Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Conflit israélo-palestinien : la session du Conseil de sécurité de l'ONU sera tenue dimanche    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    France/Covid: Les députés valident une rallonge budgétaire de 7,2 mds d'euros    Nouvelle destination probable pour Mohamed Ihattaren    Le Maroc réitère son rejet des mesures israéliennes affectant le statut juridique d'Al-Qods    Les cours mondiaux des produits alimentaires poursuivent leur envolée    Driss Lachguar: L'USFP est depuis toujours un parti responsable qui place les intérêts du pays avant les siens    Le groupe socialiste à la Chambre des conseillers condamne le comportement du gouvernement espagnol    Le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour la région de Fès-Meknès    Solidarité, développement social, égalité, famille... Tu parles !    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    Fermeture des salles de cinéma : Les exploitants lancent un appel au ministre El Ferdaous    Ce vendredi à 19h00, le WAC face au Mouloudia d'Alger : Le Wydad en mission pour assurer le retour    Livre. Danse avec les riches    Foot africain : Hector Cuper sélectionneur de la RDC    Equipe nationale : Deux matches de préparation en juin prochain    Corruption: La loi n°19-46 publiée au B.O    La Russie veut franchir un nouvel cap dans sa reconquête de l'espace    Coronavirus au Maroc: 238 nouveaux cas et 513 guérisons en 24H    60 ans des relations diplomatiques entre le Maroc et le Chili: Riche programmation culturelle dans les universités chiliennes    La prestation d'Amine Harit contre le Herta Berlin    En Espagne, appels à empêcher Brahim Ghali de fuir le pays et que des mesures soient prises à cet effet    L'encours des bons du Trésor devrait s'établir à 617,5 MMDH au 19 mai    UEFA : La finale de la Ligue des champions déplacée d'Istanbul à Porto    Migration : La CEA se penche sur la reconnaissance des compétences africaines au Maroc    Marché des changes : le dirham se déprécie de 0,33% face à l'euro    Agressions israéliennes contre les Palestiniens : La Chine appelle l'Etat hébreu à la retenue    Madaëf Eco6-Tamuda Bay: le CRI, l'APDN et Madaëf s'allient    Huawei : le Maroc favorable pour accélérer le développement de l'école numérique    Botola Pro: résultats, classement et buteur / 16ème journée    Prime 4-Replay: Voici le montant remporté par l'équipe de Hassan FOULANE...    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    BVC : la confiance envers les actions à un plus haut    Météo/Maroc: temps généralement stable ce jeudi 13 mai    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    «Aywad»: un hymne à la vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fouad Bellamine honoré par le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 11 - 2020

Une première rétrospective de son vivant des œuvres d'un artiste marocain
Un événement sans précédent au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain à Rabat. Du 20 novembre au 20 avril 2021, cet immense espace dédiera «la première rétrospective jamais consacrée à un artiste marocain vivant». Intitulée «Entrée en matière», cette exposition retrace 50 années de création artistique de l'artiste Fouad Bellamine. «Aujourd'hui, nous ajoutons à cette palette d'hommages aux artistes marocains une rétrospective consacrée à Fouad Bellamine, dont les œuvres ont été exposées dans le monde. Au Maroc, où il a nourri plusieurs générations de jeunes artistes, nous retraçons à travers ce parcours près de cinquante années de travail», exalte Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées.
En détail, le dispositif de l'exposition permet, selon le musée, «d'appréhender l'oeuvre dans sa diversité, et donner du sens à l'approche sérielle de l'artiste qui ne se réduit pas à une répétition ou à des variations sur le motif architectural parallélépipédique coiffé d'une demi-sphère baptisé marabout». «Pour beaucoup, ce motif-prétexte résume l'oeuvre picturale de Fouad Bellamine, en lui conférant une dimension figurative et symbolique qui n'est pas dans le dessein de l'artiste», enchaîne la même source. Au fil du parcours de l'exposition, le regardeur peut découvrir que cette matrice est l'aboutissement d'une investigation spatiale qui a duré des décennies.
Dans le parcours de l'exposition, celle-ci s'ouvre avec les œuvres de jeunesse, réalisées par Bellamine lors de sa période minimale des années 70 caractérisée par des petits et moyens formats à la gestuelle discrète. La déambulation conduit ensuite vers les travaux de la période parisienne, où se joue une dialectique de la gestuelle et de l'espace fondatrice de son oeuvre. «On suit alors la progression architecturale du motif à travers des toiles d'un expressionnisme fougueux au chaos jouissif, ponctués par des moments expressionnistes dominés par le principe de silence où le motif se tient au bord de l'évanescence et de l'espace-temps», ajoute le musée. Au cours de la déambulation, l'on peut croiser les chemins de traverse empruntés par l'artiste, ses digressions, les tableaux charnières des périodes constitutives de sa trajectoire. La progression se termine par une installation immersive visuelle et sonore dans un espace qui incarne en volumes l'univers plastique du peintre alimenté par sa mémoire de l'enfance dans le dédale des rues de la médina de Fès.
Et ce n'est pas tout. «Sous la direction du comité curatorial, un catalogue sera publié aux éditions La Croisée des Chemins. L'ouvrage comporte, outre les illustrations, des essais de l'écrivain Fouad Laroui, du critique d'art Henri François Debailleux, un texte inédit du journaliste et critique d'art Gilles de Bure et un entretien avec l'écrivaine Latifa Serghini», annonce le musée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.