Et revoilà Benkirane, le retour!    MCA/OCDE : Convention de partenariat pour l'amélioration des pratiques dans l'enseignement secondaire    Vaccin anti-grippal: le risque de pénurie se précise    France: voici les modalités du confinement    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Covid-19 au Maroc : De nouveaux chiffres inquiétants    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    David Fischer parle des relations Maroc-USA dans le Washington Times    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Le président Erdogan a reçu un message du roi Mohammed VI    Le journaliste Driss Ouhab est décédé du Covid-19    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    MCA-Morocco prolonge les dates de préparation des offres    Taxe de solidarité : Benchaaboune campe sur ses positions    Les éclaircissements de Abdelouafi Laftit    Tanger : Inauguration du siège de la Maison méditerranéenne du climat    Alerte – Afrique : Les Africains doivent se préparer à une 2e vague    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    Anticiper la brutalité : Un reconfinement ciblé est à nos portes    France. Avignon : un homme équipé d'une arme de poing abattu par la police    France : Nouvelle attaque au couteau évitée in extremis à Avignon    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Edito : Diplomatie    Météo: temps assez ensoleillé ce jeudi au Maroc    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Ligue des champions : Dortmund n'a plus d'âme, la faute à Lucien Favre ?    Premier but de Ziyech avec Chelsea (VIDEO)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture...
Publié dans Albayane le 17 - 09 - 2020

Et voilà une belle plume qui vient de voir le jour ! En effet, Hicham Sabir, jeune auteur marocain résidant aux Pays-Bas, a brillé de mille feux sous d'autres cieux. Sa nouvelle intitulée «Allégeance», publiée par Kobo en avril 2020, a décroché le premier prix de la 3e édition du concours de nouvelles «The Artist» organisé par The Artist Academy.
Une véritable reconnaissance à cette plume en herbe et prometteuse dont les portes sont désormais ouvertes sur les mondes de l'écriture et de la création romanesques. Soigneusement écrite, avec beaucoup de finesse et d'économie de langage, l'auteur nous invite par le bais de son style raffiné à un voyage dans le temps et l'espace.
Ainsi, les événements de la nouvelle se sont déroulés en France, à Paris. C'était un dimanche. Hadj Boutaleb, un vieil homme, s'est donné rendez-vous avec son fils, Mohammed qui était de retour des camps des «jihadistes» en Syrie. Loin des regards, ils se sont attablés, discrètement, dans un café portugais au bord périphérique de Gentilly.
Certes, plusieurs années se sont écoulées et beaucoup d'eaux se sont passés sous les ponts, mais cette première rencontre, après son départ aux territoires ravagés et déchirés par la guerre, avait un goût particulier voire amoral. Car, elle a réveillé en lui tous les maux et les souvenirs douloureux ensommeillés dans la mémoire.
A vrai dire, le départ de Mohammed pour combattre les «soldats de dieu» ou encore des puissances qui se battaient sur le terrain a chamboulé la vie de ses parents à savoir leurs relations interhumaines et leur manière de voir le monde et les choses. Pour eux, c'était une honte collée à jamais à leur peau, notamment avec ce regard accusant des autres. «L'autre jour, Majid, le petit qui travaille à la supérette, m'a embrassé la main.
«Vous êtes des martyrs, il m'a dit, qu'Allah vous bénisse». Je n'ai même pas pu lui foutre une gifle tellement ça m'a surpris», confiait Hadj Boutaleb à Mohammed avec un ton triste et coléreux. Une vraie incarnation de la citation sartrienne: «L'enfer, c'est les autres !». Toutefois, l'auteur a opté pour une fin ouverte.
Un choix intelligent laissant les lecteurs à imaginer d'autres suites ou encore d'auteurs histoires à imaginer dans un univers fictif. Il est à rappeler que le thème de la troisième édition du concours «The Artist» dont la sélection a été faite par l'agence littéraire de Florence Sultan, est basé sous le sillage de la «trahison». Un jeune auteur à découvrir!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.