Bourita s'entretient avec son homologue danois    Sophie Villaume, une «Marocaine de cœur»    Le MASI reprend le chemin vert    Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Washington lance un ferme avertissement à Moscou    France : Offensive sur la sécurité, sujet phare de la présidentielle de 2022    L'Atalanta plombe la Juventus, Naples accroche l'Inter    Le Marocain Achraf Mahboubi médaillé d'or    La valse des entraineurs, reflet de l'amateurisme du football national    Ramadan, les métiers saisonniers fleurissent    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    Un riche programme de sensibilisation et de vulgarisation autour des valeurs historiques de Rabat    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Voici les dates des examens de l'année scolaire 2020-2021    Covid-19 Maroc : 138 nouvelles contaminations et quelque 19 000 doses de vaccins administrées en 24 heures    Compteur Coronavirus : 138 cas testés positifs, 4.672.326 personnes vaccinées    ONDA: Chute de plus de 70% du trafic aérien en ce début 2021    Résiliation d'un contrat avec Sunny Hill Energy: «Sonatrach» risque de verser une indemnisation de plus de 1Mrd USD    Déficit budgétaire de 6,7 milliards de dirhams à fin mars 2021    Mohammadin Boubekri, président de l'Ordre des médecins : « Nous n'avons aucune réserve pour le recrutement de médecins étrangers sauf une »    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    A Tindouf la population astreinte à payer des contributions au Polisario    Mobilité électrifiée : le Maserati Levante se convertit à l'hybride    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Afrique de l'Ouest et centrale : Le Programme alimentaire mondial appelle à éviter une catastrophe alimentaire    Emmanuel Macron reconnaît que l'Algérie coloniale empoisonne les relations entre Alger et Paris    Tanger : neuf personnes interpellées pour trafic international de drogue    Aubergines : les Etats-Unis songent au Maroc pour l'import    Pakistan : onze policiers libérés après avoir été capturés par des manifestants anti-France    Foot féminin européen : Le PSG affronte le Barça en demi-finale de la Ligue des Champions    Ligue des Champions : Le PSG pourrait être désigné vainqueur !    Des Associations de supporters Rajaouis aux journalistes sportifs : « Vous êtes impartiaux » !    Ftour Pluriel 9ème édition : «Retrouvailles»    Super League: la nouvelle compétition qui chamboule le foot    Transport : La BAD appuie la modernisation du rail au Maroc    New Delhi confinée pour une semaine à compter d'aujourd'hui    «Le polisario et l'Algérie ne réalisent pas que le monde a changé et que personne ne soutiendra leurs efforts de guerre», écrit Eurasiareview    Forum des zones industrielles: La 3è édition du 14 au 16 décembre à Tanger (OADIM)    José Mourinho viré de Tottenham    Un malade mental commet un carnage à Taounate    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    Edito : Cour promotionnelle    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La femme, au cœur du développement!
Publié dans Albayane le 07 - 03 - 2021

Aujourd'hui, 8 mars, journée mondiale de la femme, le monde entier marque un temps d'arrêt pour mettre le point sur les avancées et les handicaps de la cause féminine. Une tradition que la planète glorifie, depuis que Clara Zelten avait, en 1910, émis la première étincelle, devant la communauté universelle.
Dès lors, l'appel fut synonyme de révolution ardente de la parité et de l'égalité des sexes, mais également de résistance ardue contre les forces rétrogrades et conservatrices. Plus d'un siècle de luttes pour que le féminin se hisse aux côtés du masculin, à travers la planète.
Dans notre pays, très attaché à l'émancipation de la moitié de la société, on accorde une importance particulière à cet événement, conformément aux dispositions de la Constitution adoptée, il y a une décennie et au diapason des lois universelles.Aussi bien les formations politiques et syndicales que la société civile commémorent cet événement dans la liesse, mais pareillement dans l'interpellation. Conférences, festivités, hommages, tels sont, entre autres, les ingrédients d'une telle commémoration.
La célébration de ce traditionnel est, en effet, une occasion de mettre l'accent sur tout ce qui a été réalisé. Mais également suscite des interrogations sur le devenir d'une nation marocaine en pleine gestation, à plus d'un titre.Avant la loi suprême, secrétée au cœur des turbulences et des agitations qui ont secoué le Maghreb et le Machreq, en plus des récessions qui ont sévi en Europe et ailleurs, le Maroc avait cumulé les performances au féminin, non sans douleur et lutte.
La mise en place du code de la famille, la reconnaissance de la nationalité, la mise en œuvre des principes du genre et de l'équité... sont autant de prouesses qui font désormais briller l'étoile féminine dans le firmament du développement multiforme. Faudrait-il pour autant, tenir un discours jubilatoire dans la réjouissance féminine qui emplit notre palmarès éloquent ?
Assurément, le bilan positif de notre pays ne souffre d'aucune contestation et, en conséquence, il nous est permis de souffler cette énième bougie féminine dans une certaine allégresse. Toutefois, sans excès ni démesure. En effet, beaucoup de chemin reste à parcourir dans le champ féminin, aux plans institutionnel, social, économique et culturel.
La femme marocaine n'est pas assez représentée dans l'Exécutif, pas assez représentée dans le législatif, souffre le martyr dans la vie quotidienne, parce que violentée, violée, harcelée, usurpée, mord la poussière dans la montagne sous le soleil de plomb et le froid glacial...Telles sont les conditions affreuses de la majeure partie de nos femmes, dans un pays tourné résolument vers les valeurs de la modernité, du progrès et de la démocratie.
Cependant, il n'est pas présomptueux de louer les prouesses cumulées à cet égard, car on ne saurait renier, comparativement à d'autres, tout l'effort déployé par les forces vives du pays, tant le mouvement féminin et le combat des courants progressistes, depuis déjà des années, en parallèle avec la militance pour fonder un Etat de droit et des institutions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.