Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    M. Bourita s'entretient avec son homologue ivoirienne    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour mercredi 12 mai    Israël : Péril en la demeure    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    DGAPR : Une légère baisse des contraventions notifiées au ministère public    FC Séville: Lopetegui explique pourquoi il écarte El Haddadi    Législatives 2021: Le PAM accélère la cadence    Samir Kheldouni Sahraoui: "Le tourisme marocain 2.0 post Covid nécessite une offre labellisée Covid Free"    Pourquoi il faut réhabiliter le tourisme culturel    Le leadership marocain en matière de protection de la biodiversité mis en exergue à Tokyo    Augmenter les doses d'antibiotiques pourrait «renforcer» certaines bactéries    Indices PMI : les tensions inflationnistes continuent de se renforcer dans le secteur manufacturier    IRT-HUSA (1-1) : Le Hassania n'a pas volé le nul !    Edito : Data cash    Echec d'une manœuvre grossière du polisario au Parlement européen    La LADDH dénonce "la grave" détérioration de la situation des droits de l'Homme en Algérie    Allemagne : Jusqu'à un tiers des emplois du secteur auto menacé par l'électrique    Lutte contre la production de sacs en plastique interdits : Démantèlement d'un atelier clandestin à Benslimane    Ch'hiwa bel khef: pâte à pizza (VIDEO)    MCO-RCOZ (0-0) : Un nul et beaucoup de regrets !    DHJ-OSC (0-1) : La rechute jdidie, l'arrêt de l'hémorragie mesfouie !    Covid-19 : le variant indien détecté dans 44 autres pays    L'ONMT publie son premier bulletin bimensuel dédié à la relance du tourisme [document]    Météo/Maroc : Temps stable avec ciel dégagé ce mercredi 12 mai    Maroc/Conseil de gouvernement : L'ordre du jour de la réunion de ce mercredi 12 mai    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Report de la séance mensuelle de politique générale de la Chambre des conseillers    Le dirham s'apprécie face à l' euro du 29 avril au 5 mai    Botola pro D1 : Le Raja lorgne de nouveau la pole position    Akid sanctionné par l'OCK    Le Groupe socialiste dénonce un agissement allant à l'encontre de toutes les normes diplomatiques et qui doit interpeller les forces vives d'Espagne    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    Botola Pro D1: le classement provisoire (16e journée)    Chelsea : Des changements contre Arsenal avant la finale de FA Cup    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    Le Maroc réitère son rejet catégorique des violations qu'a connu Al Qods    L'UA condamne fermement les bombardements israéliens à Ghaza et les attaques contre les fidèles à Al-Aqsa    Fatima Tabaamrant : la voix engagée !    Musique : Un album posthume du rappeur DMX prévu pour le 28 mai    France: "covid" au masculin et en minuscule dans "Le Petit Robert" 2022    Observation mercredi du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual (ministère)    Patrimoine: la Villa Harris fait peau neuve    L'ONU "profondément préoccupée" par la violence à Al Qods-Est    Gaza : Israël dit avoir frappé 130 cibles militaires et éliminé 15 militants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fouad Bellamine fait son «entrée en matière» au MMVI
Publié dans Albayane le 22 - 11 - 2020

Une première ! Les cimaises du musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain (MMVI) accueillent une rétrospective de l'artiste peintre marocain, Fouad Bellamine. Placée sous le thème « Entrée en matière», cette exposition dont le vernissage a eu lieu jeudi dernier, en présence des personnalités des mondes des arts et de la culture, retrace le parcours inédit de l'une des figures de proue de la peinture et de l'art contemporain marocains. Un demi-siècle de création. Une vie dédiée à la peinture, à la toile. Et ça continue... Cette première rétrospective de son vivant des œuvres de cette palette marocaine singulière et prolifique donne à voir l'univers pictural et plastique d'un artiste unique dont les travaux ont fait le tour des musées internationaux.
Aujourd'hui, affirme Mehdi Qotbi, président de la fondation nationale des musées, «nous ajoutons à cette palette d'hommages aux artistes marocains une rétrospective consacrée à Fouad Bellamine, dont les œuvres ont été exposées dans le monde». Au Maroc, a-t-il ajouté, où il a nourri plusieurs générations de jeunes artistes, «nous retraçons à travers ce parcours près de cinquante années de travail».
Un instant artistique fort. L'exposition qui se poursuivra jusqu'au 20 avril 2021 donnera à voir l'œuvre majeure de l'artiste dans sa diversité et son évolution permanente au fil du temps et des générations. Ainsi, l'œuvre picturale de Fouad Bellamine invite les amoureux de la peinture, de l'art moderne et contemporain à découvrir de près son parcours à travers un dispositif bien précis.
Au fil du parcours de l'exposition, souligne la FNM, le regardeur peut découvrir que cette matrice est l'aboutissement d'une investigation spatiale qui a duré des décennies. Ce corpus d'œuvres, a-t-elle ajouté, s'inscrit dans le contexte de l'histoire du monde et de l'art, au cœur de sa sensibilité et de ses préoccupations métaphysiques et en lien avec son itinéraire personnel, fruit des rencontres et des opportunités qui l'ont façonné comme artiste.
La balade artistique dans l'univers pictural de l'artiste est guidée selon un parcours chronologique mettant la lumière sur les différentes étapes de création de Bellamine. Pour ce faire, des photographies, des documents et des œuvres mettent en valeur l'œuvre dans son contexte et son histoire. Au total, ce sont six sections chronologiques retraçant le cheminement de la rétrospective. A découvrir...
Lors de cette exposition, le visiteur entamera son voyage artistique et pictural avec les œuvres réalisées par l'artiste dans les années 70. Des œuvres de la période jeunesse marquées notamment par les petits et moyens formats.
Par la suite, le regardeur s'arrêtera sur une période assez importante dans le parcours de l'artiste, à savoir la période où il résidait à Paris. Cette période parisienne a été marquée bel et bien par une «dialectique de la gestuelle et de l'espace fondatrice de son œuvre».
Toutefois, l'évolution de sa démarche artistique sera ainsi dévoilée par le biais des toiles marquées à la fois par l'expressionnisme, et ponctuées par des moments expressionnistes.
Et pour finir en beauté le parcours de l'exposition, une installation immersive visuelle et sonore projetant le visiteur dans l'univers artistique vaste et la mémoire vivace de Bellamine. Les férus des arts plastiques peuvent y découvrir la vie et l'œuvre d'une palette hors pair.
Né à la ville de Fès en 1950, Fouad Bellamine a exposé ses œuvres dans plusieurs galeries et espaces culturels dont les galeries Bab Rouah (1974), la galerie Med'A Mothi à Montpellier (1980), le musée d'art moderne à Paris (1982), la galerie Jean-Yves Nobel (Paris et Gronoble), la galerie Nikki Diana Marquardt (Paris) et bien d'autres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.