Les températures attendues ce dimanche 23 janvier 2022    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Le temps qu'il fera ce dimanche 23 janvier 2022    Au chevet des animaux errants à Bagdad: un coeur gros comme ça mais zéro soutien    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Compteur coronavirus : 7 638 nouveaux cas et 31 décès en 24H    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dépistage massif: Le défi des 10.000 tests par jour
Publié dans Albayane le 12 - 05 - 2020

Pour ratisser large et mieux maîtriser l'épidémie du nouveau coronavirus Covid-19, le Maroc opte pour la formule de dépistage massif.
A ce propos, la capacité des laboratoires agréés de l'Institut d'hygiène de Rabat (INH) et de l'Institut Pasteur Maroc à Casablanca, sera élevée à 3000 tests par jour, soit 1500 pour chaque site. La cadence sera également revue à la hausse dans les laboratoires des Centres hospitaliers universitaires (CHU), de Casablanca, Rabat, Marrakech, Oujda, Fès et Agadir pour assurer un nombre de 300 à 400 tests par jour pour chaque CHU.
Ce qui donnerait une moyenne de 2000 tests par jour, selon des informations concordantes. En action également pour concrétiser cet objectif depuis le début de la crise pandémique, les laboratoires de l'hôpital d'instruction militaire Mohammed V de Rabat, l'hôpital militaire de Marrakech et celui de Meknès. Et depuis quelques jours, les autorités compétentes ont fait appel aux laboratoires du secteur privé qui disposent des infrastructures nécessaires.
A Casablanca, Agadir et à Tanger, des rencontres ont été déjà effectuées par des équipes de l'Institut d'hygiène de Rabat (INH) et de l'Institut Pasteur Maroc à Casablanca avec des responsables des laboratoires privés sélectionnés pour renforcer le dispositif du dépistage. Selon les mêmes informations, certains laboratoires du privé pourraient assurer jusqu'à deux cent tests par jour, alors que d'autres n'auront la capacité d'effectuer qu'une trentaine de tests.
Mais, tout compte fait, le nombre de tests assurés par le secteur privé à travers le territoire national pourrait atteindre les 2000 tests par jour. Ainsi, soulignent les mêmes informations, l'ensemble des cas suspects dans le traçage des contacts des personnes contaminées pourrait être traité en quelques jours seulement.
Cette opération pourrait démarrer au cours de la semaine prochaine après la mise en place de conditions de biosécurité et de bio-sûreté dans les laboratoires sélectionnés, des moyens de protection comme les postes de sécurité microbiologique (PSM) et les équipements de protection individuelle, pour effectuer les tests selon les recommandations du ministère de la santé.
Le diagnostic du Covid-19, rappelle-t-on, s'effectue à travers les tests de la réaction de polymérisation en chaîne (Polymerase Chain Reaction-PCR) pour confirmer la contamination par le nouveau coronavirus. Ce diagnostic repose sur la détection qualitative de l'ARN (acide ribonucléique) du SARS-CoV-2 par une technique de RT-PCR, qui permet de détecter la présence du virus dans l'organisme en utilisant des techniques d'amplification moléculaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.