 7 joueurs Youssef Chippo, Adil Ramzi, Rachid Benmahmoud, Abdeljalil Hadda, Salaheddine Bassir, Abdelilah Fahmi et le capitaine Noureddine Naybat. Cela n'avait certes pas aidé à réussi avec les nouveaux sélectionnés dont les gardiens de buts Abdelilah Bagui, Tarik El Jarmouni et Driss Benzerkri également retenu en compagnie des joueurs Akram Roumani, Abdeslam Ouaddou, Faouzi El Brazi, Tarik Chihab, Badr El Kaddouri, Nourdin Boukhari, Otmane El Assas, Youssef Safri, Gharib Amzine, Rabie El Afoui, Hicham Zerouali, Rachid Rokki…
Ces joueurs, dans leur grande majorité, vont s'éclipser par la suite, laissant leur place à de nouveaux venus et tous des professionnels d'Europe. Ce qui va replacer les Lions de l'Atlas sur la voie des victoires et offrir au Maroc une place de finaliste de la CAN 2004 en Tunisie vainqueur du titre (2-1) sur son sol.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.