Les provinces du Sud au centre de la séance de politique générale à la Chambre des représentants    La Royal Air Maroc annonce quatre nouvelles lignes    Rabat: nouvelles nominations à de hautes fonctions    Au-delà des bonnes intentions, Biden confronté à des défis internationaux complexes    Le Mexique veut en finir avec le " machisme qui tue "    Le Bahreïn décide d'ouvrir un Consulat Général à Laâyoune    Diego Maradona Icône du football et de tous les excès    Football féminin national : Le Français Pedros Reynald pourrait remplacer l'Américaine Kelly Lindsey    Finale de la Ligue des Champions à huis clos : Les vraies raisons n'ont aucun lien avec la Covid-19 !    Evolution du coronavirus au Maroc : 4178 nouveaux cas, 340.684 au total, jeudi 26 novembre à 18 heures    La coronavirus n 'est pas une excuse, il faut bouger, somme l'OMS    Jamal Belkhadir : « Le risque de pénurie des médicaments antidiabètiques sera réel si l'épidémie se prolonge »    Le chanteur Mahmoud El Idrissi décède du Covid-19    « Fonds Mohammed VI pour l'Investissement »: Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi    Mahmoud El Idrissi a succombé à la Covid-19: Le chanteur de «Saâ Saida» n'est plus    Soutien constant et fort à la cause marocaine    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19, le vaccin est là !    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    Culture : Un Show solo de Mohamed Abouelouakar à L'Atelier 21    Surfacturation covid, trois cliniques privées sanctionnées    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    Holmarcom & A.P. Moller Capital s'allient pour l'Afrique    CIH Bank améliore son PNB de 13,2% à fin septembre    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    MAROC-MAURITANIE : L'AXE CONSTRUCTIF    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Le Roi, Amir Al Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu le Roi Hassan II    La Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain saisit l'ONU et le HCDH pour condamner les actions du «polisario»    Al-Ahly – Zamalek, une finale 100% endiablée    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Neta Elkayam revisite avec brio les chansons judéo-marocaines    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La bataille régionale !
Publié dans Albayane le 20 - 09 - 2020

La lutte contre la Covid-19 se poursuit à pied ferme dans nombre de villes du pays. Le virus ne lâche pas prise et sa virulence exponentielle fait des ravages, à cadence soutenue.
La métropole du royaume s'est enlisée au point de la cadenasser de toute part. Et quand Casa a mal, toute la nation en pâtit. Aussi bien la cité ocre que la ville du détroit, la crise s'accroît pour accabler respectivement le tourisme endolori et le trafic en décadence. La capitale du Souss, jadis quasiment indemne, croule à grand régime sous l'assaut pandémique. Les cas vacillent, sans répit, autour des 2500 par jour et les décès s'étendent au quotidien à la quarantaine.
Un bilan journalier fort préoccupant dont la courbe n'est pas du tout prête à fléchir. Face à cette flambée, le gouvernement semble se dépouiller de ses parades, à voir ses décisions confuses et ses répliques biaisées, manquant de la fermeté nécessaire. Certes, ce n'est pas le moment de s'en prendre à un exécutif en mauvaise posture. On savait déjà qu'il ne pourrait pas surmonter ni une épreuve de santé ni celle d'économie qui pèsent sur le pays.
Quand « on perd une chose, on ne peut en donner ! », disait le dicton de chez nous. Il ne faudrait point se leurrer ! Aujourd'hui, ce sont les potentialités des régions qui pourront déblayer leurs lieux de compétence respectifs des ornières en marécage. Jusqu'ici, les Autorités locales, sécuritaires et administratives, ont toutes fait preuve de civisme et d'abnégation à se mettre à la rescousse et au chevet des patients, à sécuriser les citoyens partout et à se lancer dans la relance des secteurs actifs en parfaite synergie avec les divers professionnels.
A la métropole, en réelle détresse, il n'y aura que cette communion régionale qui puisse s'activer et réduire le taux de contamination vers la délivrance. A Tanger, un effort colossal se déploie, à brides abattues, pour passer de plus de 400 atteints, il y a quelques temps, à pas moins de sept cas à mi-septembre. A Marrakech on se démène en mutualité autour du Wali de la région, résolu à sortir la ville du marasme et surtout à redorer le blason du tourisme en décrépitude chancelante.
A Agadir, les Autorités mettent les bouchées doubles pour éponger les séquelles d'une saison estivale tonitruante sur ses plages de rêve et résorber les offensives calamiteuses de l'épidémie enragée. Non loin de la ville, à Aït Melloul, leurs homologues réalisent un travail de titan pour faire face à cette propagation virale. Il faut reconnaitre, en toute sincérité et sans complaisance que, depuis son avènement, le gouverneur de cette province d'Inezgane Aït Melloul, en compagnie de toutes les bonnes volontés, accomplit un travail retentissant, en se conduisant en responsable loyal à l'égard du territoire et de la population.
En fait, à propos du territoire, on appréciera à l'œil nu, la libération du domaine public qui, autrefois, fut lourdement envahi, causant un désagrément étouffant, le lancement de nombre de projets structurants de très grandes qualités et surtout la mise en place de rapports fondés sur le Droit et l'Equité. En attendant une meilleure gouvernance du Centre qui, espérons-le, sera sécrétée par les prochaines élections, ce sont ces Hommes et Femmes dans les régions qui sauveront le pays de la déroute sanitaire et économique!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.