La terre a tremblé dans la région de Ouarzazate    Le Maroc dans le Groupe B    Concours «Street Art Casablanca»    LA BAD APPUIE LE MAROC AVEC PRÈS D'UN MILLION DE DOLLARS    Mahrez envoie Manchester City en finale    Le plaidoyer du Maroc pour une OMC plus efficace    Le Djibouti réitère son attachement «résolu et constant» à l'intégrité territoriale du Maroc    Nizar Baraka : "Il est temps de revoir la répartition des richesses"    L'accueil par l'Espagne du chef du "polisario" est contraire aux règles de partenariat avec le Maroc (El Khalfi)    AGROALIMENTAIRE/Agropoles: des plateformes intégrées avec des incitations pour les investisseurs    Coupe du Trône : Ce soir, deux belles parties en perspective !    Le bus du Raja vandalisé dans le parking de l'hôtel du rassemblement à Rabat !?    Nordin Amrabat vers un retour en Europe    Covid-19/Maroc : 5 décès et 371 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    Madrid: Manifestation massive devant l'Audience Nationale pour réclamer l'arrestation du dénommé Brahim Ghali    USA: Facebook maintient l'interdiction du compte de Donald Trump    Ce qu'il faut retenir des études relatives au développement du cannabis    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Chloroquine-hydroxychloroquine : les pharmacies bientôt réapprovisionnées    Le 11ème Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes se déroulera du 25 au 28 mai    Entre livre et lecture: La réalité numérique transforme le livre en mythe    Quand la pandémie pérennise son lexique dans la langue française    Hôtellerie : l'Israélien Fattal lorgne le Maroc    « Mon histoire avec les médicaments », une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 1]    Le dirham devrait s'apprécier face au dollar de 0,1%    Affaire Brahim Ghali : Madrid tente une opération "damage control"    Ramadan/Tanger: un restaurant sert un Ftour express, couvre-feu oblige (reportage)    Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Nuits ramadanesques : Le groupe Tarwa N-Tiniri se produira le 6 mai    Selon l'UAFA : Le Maroc organisera la Coupe Arabe des Nations U17 juillet prochain !    Hakimi dans le viseur du Bayern Munich    Covid-19: deux cas du variant indien détectés en Espagne    Coupe du Trône: voici le premier qualifié au dernier carré (VIDEO)    230 pompiers algériens lourdement sanctionnés pour avoir manifesté    Le Premier secrétaire de l'USFP s'entretient avec l'ambassadeur du Pakistan au Maroc    Brahim Ghali et cinq de ses complices dans les mailles de la justice espagnole    La BVC démarre en territoire positif    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mercredi 5 mai    Au Musée Reina Sofia à Madrid : «Trilogie marocaine : 1950-2020»    Jazz au Maroc: vivement le live !    Santé : Des médecins cubains au Maroc ?    Simplification des procédures administratives : La CMR se conforme à la nouvelle loi    Covid-19 : Deux cas du variant indien détectés en Espagne    Ministère: Près de 4 millions d'Espagnols au chômage    Météo: le temps prévu ce mercredi 5 mai au Maroc    Bill et Melinda Gates continueront à gérer ensemble leur fondation après leur divorce    Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, se retire de la vie politique    Critiqué, Biden augmente finalement le nombre des admis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Art des Rouaïss dans le Souss
Publié dans Albayane le 16 - 12 - 2019


Une tradition ancrée dans le terroir
Comme à l'accoutumée, le festival des Rouaïssque parraine le département de la culture et de la jeunesse et sport, fait son irruption à Dcheira, relevant de la province d'Inezgane Ait Melloul, à près d'une dizaine de kilomètres au sud de la capitale Souss.
A l'instar de la série de festivals qui fleurissent dans les multiples coins du royaume, cet événement fort attendu par la communauté locale et les adeptes de cet art séculaire, réapparaît avec davantage de notoriété des artistes proposés et d'engouement du public en fêter fin d'année. En collaboration avec nombre de partenaires institutionnels, en particulier le conseil régional de Souss Massa, la province d'Inezgane Ait Melloul et la commune territoriale de D'cheira, cette manifestation qui fait vibrer les scènes de la ville, depuis jeudi dernier a aujourd'hui samedi en clôture, a drainé une large assistance, toute en apothéose.
Cette manifestation est constamment marquée par les prestations de haute portée traditionnelle qui enchante et émeut les populations locales. Cette année encore, les organisateurs ont eu la sage idée de rendre un vibrant hommage posthume à l'icône de l'art des Rouaïss, feu Hadj Belaid qui restera indélébile dans la mémoire collective de la région, en tant que maître incontesté duquel se sont inspirées des générations d'artistes, à travers l'histoire. Cette reconnaissance pathétique est devenue une tradition pour le festival qui festoie, dans la liesse et la considération, l'une des sommités de cet art ancestral.
Le programme de ce rendez-vous annuel comprend une panoplie d'unités d'art de Rouaïss, notamment des soirées sur la Place des fêtes de la ville de D'cheira à laquelle prend part une flopée d'artistes pionniers de cet art émanant de divers recoins des régions ensorcelées par cet aspect artistique et patrimonial Amazigh. Cette myriade de récitals de grande incarnation de la richesse de la région est rehaussée par la commémoration affective de l'art Terouissa, en la personne de Raïss Hadj Belaïd. Aussi bien pendant les exhibitions artistiques que la conférence programmée a cet effet, sous le thème : « les caractéristiques et les particularités de la musique du défunt Hadj Belaid », animée par des chercheurs et experts en la matière, avec la coordination du centre marocain de la documentation et d'études de la art des Rouaïss.
Du fait qu'on ne peut parler de l'art des Rouaïss, sans parler de ses fondateurs, à savoir la poésie chanter, les initiateurs de ce festival ont jugé bon d'insérer dans le programme de la manifestation, une soirée poétique qui célèbre dans l'allégresse, ce genre d'expression auquel un contingent de poètes se livre à des récitals de haute qualité symbolique.
A cette occasion, le festival n'a pu ad manqué non plus d'introduire dans le menu diversifié une cérémonie d'hommage en direction d'un ensemble de poètes, en guise de respect et d'estime, mais également d'ancrage de la culture de reconnaissance. Il convient de souligner qu'en marge du festival, cette édition compte organiser une compétition des jeunes rouaïss auxquels la direction prête un intérêt particulier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.