Ports autorisés : opération spéciale de transport de passagers    PLF rectificative : le PPS oppose son niet    Aïd Al-Adha: voici le prix du mouton cette année (VIDEOS)    Coronavirus : plus de 13 millions de cas déclarés dans le monde    Relèvement des droits d'importation de 30 à 40% : Quels sont les produits concernés    Aïd Al-Adha : Les préparatifs dans le respect des exigences sanitaires    Urbanisme. La destruction du patrimoine se poursuit    L'Espagne opère des reconfinement locaux en s'appuyant sur la Loi (video)    Bac 2020. Massar, le serveur est une tombe    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 84 nouveaux cas, 16.181 au total    Coronavirus : Chakib Alj appelle les entreprises à plus de vigilance [Courrier]    Chelsea. Une victoire signée Giroud    Covid-19: ce qu'il faut retenir de la réunion Laftit/CGEM    ODD : Le Maroc défend son bilan devant l'ONU    Nouveau modèle de développement : Voici les premières conclusions de la CSMD    Syndrome de Tanger    Explications    Espagne: Arrestation de deux présumés terroristes algériens    La CNDP plaide pour une digitalisation réfléchie    Sahara marocain: un journal bulgare fustige le polisario et son mentor    Fête du Trône : Report des cérémonies et des festivités    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Ibrahim Aboubakr Harakat    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    La demande intérieure devrait baisser de 4% cette année    La Turquie et le monde arabe    La santé numérique, une solution pertinente aux défis du système de soins    Mohamed Benabdelkader : L'ouverture de la profession d'adoul à la gente féminine consacre le choix démocratique du Royaume    Retour sur six années de procédure    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    France post-Covid-19: Macron décline les priorités de son plan de relance    Le WWF appelle les pays méditerranéens à lutter effectivement contre la pêche illégale des requins et des raies    Driss Lachguar : Il est grand temps de mettre fin aux agissements électoralistes afin de doter les consultations électorales de la crédibilité nécessaire    Le café maure de la Kasbah des Oudayas rasé    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    L'émergence du cinéma digital    US Round Up du mardi 14 juillet – Déficit budgétaire, Angelina Jolie, Tyler Goodspeed, Ecoles, US coronavirus    Le SG du PPS reçoit les dirigeants des Jeunesses des partis politiques représentés au parlement    Wachma chante « Tay Tay » avec Madara    Cyclisme : Les coureurs retrouveront bientôt le peloton    Remaniement ministériel en Tunisie    Madame Erdogan et son sac à 50.000 dollars    Foot. Le Real se rapproche du titre    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La fête de l'Huma s'illumine!
Publié dans Albayane le 13 - 09 - 2019

C'est aujourd'hui que s'ouvrent les festivités de la traditionnelle messe de l'humanité, organe de presse du Parti communiste français. Le quotidien marocain Al Bayane y est invité pour prendre place dans l'immense espace du Bourget, parmi une pléthorique représentativité des courants de progrès, du monde entier.
Le stand du quotidien du parti du progrès et du socialisme, joliment pavoisé en cette circonstance, est illustré de portraits qui datent de 1974 où des camarades ont pris part à ce rendez-vous internationaliste. En présence de Rekkas Mahtat, président du directoire de la société éditrice et directeur de la publication d'Al Bayane, de Mohamed Bouraoui, membre du directoire et directeur commercial du journal ainsi que les camarades Touria Skalli et Saoudi El Amalki, membres du bureau politique du PPS, cet événement s'avère aussi une occasion de rencontre et se concerter avec les camarades de la section de Paris du parti et d'autres camarades de plusieurs sections qui viennent assister à cette manifestation.
D'autres banderoles du journal, des slogans, le fameux mémorandum de l'indépendance brandi par le parti depuis août 1946 et de portraits des leaders du PPS étaient accrochés sur tous les coins du stand et incarnaient une période glorieuse de la seule présence marocaine de l'organe de presse du PPS.
Des dizaines de camarades du monde, en particulier de l'Hexagone se rendent à l'espace du journal pour retrouver leurs homologues et échanger les souvenirs de cette épopée. Ils s'informent sur la situation actuelle de la presse du parti, mais également la vie interne du PPS et celle du champ politique nationale. D'autres hôtes viennent aussi converser avec les camarades de la section de Paris et déguster le thé et les fours ou encore feuilleter les documents étalés dans le stand.
Tout au long de trois jours d'affilée, les divers compartiments du festival vont vivre des débats autour des grandes questions de libération, de démocratie et de justice. Des formes de solidarité avec les victimes de ces barbaries de par toute la planète sont pareillement exprimées par les unes et les autres des délégations présentes. La fête de l'humanité, comme son nom l'indique bien, est aussi des espaces de chants et de danse, notamment la grande scène qui abrite, chaque soirée et même les après-midi, des shows et des concerts animées par de grandes stars de la musique et de la chanson planétaire.
Plusieurs stands sont, également, le théâtre de plusieurs tables rondes et conférences sur des sujets de préoccupations communes. Il va sans dire enfin que cette fête de l'humanité a encore été un succès populaire, puisque toutes les délégations internationales ont fait preuve de solidarité et de valeurs humanistes. La 85ème édition de cette manifestation de grande envergure fait donc perpétuer ces vertus, en dépit de l'hégémonie sauvage du capitalisme qui envahit le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.