L'élevage avicole algérien affecté par la fragilité économique et les faiblesses technologiques    Contrôles pendant Ramadan: l'ONSSA se mobilise    Fusillade devant un hôpital à Paris: un mort et un blessé grave    Football / Ligue du Gharb : L'équipe «Al Achbal » remporte le tournoi des U12    Covid-19: Le Cameroun reçoit un don de 200.000 doses du vaccin Sinopharm    Mohamed Benchaâboun : « Il est nécessaire d'encourager la production de vaccins dans les pays en développement »    FRMF : Zakaria Aboub, seul rescapé de la restructuration de la DTN    Ligue des Champions : l'Afrique du nord en force en quarts de finale    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Coronavirus : les déclarations chinoises sur une faible efficacité des vaccins sont un «malentendu»    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    Football : mort d'un joueur après s'être effondré lors d'un match de championnat amateur    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour lundi 12 avril    MM. Bourita et Le Drian réaffirment l'excellence des relations bilatérales    La Chine approvisionnera le Maroc de 10 millions de doses de vaccins courant avril et mai    DMG : de fortes averses orageuses et rafales de vent attendues mercredi et jeudi    Les clés de la solidarité pour ouvrir les portes du Ramadan.    Le président de la commune de Louta visé par une enquête    L'Arabie saoudite annonce le début du mois de Ramadan    Raja: ce qu'a dit El Bekkari après la victoire contre Pyramids (CAF)    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    Nadir Yata incarnait une formidable force militante    Tanger: localisation de deux mineurs objets d'un avis de recherche dans l'intérêt des familles    L'Ouganda et la Tanzanie se lient pour la construction d'un oléoduc    Ramadan 2021: voici les horaires de travail dans les administrations au Maroc    Le Sahara marocain plombe la diplomatie algérienne et envenime les relations entre Alger et Paris    Pyramids-Raja: les buts du match (VIDEO)    Liga : Bounou, En-Nesyri et Munir attendus face au Celta Vigo    Selon le FMI, le Maroc sur une bonne trajectoire    Météo au Maroc: le temps qu'il fera ce lundi    Droits des sociétés : Les principales nouveautés    France: stupeur et condamnation après des actes ciblant les musulmans à l'approche du Ramadan    Lois électorales : Feu vert de la Cour constitutionnelle    JSK-RSB (0-0) : Les Berkanais se compliquent la tâche    Tijara 2020 : La formation du capital humain, un véritable levier de développement    Edito : Débat clos    Salé : Voici les lauréats du concours de sculpture métallique monumentale récompensés    Regain de tension dans le Donbass    Nora Iffa, une voyageuse engagée    Melehi et Chebaa à l'affiche    L'écriture poétique et l'esprit de l'amour… !    "L'Oiseau bleu " de Mouha Ouhdidou, Grand Prix du Festival national du court-métrage d'Oujda    Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Agence Bayt Mal Alqods : les lauréats du concours "Les couleurs d'Al Aqsa" primés    L'Association marocaine des droits des victimes tient son assemblée générale constitutive    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le tourisme désossé dans le Souss!
Publié dans Albayane le 02 - 06 - 2019

La famille du tourisme de Souss Massa et ses multiples intervenants se sont réunis récemment à Agadir pour décortiquer de bout en bout, un secteur en quête de ses repères égarés. Assurément, c'est là une initiative fort louable à mettre à l'actif du nouveau Conseil Régional du Tourisme (CRT) de la région qui, depuis son installation, il y a tout juste quelques mois, il se démène, tambours battants, à tirer son épingle du jeu.
A peine eut-il élu domicile dans ses locaux qu'il s'empressa à rendre public son plan d'action devant ses partenaires au cours d'une rencontre solennelle consacrée cet effet. Ce nouvel échange traduit, encore une fois, cette attitude volontariste d'aller de l'avant et surtout cette approche inclusive de faire en synergie avec tous les coopérateurs.
Il se serait agi, en effet, d'une complicité congrue, savamment chaperonnée par l'adjonction circonspecte du Wali de la région qui, il faut bien le reconnaître, a revigoré, après une bien longue genèse, la remise en selle de la structure fédératrice, sous la conduite de Rachid Dahmaz, tout feu, tout flamme. Alors que la capitale du Souss se tortille en gestation de faire sa mue, non loin de là, la cité ocre se meut sur des chaperons rouges. «On ne change jamais une équipe qui gagne !», dirait-on, dans le jargon de la balle ronde, puisque Hamid Bentaher, un stratège avéré, rempile de nouveau au faîte du perchoir du CRT de Marrakech. Au passage, on saluera avec ferveur la grimpée retentissante de la ville impériale dont l'Etat ravive le vent en poupe.
Sans verser dans une sorte de grogne face à ce flamboiement fastueux, bien que la conduite de la politique centrale se montre aussi injuste que rigoriste envers le Souss, en général, il y a lieu de constater, non sans amertume, le relâchement nonchalant de toute la communauté du tourisme régionale, depuis des lustres. Aujourd'hui, tout le monde en est conscient et s'en mord les doigts en jérémiades. «Comment se fait-il que la première station balnéaire du royaume, anciennement resplendissante dégringole à l'abîme, alors que son homologue du sud caracole à la cime?», s'arrache-t-on les cheveux devant cette renversée spectaculaire.
Il n'y a guère de secret à la décadence que la destination hivernale aux éclats cléments, est en passe de sévir avec aigreur ! Au-delà de la désinvolture dont l'Etat fait preuve à son adresse, on ne peut que s'en tenir à soi-même, au lieu de chercher le mal ailleurs. Le secteur du tourisme à Agadir nécessite un véritable ébranlement dans ses ramifications en défection. L'assiette foncière devrait être revue à la hausse, tout en s'assurant de son usage à bon escient pour relever davantage l'investissement et éviter les égarements antérieurs dont les auteurs ne sont autres que les propres instances étatiques censés promouvoir les diverses niches.
En rapport, le volume capacitaire devrait être également sujet à une forte percée, en forçant la réouverture des hôtels fermés depuis des ans, en reformulant la refonte des structures en délabrement et accélérant le parachèvement d'autres en cours de construction éternel. De même, un effort considérable est à déployer en termes de reconsidération de visions et de choix à mettre en œuvre, en prônant continuellement l'action participative et en préconisant une démarche agressive et offensive afin de mette la pression sur les décideurs de tutelle, de fluidifier les canaux de communication à grande échelle et de fidéliser constamment la clientèle tant au niveau des marchés traditionnels qu'émergents, à travers le monde…
D'autres volets sectoriels de haute importance, en matière d'activités parallèles, notamment les services, l'animation, l'aérien, la restauration, les agences de voyage, entre autres, ont été épluchés lors de cet appel au dialogue franc et constructif. Une bonne note à apprécier et valoriser pour entrevoir des lendemains meilleurs!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.