Open d'Australie: Shapovalov fait tomber Zverev (VIDEO)    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Météo Maroc: faibles pluies dans certaines régions ce dimanche    Les températures attendues ce dimanche 23 janvier 2022    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Au chevet des animaux errants à Bagdad: un coeur gros comme ça mais zéro soutien    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Abdallah Laroui et l'horizon moderniste
Publié dans Albayane le 25 - 03 - 2021


Par Noureddine Mhakkak
I- Citation de Maxime Rodinson à propos d'Abdallah Laroui : « Il nous trace et il se trace un programme : approfondir ses déductions, enrichir son raisonnement, élaborer ses intuitions fût-ce en les critiquant. Cela suffit à remplir de nombreuses vies d'études et de méditations. Rendons-lui grâce de nous avoir montré le chemin».
II- On ne peut pas parler du grand penseur marocain Abdellah Laroui sans commencer d'abord par la présentation de son célèbre livre «L'idéologie arabe contemporaine». Ce livre dont ce grand penseur à analyser la structure de la pensée arabe d'une façon académique très profonde. Car selon la revue «Jeune Afrique», c'est «pour la première fois qu'on a esquissé un véritable portrait de l'homme arabe, de ses rapports si complexes, si troubles avec l'Occident, des avatars de sa chasse éperdue à l'authenticité, de ses tentations libérales et nationales, de la possibilité d'un « marxisme » objectif, de sa manière de récupérer son histoire, sa religion, sa personnalité enfin ». Un livre qui a marqué le parcours mobile de son auteur et de tous les intellectuels arabes contemporains.
III- Dans ses autres livres, notre grand penseur Abdallah Laroui à continuer son travail en tant qu'un archéologue du savoir, selon l'expression du philosophe français Michel Foucault. Ainsi il a écrit sur «La crise des intellectuels arabes : traditionalisme ou historicisme ?» en mettant les opinions de ces intellectuels arabes sous une vision critique qui essaie de les comprendre avant de les critiquer, de les déconstruire avant de les reconstruire, pour la création d'un autre chemin moderniste très ouvert et qui ne pense qu'à voir l'avenir avec des yeux réalistes «en privilégiant l'histoire comme outil d'analyse» selon l'expression de l'écrivain Idriss Jebari.
IV- De ce fait, notre grand penseur et intellectuel Abdallah Laroui, a tracé un nouveau chemin dans le parcours mobile de la pensée arabe contemporaine, à travers ses majeurs œuvres telles : «Le concept de la Liberté», «Le concept de l'Etat», «Le concept de la Raison», «Le concept de l'Histoire», «Islamisme, Modernisme, Libéralisme : Esquisses Critiques», «Islam et Histoire : essai d'épistémologie», et bien d'autres. Il a essayé dans toutes ses œuvres- là de voir les choses historiques avec l'œil du savant qui analyse avant d'arbitrer, et qui comprendre avant de juger.
V- C'est pour ces raisons que les œuvres majeures de notre grand penseur Abdallah Laroui demandent toujours une nouvelle lecture, ou plutôt une nouvelle relecture, puisqu'elles traitent et abordent des grands sujets qui touchent le sens de la modernité et la vision réaliste du monde qui nous entoure. Ainsi, on peut le considère en tant qu'un homme de la raison, un homme de culture, et bien évidement un homme de dialogue, un philosophe et un historien, un intellectuel de renommée internationale.
VI- Pour le côté de l'imaginaire littéraire, le grand penseur Abdallah Laroui a pu créer un monde plein de culture, puisque à travers ses œuvres romanesques, il est allé du monde de l'Histoire vers le monde de l'Amour, en abordant les relations humaines et leurs influences sur ses personnages fictifs comme le célèbre protagoniste de son livre-roman « Les carnets d ́Idris ». Dans ce dernier, Idris est devenu, sans le vouloir, le symbole de l'intellectuel arabe qui veut comprendre le monde qui l'entoure, à travers le vécu et la culture, l'expérience et l'écriture en même temps. D'ailleurs, ce héros représente d'une façon ou d'une autre le complexe de l'intellectuel arabe qui essaie de voir le monde autrement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.