Sahara marocain : ARTE dévoile les Fake news du polisario    Déclarations irresponsables: l'Intérieur se réserve le droit de recourir à la justice    Dakhla: le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance (ONMT)    5ème Convention annuelle des zones économiques : le modèle de Tanger Med Zones dévoilé    Mort de VGE: Macron décrète un jour de deuil national mercredi    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    France: la stratégie vaccinale contre le Covid-19 présentée    Le déficit commercial se réduit à fin octobre    Alerte Météo: chutes de neige, temps froid, rafales de vent et fortes pluies ce week-end    Evolution du coronavirus au Maroc : 4334 nouveaux cas, 368.624 au total, jeudi 3 décembre à 18 heures    Le Sénat donne son feu vert à la convention maroco-espagnole de lutte contre la criminalité    Décès de VGE: le roi Mohammed VI présente ses condoléances à Emmanuel Macron    L'IF de Meknès lance une galerie à l' air libre    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Hydrogène vert, le Maroc à l'affût des opportunités    Sociétés cotées: décélération de la baisse de l'activité à fin septembre    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 3 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une édition 100% digitale    Le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un « choix politique fallacieux »    Le Royaume Uni signe un Mémorandum d'Entente avec le Maroc    Conseil du gouvernement : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire au Maroc jusqu'au 10 janvier    Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent    CAM au chevet des Fédérations interprofessionnelles de l'Agriculture    Une délégation de la Commission des AE à la Chambre des représentants en visite aux consulats accrédités    CNSS : « le test PCR n'est pas encore remboursable, mais… »    Nouveau consulat des Etats-Unis à Casablanca    2M rénove ses journaux télévisés    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    La communauté internationale attendent toujours le gouvernement    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le pire défi de l'Etat-nation    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    «Qendil», nouveau single de Ayoub Hattab    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    L'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé lance un diplôme inédit    La guerre du Tigré va-t-elle basculer vers la guérilla ?    Jamel Debbouze provoque Booba pour le buzz (Vidéo)    Anesthésistes réanimateurs : Pénurie, flou légal et burn out    Gad El Maleh endeuillé (PHOTO)    Le film polémique « Much Loved » proposé sur Netflix    Election du Maroc au CA du PAM : une reconnaissance de l'action humanitaire du Royaume    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    Covid-19. Un désastre pour les salaires    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    L'ancien président français Giscard d'Estaing est mort du Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un ratage à tous les étages
Publié dans Albayane le 07 - 09 - 2020

La rentrée scolaire aura finalement été un ratage sur toute la ligne. En effet, le ministre de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, qui avait pourtant tout le temps pour bien préparer cette rentrée, n'a réussi qu'à enfoncer le clou, laissant clairement entendre que tout ce qui se manœuvrait n'était que pour servir les intérêts du lobby du secteur privé. Voilà le résultat. Une rentrée chaotique à tous les étages.
Il n'y a eu en fin de compte ni l'option de l'enseignement présentiel, ni celle de l'apprentissage à distance, ni encore un report de la rentrée.
Ceci, au moment où les parents et tuteurs d'élèves ont acquis les fournitures scolaires, payé les frais d'inscription et de scolarité dans le privé et pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer à leurs enfants une rentrée scolaire dans de bonne conditions.
Après tout cet investissement matériel et psychologique, ils ont été surpris à la dernière minute par des communiqués flous annonçant le report dans la plupart des grandes villes.
Ce qui est intriguant est qu'on annonce le démarrage de la rentrée à distance, alors que les élèves ne connaissent même pas leurs enseignants. Le tout restera donc dans le virtuel.
Dans les autres localités, non concernées par les communiqués en question, la rentrée en présentiel n'est qu'une illusion. Les élèves ont été répartis par groupes pour être des figurants dans des salles où les conditions pédagogiques et de prévention contre l'épidémie sont carrément absentes, notamment dans le monde rural et les périphéries des grandes agglomérations.
Comment pourrait-on parler de mesures de sécurité sanitaires, alors que des Groupes scolaires n'ont même pas accès à l'eau potable ? Comment pourrait-on parler de l'égalité des chances, alors que certains élèves sont inscrits en présentiel, d'autres à distance et plusieurs autres attendent de savoir quelle option optera le gouvernement pour leur cas?
Face à cet arbitraire du gouvernement, plusieurs parents d'élèves sont entrain de chercher des alternatives dans les grandes villes en vue de créer un cadre d'apprentissage informel pour permettre à leurs enfants de maintenir un contact avec leurs camarades de classe et suivre des cours suivant un programme. Voilà une formule d'«enseignement à domicile» qui serait bénéfique pour les enfants, du moins en cette conjoncture où le gouvernement n'a brillé que par son incompétence.
B. Amenzou


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.