Vent de précampagne électorale dans les barreaux    Justice: Un premier agenda pour l'après-confinement    La loi sur les travailleurs sociaux au Conseil du gouvernement    Essaouira, nouvel eldorado du tourisme    HSEVEN lance un programme de mentorat pour les porteurs innovants    Covid19: L'hydroxychloroquine interdite en France    Fonds spécial: Les pharmaciens de Casablanca participent    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Liaisons maritimes pour rapatrier les touristes français bloqués au Maroc    CGEM : un plan de relance de 100 milliards DH sur 12 mois    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Ligue des champions, Coupe de la Confédération et CHAN s'acheminent vers l'annulation    L'examen du calendrier de la saison 2020 au centre d'une réunion en ligne de l'Union arabe de karaté    Noussair Mazraoui tout proche d'un accord final avec l'AC Milan    Grace Njapau Efrati : Le Plan d'autonomie, seule solution au différend sur le Sahara    Reprendre, oui mais comment ?    Violence contre les femmes à Marrakech : 30 appels téléphoniques enregistrés en deux semaines    Contribution de l'INDH à la lutte contre le Covid-19 à Taounate    Programme intégré pour lutter contre le coronavirus à Asilah    La conjonction de tous les risques    Disny accusée d'avoir fermé les yeux sur 14 ans de harcèlement sexuel    Coronavirus: 24 nouveaux cas mercredi à 18 heures, 7601 cas cumulés au total    Seule et unique voie pour le salut, la démocratie    La reprise n'est pas pour demain!    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    Sahara marocain: L'Initiative d'Autonomie est la seule solution    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    L'engagement documentaire    Qu'en pensent les professionnels du secteur?    Le sud-africain PIC prend une participation de 13% dans Aradei Capital    Le Maroc est le pays de l'Afrique du Nord qui « maîtrise le mieux le coronavirus »    Agriculture: les exportations de primeurs en hausse de 8%    Coronavirus : 7 nouveaux cas, 7.584 au total, mercredi 27 mai à 10h    Chelsea : L'algérien Saïd Benrahma pour épauler Hakim Ziyech ?    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Hakimi buteur contre Wolfsburg    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    Maroc, de quoi avons-nous peur?    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Le contenu et le ton de la lettre du patron des patrons dénuées de tout fondement»
Publié dans Albayane le 29 - 03 - 2020

Le Groupement professionnel des Banques du Maroc n'a pas tardé à remettre le président de la CGEM à la raison. En réponse à sa lettre adressée au secteur bancaire, le GPBM se dit indigné du discours de Chakib Alj jugé de nature à divisé les rangs en cette période de crise sanitaire et à semer la panique. La réponse des banquiers rappelle la forte mobilisation du secteur pour le soutien des ménages et des entreprises impactés par les effets du Covid-19.
La lettre du président de la CGEM pointé du doigt la difficulté d'accès de certaines entreprises à leur responsable clientèle ainsi que le niveau élevé des pénalités ou intérêts supplémentaires pratiqué par certaines banques et le refus du report qu'à compter du mois d'avril. Chakib ALJ fustige également l'augmentation des marges et tarifications des emprunts rappelant que «le taux de refinancement des importations sont parfois passés de 1,5% à 3,5% (pourtant BAM {Bank Al-Maghrib,} a réduit son taux de base et les taux de base sur le dollar et l'Euro sont à des niveaux historiquement bas). Les taux de change sont parfois sans rapport avec les cours pivots et certaines salles de marché sont fermées» explique la lettre.
La réplique du GPBM ne sait pas fait attendre. La lettre co-signée par Othmane Benjelloun et Mohamed El Kettani, respectivement président et vice président du groupement professionnel des banques du Maroc. «Au nom du GPBM et toutes ses banques membres, permettez-nous de vous dire que le contenu et le ton de votre lettre de ce jour sont pour le moins inadmissibles et vos attaques et allégations contre le secteur bancaire marocain dénuées de tout fondement. Il ne sont pas à la hauteur de la responsabilité nationale que nous devons tous assumer dans la sérénité et la concertation dans cette crise sanitaire mondiale que traverse notre pays», relate la lettre.
Les représentants des banques se disent indignés par le contenu inadmissible et infondé du courrier de Chakib Alj. Ils confirment leur mobilisation continue et permanente pour soutenir l'économie nationale avec l'écoute et la bienveillance nécessaires. Le GPBM rappelle que ses banques n'ont pas tardé à se mobiliser pour soutenir le Comité de veille économique et les différents partenaires publics et privés dont notamment la CGEM dès l'apparition de la pandémie du Coronavirus.
La lettre du GPBM reprend que «Jusqu'à même hier soir et ce matin, nous finalisions avec le ministère des Finances, directement et à travers la CCG, les dernières modalités pour l'opérationnalisation dès lundi prochain de nos engagements pris au niveau du Comité de veille économique pour le report des échéances de crédits et l'octroi de crédits de fonctionnement pour les entreprises touchées par les conséquences de la pandémie». Pour conclure, le GPBM demande à la CGEM de renseigner sur la liste des clients «qui se seraient heurtés à des problèmes avec leurs banques dans la gestion du dispositif de soutien mis en place pour réduire les effets du coronavirus».
Fairouz El Mouden


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.