La Chambre des représentants adopte trois projets de loi sur la nomination aux fonctions supérieures et les échéances électorales    L'Allemagne réagit à la décision du Maroc    Casablanca: nouvelles coupures d'eau prévues par la Lydec    Le Maroc, premier exportateur arabe vers le Brésil en janvier    Coupe du Trône : Le MAS au bout du suspense    Averses orageuses localement fortes le 3 mars dans plusieurs provinces marocaines    Monétique: Attijariwafa bank accepte les cartes JCB du réseau Japonais sur ses guichets automatiques    L'Iran n'est plus suspendu pour refus d'affronter Israël    Grèce : un séisme de magnitude 6,3 au centre du pays    Pour une université ancrée dans son espace régional    Fadila Mastaka, une «militante» passionnée pour l'amélioration du quotidien de la gent féminine    Badiâa Bouya, référence avérée de l'art culinaire marocain au Rwanda    Musique: le refrain classique des fins de mois !    Raja- Sidi Kacem: à quelle heure et sur quelle chaîne ? (Coupe du trône)    Message du roi Mohammed VI au président bulgare     Bartomeu relâché mais l'enquête se poursuit    «Nous sommes de retour, vous êtes perdus!» : en Algérie, le Hirak veut chasser la caste au pouvoir    Signature de 12 contrats-objectifs et lancement du projet du géo-portail national des documents de l'urbanisme    L'œuvre de Churchill représentant la mosquée Koutoubia vendue à 7 millions de livres sterling à Londres    «La création et l'art face à l'extrémisme et au discours de la haine»    Décès de la légende du reggae Bunny Wailer    «Itsxanaxx/Xanaxx» lance «Flex» en featuring avec d'autres artistes    Le coach limogé de la journée : Madihi (RBM) partant, Jrindou arrivant !    Ligue des Champions : Le Horoya sera bel et bien à Casablanca !    Zniber fustige les allégations mensongères de l'Algérie    Fiscalité: La TVA, «principale composante» qui influence le secteur informel    Le Maroc, puissance diplomatique émergente, se dote d'une voix audible en Afrique    Vaccin Covid-19: 8 millions de doses reçues par le Maroc à ce jour    Sociétés cotées: baisse considérable de l'investissement en 2020    Election à la présidence de la CAF : Le candidat ivoirien se révolte contre la FIFA !    Participation du Maroc à la 155ème session du Conseil de la Ligue arabe    Une plainte visant les attaques chimiques attribuées au régime syrien déposée à Paris    Pays-Bas : explosion près d'un centre de dépistage Covid-19    Plus de la moitié des marchandises de contrefaçon saisies sont transportées par voie maritime    L'arganier au centre de l' attention de l'Assemblée générale des Nations unies    Camille Sari: La formation et l'égalité des chances feront du Maroc un hub pour les investissements étrangers    Emploi : la DEPF réalise une étude sur les coûts des inégalités de genre    Covid-19 : 168 millions d'enfants ont déserté les bancs de l'école depuis un an    Comment s'explique la baisse de la rentabilité des secteurs cotés entre 2008 et 2019 ?    15.754 audiences à distance et 300.000 affaires mises au rôle en 10 mois    Une ONG alerte sur l'ampleur de la répression en Algérie    L'Association d'amitié maroco-israélienne voit le jour aux Etats-Unis    Contribution financière du Maroc au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Johnson soutient une éventuelle candidature Royaume-Uni/ Irlande au Mondial 2030    Concerts live et sessions digitales au menu de la nouvelle édition de Visa For Music    Spike Lee prépare une série documentaire pour le 20ème anniversaire des attentats du 11 septembre    Baie de Cocody: Les ouvrages maritimes achevés    Sahara marocain: des personnalités canadiennes lancent un appel à Joe Biden    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recherche scientifique: Quel rôle peut jouer l'université dans le renforcement de la dynamique de développement
Publié dans Albayane le 19 - 01 - 2021

Bouchta El Moumni, président de l'UAE de Tétouan
Le nouveau président de l'Université Abdelmalek Essaâdi (UAE) de Tétouan, Bouchta El Moumni, a évoqué, dans une interview accordée à la MAP, ses priorités d'action, les principaux axes de son programme de développement de l'université pour la période 2021-2024, et le rôle que peut jouer l'université dans le renforcement de la dynamique de développement que connaît la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, ainsi que la situation actuelle et les perspectives de la recherche scientifique et de l'innovation à l'université.
1- Quelles sont vos priorités d'action pour poursuivre le processus de développement enclenché par l'UAE et promouvoir son rayonnement ?
Dans le cadre du programme de développement de l'université Abdelmalek Essaâdi (UAE), nous allons achever les projets en cours, entamés par le président défunt, Mohammed Errami, et œuvrer pour l'exécution de projets ambitieux, visant à assurer une offre de formation initiale riche et diversifiée, une formation continue répondant aux besoins du secteur socio-économique, une recherche scientifique innovante et appliquée, une gouvernance juste, rationnelle et transparente, un partenariat gagnant pour tous et une coopération multidimensionnelle.
Ces projets portent également sur l'accompagnement social des étudiants durant tout le cycle universitaire, et la prise en charge des étudiants et du personnel en situation de handicap.
