Vent de précampagne électorale dans les barreaux    Justice: Un premier agenda pour l'après-confinement    La loi sur les travailleurs sociaux au Conseil du gouvernement    Essaouira, nouvel eldorado du tourisme    HSEVEN lance un programme de mentorat pour les porteurs innovants    Covid19: L'hydroxychloroquine interdite en France    Fonds spécial: Les pharmaciens de Casablanca participent    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Liaisons maritimes pour rapatrier les touristes français bloqués au Maroc    CGEM : un plan de relance de 100 milliards DH sur 12 mois    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Ligue des champions, Coupe de la Confédération et CHAN s'acheminent vers l'annulation    L'examen du calendrier de la saison 2020 au centre d'une réunion en ligne de l'Union arabe de karaté    Noussair Mazraoui tout proche d'un accord final avec l'AC Milan    Grace Njapau Efrati : Le Plan d'autonomie, seule solution au différend sur le Sahara    Reprendre, oui mais comment ?    Violence contre les femmes à Marrakech : 30 appels téléphoniques enregistrés en deux semaines    Contribution de l'INDH à la lutte contre le Covid-19 à Taounate    Programme intégré pour lutter contre le coronavirus à Asilah    La conjonction de tous les risques    Disny accusée d'avoir fermé les yeux sur 14 ans de harcèlement sexuel    Coronavirus: 24 nouveaux cas mercredi à 18 heures, 7601 cas cumulés au total    Seule et unique voie pour le salut, la démocratie    La reprise n'est pas pour demain!    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    Sahara marocain: L'Initiative d'Autonomie est la seule solution    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    L'engagement documentaire    Qu'en pensent les professionnels du secteur?    Le sud-africain PIC prend une participation de 13% dans Aradei Capital    Le Maroc est le pays de l'Afrique du Nord qui « maîtrise le mieux le coronavirus »    Agriculture: les exportations de primeurs en hausse de 8%    Coronavirus : 7 nouveaux cas, 7.584 au total, mercredi 27 mai à 10h    Chelsea : L'algérien Saïd Benrahma pour épauler Hakim Ziyech ?    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Hakimi buteur contre Wolfsburg    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    Maroc, de quoi avons-nous peur?    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara marocain: Les Tables rondes sont la seule voie pour une solution politique définitive
Publié dans Albayane le 10 - 04 - 2020


Selon des sources diplomatiques à l'ONU
Le Conseil de Sécurité de l'ONU a réitéré les paramètres qu'il a clairement définis dans ses résolutions 2414, 2440, 2468, et 2494 pour parvenir à une solution définitive au différend régional sur le Sahara marocain lors de son briefing sur la question du Sahara marocain tenu jeudi conformément à la résolution 2494, adoptée le 30 octobre 2019, a-t-on appris de sources diplomatiques proches du dossier au sein de l'ONU.
Pour parvenir à cette solution, les membres du Conseil de Sécurité ont considéré qu'il n'y a pas d'alternative au processus des Tables rondes, qui a réuni en décembre 2018 et en mars 2019 à Genève le Maroc, l'Algérie, la Mauritanie, et le «polisario», à l'issue duquel les participants ont convenu de se réunir de nouveau sous le même format.
Cette solution politique ne peut être que réaliste, pragmatique, durable, et basée sur le compromis, des paramètres déjà définis dans les dernières résolutions et qui renvoient sans équivoque à l'Initiative marocaine d'Autonomie, dont le caractère sérieux et crédible a été réaffirmé par le Conseil depuis 2007.
L'agitation de l'Algérie sur la question de la désignation d'un nouvel Envoyé Personnel, manifestée par un déluge de dépêches de l'agence de presse officielle de l'Algérie et ses relais nationaux et polisariens, est d'autant plus incompréhensible qu'elle intervient dans le contexte du refus cinglant opposé par le Conseil de Sécurité à la candidature de Ramtane Laamamra pour le poste de Représentant Spécial du Secrétaire général pour la Libye.
Les gesticulations de l'Algérie viennent confirmer, une fois de plus, son statut de partie principale au différend régional sur le Sahara marocain.
Si l'Algérie souhaite se montrer à la hauteur du rôle que lui assigne la résolution 2494 du Conseil de Sécurité, son activisme devra être mobilisé pour renforcer son engagement dans le processus des Tables rondes, de manière constructive et en faisant preuve de réalisme et de compromis, jusqu'à son aboutissement.
L'Algérie, par ailleurs, s'est démenée par le biais de certains de ses relais pour introduire dans les travaux du briefing une référence à la COVID-19, dans une tentative malheureuse d'instrumentalisation de la pandémie, au fi de l'esprit de coopération et de solidarité qui devrait présider à la lutte contre cette maladie en ces moments particuliers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.