La généralisation de la protection sociale, un chantier ambitieux qui bénéficiera à tous les Marocains (reportage)    Météo/Maroc : Temps stable avec ciel dégagé ce mardi 20 avril    Hilale: « L'Algérie et le polisario continuent de bloquer le processus politique onusien »    SM le Roi félicite M. Patrice Talon à l'occasion de sa réélection Président de la République du Bénin    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    Cette semaine en Liga...    La BAD soutient la modernisation du secteur ferroviaire au Maroc    Enseignants contractuels: Le ministère de l'Education "n'a imposé le mode d'embauche régional à personne" (Amzazi)    La généralisation de la protection sociale est une consécration de l'article 31 de la constitution (Pr. AFIF)    "Jazirat Al Kanz": La saison 6 démarre ce mardi à 22h45 sur 2M    Open d'Espagne de Taekwondo:Achraf Mahboubi médaillé d'or    Création de la Super League: La colère d'Alexandre Ceferin, président de l'UEFA    Le message du roi Mohammed VI au roi d'Eswatini    L'Atlético enfonce Eibar, le Real cale à Getafe, En-Nesyri donne la victoire à Séville    La Botola envahie par des coachs de la Tunisie    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Washington lance un ferme avertissement à Moscou    Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Le Maroc et le Danemark veulent élaborer un agenda post-pandémie    Le MASI reprend le chemin vert    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    Un riche programme de sensibilisation et de vulgarisation autour des valeurs historiques de Rabat    FRMF: Ammouta nouveau coach des U23, Fathi Jamal intègre la DTN    Voici les dates des examens de l'année scolaire 2020-2021    Covid-19 Maroc : 138 nouvelles contaminations et quelque 19 000 doses de vaccins administrées en 24 heures    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    Maroc : La Marine Royale porte secours à 165 candidats à la migration irrégulière    ONDA: Chute de plus de 70% du trafic aérien en ce début 2021    CMR : la réorganisation continue    Déficit budgétaire de 6,7 milliards de dirhams à fin mars 2021    Emmanuel Macron reconnaît que l'Algérie coloniale empoisonne les relations entre Alger et Paris    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    Mobilité électrifiée : le Maserati Levante se convertit à l'hybride    Afrique de l'Ouest et centrale : Le Programme alimentaire mondial appelle à éviter une catastrophe alimentaire    Tanger : neuf personnes interpellées pour trafic international de drogue    Pakistan : onze policiers libérés après avoir été capturés par des manifestants anti-France    Ftour Pluriel 9ème édition : «Retrouvailles»    «Le polisario et l'Algérie ne réalisent pas que le monde a changé et que personne ne soutiendra leurs efforts de guerre», écrit Eurasiareview    José Mourinho viré de Tottenham    Edito : Cour promotionnelle    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Yémen: l'ONU espère récolter 3,85 milliards de dollars contre la famine
Publié dans Albayane le 01 - 03 - 2021


La famine menace un yéménite sur deux
L'ONU espère récolter lundi 3,85 milliards de dollars lors d'une conférence de donateurs pour prévenir une famine à grande échelle au Yémen, pays dévasté par la guerre et où « l'enfance est désormais un enfer ».
Plus de 100 gouvernements et donateurs particuliers participent à une réunion virtuelle -co-organisée par la Suède et la Suisse- alors que sur le terrain les violences se sont récemment intensifiées à Marib, dans le nord du pays très pauvre de la péninsule arabique.
Les rebelles Houthis ont repris une offensive début février pour arracher ce dernier bastion du gouvernement dans le Nord, tout en multipliant les attaques vers le territoire saoudien voisin.
Le conflit, vieux de plus de six ans, a tué des dizaines de milliers de personnes et poussé des millions d'autres au bord de la famine: c'est la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU.
Dans un contexte de pandémie, la chute des financements de l'aide a empiré la situation. L'ONU, qui n'a récolté que la moitié de l'aide nécessaire l'année dernière, a appelé lundi à un « financement immédiat ».
« Pour la plupart des gens, la vie au Yémen est désormais insupportable. La période de l'enfance est désormais un enfer. Cette guerre est en train de faire disparaître toute une génération de Yéménites », a déclaré le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.
« Ce n'est pas le moment de se détourner du Yémen », a ajouté le haut diplomate cité dans un communiqué.
L'ONU compte notamment sur les riches pays du Golfe entourant le Yémen pour recueillir les 3,85 milliards de dollars (environ 3,18 milliards d'euros), après avoir manqué de 1,5 milliard de dollars sur les 3,4 milliards nécessaires l'année dernière.
Les Emirats arabes unis se sont engagés vendredi à donner 230 millions de dollars.
Selon les derniers chiffres des Nations unies, plus de 16 millions de Yéménites, soit environ la moitié de la population de 29 millions d'habitants, seront confrontés à la faim cette année.
Près de 50.000 d'entre eux « meurent déjà de faim dans des conditions proches de la famine » et 400.000 enfants de moins de cinq ans pourraient mourir de malnutrition aiguë « sans traitement d'urgence ».
En septembre 2020, l'ONU a révélé que l'aide essentielle avait été supprimée dans 300 centres de santé du Yémen en raison du manque de financement, et que plus d'un tiers de ses principaux programmes humanitaires dans le pays avaient été soit réduits, soit complètement interrompus.
Douze organisations humanitaires, dont Save the Children, Oxfam et Action contre la Faim, ont mis en garde contre une « catastrophe » en cas de manque de financement.
« Avec cinq millions de personnes au bord de la famine et plus des deux tiers de la population du pays ayant besoin d'aide humanitaire ou de protection, la situation ne pourrait pas être plus urgente », ont-elles déclaré dans un communiqué commun.
Le Programme alimentaire mondial, prix Nobel de paix en 2020, a annoncé dimanche qu'il était lui-même « confronté à un manque de financement important ».
La conférence se tient à un moment où les Etats-Unis cherchent à relancer le dialogue politique pour résoudre le conflit. Washington a retiré les rebelles Houthis de la liste des « organisations terroristes » et cessé de soutenir l'intervention militaire de la coalition menée par l'Arabie saoudite dans le pays depuis 2015.
Les Houthis ont néanmoins intensifié leurs opérations contre les forces du gouvernement et l'Arabie Saoudite, alors que l'aviation saoudienne pilonne les positions des rebelles dans le nord du Yémen, afin de contrer leur dernière offensive.
L'ONU a mis en garde contre un désastre humanitaire potentiel si les combats sanglants pour Marib continuent, rappelant qu'ils ont déjà mis « des millions de civils en danger ».
La région, jusqu'alors alors relativement épargnée par le conflit, abrite de nombreux déplacés, dont des centaines ont dû récemment reprendre la fuite.
« Nous sommes à la croisée des chemins », a déclaré le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock, selon le communiqué.
« Nous pouvons choisir la voie de la paix ou laisser les Yéménites sombrer dans la pire famine qu'ait connu le monde depuis des décennies ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.