2- Comment est-ce que l'université peut contribuer à la dynamique de développement, tous azimuts, que connaît la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima?
L'UAE est déterminée à accompagner la dynamique de développement que connaît la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA) en matière de formation, notamment dans le domaine de la formation continue pour accompagner le personnel de l'entreprise avec des formations continues diplômantes, certifiantes et tout au long de la vie.
Cet accompagnement passe également par la recherche–développement (R&D), en favorisant les axes thématiques répondant aux besoins de l'entreprise et des industries de la région, à travers la valorisation des produits de la recherche de l'université avec les partenaires socio-économiques de la région, sous forme de brevets exploitables sur le plan industriel et des conseils et formations entrepreneuriales.
L'UAE et le Conseil de la région TTA ont réussi à mettre en place un partenariat exemplaire. Ainsi, des programmes de formations et de recherches seront développés pour accompagner et répondre aux différents besoins des industries automobile, aéronautique et touristique, des sciences médicales, pharmaceutiques, humaines et sociales, ainsi que des secteurs du tourisme, l'agriculture, l'économie bleue, l'énergie renouvelable et de développement durable, en plus du BIG-Data et de l'intelligence artificielle.
3- Quels sont les axes fondamentaux de votre programme de développement de l'université pour la période 2021-2024 ?
Les principaux axes du programme de développement de l'université pour la période 2021-2024 portent notamment sur le développement d'une offre de formation (formation initiale, formation continue, formation tout au long de la vie et formation à distance), qui prend en considération les potentialités de la région et répond aux besoins du marché de l'emploi, à même de favoriser l'insertion professionnelle des lauréats de l'université.
Il s'agit également de la promotion de la recherche scientifique (fondamentale et appliquée) pour accompagner le développement socio-économique aux niveaux national, régional et local, de la mise en place d'une gouvernance rationnelle et transparente avec réédition des comptes et égalité des chances, et de développement d'un partenariat public-privé multidimensionnel, tout en nous focalisant sur le partenariat à l'échelle de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.
Ce programme de développement s'assigne aussi pour objectifs d'oeuvrer pour l'amélioration des conditions socio-économiques du corps enseignant et administratif de l'UAE et des conditions sociales des étudiants de l'université, ainsi que de mettre en place les outils nécessaires permettant d'accompagner les étudiants pour l'orientation, la réorientation et l'insertion professionnelle.
4- Parlez-nous de la situation actuelle de la recherche scientifique et de l'innovation au sein de l'université?
Actuellement, la recherche scientifique à l'UAE s'articule autour de 110 structures de recherches (équipes et laboratoires), 4 centres de recherches et 3 incubateurs, 18 formations doctorales, cinq centres d'études doctorales (CED) et 4.082 doctorants.
Notre objectif est de faire de la recherche scientifique et de l'innovation une locomotive de développement de l'UAE et de la région TTA.
Pour y parvenir, nous allons œuvrer pour le regroupement des structures de recherches autour d'axes thématiques, en vue d'atteindre des masses critiques considérables, l'augmentation et la diversification des conférences et séminaires en faveur des doctorants, l'encouragement de la mobilité des doctorants à l'échelle nationale et internationale, et la sensibilisation et l'accompagnement des enseignants-chercheurs pour participer massivement aux différents appels d'offre aux niveaux régional, national et international.
Nous allons également se pencher sur le regroupement des 5 CED en un seul CED à l'échelle de l'université et le doter des moyens humains et matériels nécessaires, pour une bonne gouvernance et une bonne gestion des affaires doctorales, l'encouragement des thèses en cotutelles avec nos partenaires étrangers, et l'instauration des primes pour encourager la production scientifique.
Il s'agit également d'encourager et favoriser la recherche-développement par des brevets à portée industrielle, rechercher des bourses du secteur public et privé, et de créer des revues indexées dans le domaine des sciences juridiques, économiques, humaines et sociales, à l'instar des revues du domaine scientifique et médical.
Nous aspirons aussi à promouvoir le classement de l'UAE pour qu'elle figure parmi le Top 3 des meilleures universités à l'échelle nationale d'ici 2023-2024, et à améliorer son classement à l'échelle internationale.
5- Comment comptez-vous développer ce volet de la recherche scientifique pour améliorer la compétitivité de l'université et son classement à l'échelle nationale et internationale ?
Nous allons créer de nouvelles structures pour le développement de la recherche à l'UAE, afin d'accompagner la dynamique à l'échelle régionale.
Il s'agit notamment de la mise en place d'une cité d'innovation pilotée par l'UAE et le Conseil de la région TTA, pour valoriser les résultats de la recherche scientifique au profit du tissu productif, mettre à la disposition des entreprises les résultats de la recherche, le savoir-faire et les compétences de l'université, contribuer à l'amélioration du niveau technologique des entreprises, encourager le transfert technologique, promouvoir l'entrepreneuriat et favoriser la création de startups innovantes, à travers le processus d'incubation.
Nous allons aussi créer un laboratoire d'épidémiologie moléculaire au sein de la Faculté de médecine à Tanger, un Centre d'innovation et un Observatoire régional Université – Entreprise.
Des axes thématiques prioritaires seront mis en évidence et développés dans le sillage de ce projet en parfaite adéquation avec les potentialités de la région, tout en impliquant les ressources humaines et matérielles de l'UAE.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.