Aéroport Mohammed V: les vols internationaux transférés au Terminal 1    Culture de pastèque: l'ONSSA rassure les Marocains    La politique nationale de l'environnement des affaires 2021-2025 adoptée    Factures fictives : ce que la DGI recommande aux entreprises    Algérie : le gouvernement avertit contre des actes « subversifs »    Des garde-côtes marocains formés par Frontex pour le sauvetage des migrants en haute mer    Nos vœux    Divertissement: Mounia LEMKIMEL fait le show chez Rachid ALLALI, ce soir à 22h50    Le ministère de l'Intérieur rappelle la nécessité de se limiter à 10 personnes lors des enterrements    Ramadan 1442: voici le montant de Zakat Al-Fitr au Maroc    Chambres professionnelles: l'inscription sur les listes électorales du 10 au 30 mai    Elections 2021: le choix des candidats, entre renouvellement et reproduction des élites    L'ASADEH demande à nouveau «l'arrestation immédiate» du chef du «Polisario» (médias espagnols)    Secousses telluriques à Driouch: les explications d'un expert    Japon : état d'urgence prolongé à l'approche des Jeux de Tokyo    Achraf Bencharki de nouveau buteur et passeur    Cyclisme : Tanger candidate pour abriter les Mondiaux 2025    L'épouse de Rachid Ghribi Laroussi à Mohamed Hajib : «Ne parlez pas en notre nom!»    La commercialisation du Mall du Carrousel confiée à AMS AFRICA    Meknès: Deux individus interpellés pour vol à l'intérieur d'agences de transfert de fonds et de change    Les dernières secousses telluriques à Driouch, des répliques à l'activité séismique de 2016    Affaire du dénommé Brahim Ghali : Une ONG espagnole dénonce « le silence et l'ambiguïté » de l'exécutif ibérique    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    QUAND LA LOYAUTE FAIT DEFAUT    Arganier : Célébration en grande pompe de la première journée internationale    11ème conférence internationale sur le tabac : Les produits alternatifs moins nocifs comme solution    Salé : un multirécidiviste interpellé pour trafic de drogue et agression de policiers    Première édition des «Tourism Marketing Days» régionales : L'ONMT implique les régions dans la relance    Le prince Moulay El Hassan fête son 18ème anniversaire    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    Nigeria : fin de calvaire pour des étudiants enlevés    CIMR/Maroc: Hausse du nombre des affiliés de 4,89% en 2020    Maroc/Météo: Ciel voilé et mercure en légère hausse ce vendredi 7 mai    Votre e-magazine « ATTAHADI » du vendredi 7 mai 2021    Ligue des Champions : La date du match WAC-MCA désormais connue    Sahara: la Zambie toujours aux côtés du Maroc    La reprise des relations entre le Maroc et Israël renforce la dynamique de paix au Proche-Orient (M. Bourita)    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Climat : selon l'ONU, des mesures simples pourraient réduire le réchauffement dû au méthane    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    WAC et ASFAR Deux grosses cylindrées toujours en course    Ligue des champions de la CAF : Mouloudia Club d'Alger recevra le WAC le 14 mai    Cyclisme-Mondiaux 2025 : le Maroc favori pour accueillir l'événement    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Qualifs Mondial 2022/Afrique: les 1ère et 2e journées reportées à septembre    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Création d'un institut de formation professionnelle
Publié dans Albayane le 18 - 04 - 2021


Les métiers de l'industrie pharmaceutique
Une convention-cadre pour la création d'un institut de formation professionnelle dans les métiers de l'industrie pharmaceutique a été signée, vendredi à Casablanca, dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle, présentée en avril 2019 devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Signée par le ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur de la Formation professionnelle et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique, Moulay Hafid El Alamy, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, et le président de la Fédération marocaine de l'industrie et de l'innovation pharmaceutiques (FMIIP), Ali Sedrati, cette convention-cadre répond à l'objectif d'améliorer la formation professionnelle axée sur les métiers de l'industrie pharmaceutique, tout en rapprochant l'offre de formation des besoins en compétences du secteur.
Selon un communiqué conjoint du ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur de la Formation professionnelle et de la Recherche scientifique, du ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique et de la CGEM, cette convention-cadre intervient également dans le cadre de la mise en œuvre des projets stratégiques retenus dans le cadre de la mise en œuvre de la loi cadre n°51.17 relative au système de l'éducation, de l'enseignement, de la formation et de la recherche scientifique.
« Le chantier royal de généralisation de la protection sociale, dont la cérémonie de lancement présidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'Assiste, a été organisée mercredi 14 avril au Palais Royal de Fès, notamment l'axe relatif à la généralisation de l'Assurance maladie obligatoire prévue à fin 2022, constitue un défi majeur pour le secteur », a déclaré M. Amzazi, lors de la cérémonie de signature.
Soulignant l'esprit dans lequel s'inscrit la mise en place de cet Institut, qui répondra aussi bien aux problématiques de l'adéquation formation/emploi qu'à la satisfaction de la demande des entreprises du secteur, M. Amzazi a précisé que « la mise en place de cet Institut va renforcer le dispositif des établissements de nouvelle génération, déjà mis en place dans le cadre du partenariat public-privé dans les secteurs à forte valeur ajoutée, tels que l'Aéronautique, l'Automobile, le textile habillement et les énergies renouvelables, et qui ont montré leur efficacité en matière de l'adéquation formation/emploi ».
De son côté, M. El Alamy a fait savoir que ce partenariat porte sur la réalisation d'un projet fort important visant la formation des jeunes désirant faire carrière dans l'industrie pharmaceutique. « C'est un secteur prometteur qui regorge de débouchés, grâce au savoir-faire de nos entreprises, à la qualité de la production nationale et à la proximité avec les marchés potentiels », a-t-il déclaré.
Mettant en exergue la dynamique que connaît l'industrie pharmaceutique au plan national, à travers notamment le lancement de projets d'envergure dans la production locale de médicaments biosimilaires et génériques et la création d'unités de production de vaccins et sérums pour le marché local, M. El Alamy a précisé que cet institut sera appelé à accompagner et à accélérer le développement de cette industrie visant à assurer l'autosuffisance et à renforcer le positionnement de la production locale.
M. Alj a noté, pour sa part, que la signature de cette convention est une action concrète qui s'inscrit dans la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'Assiste, concernant la protection sociale.
« Ce nouvel institut contribuera, notamment, à la consolidation des compétences médicales pour répondre à une demande, qui augmentera à un rythme rapide avec la mise en œuvre de ce chantier social et sociétal d'envergure », a-t-il dit, ajoutant qu'il permettra aussi de former en adéquation avec les besoins de ce secteur vital et d'avoir les compétences nécessaires pour qu'il puisse encore mieux s'exporter vers d'autres pays.
« Le concept des instituts de formation à gestion déléguée donne de très bons résultats en termes d'adéquation formation-emploi et donc d'intégration des lauréats dans le marché du travail, en adéquation avec la feuille de route royale relative à la formation professionnelle », a t-il-argué.
Cette convention vise une meilleure mise en convergence entre les partie signataires, notamment, pour la création d'un institut de formation professionnelle dans les métiers de l'industrie pharmaceutique, l'élaboration d'un répertoire emploi/métier (REM) et d'un référentiel emploi/compétence (REC) pour déterminer les compétences nécessaires aux postes et fonctions de travail identifiés, ainsi que pour la mise en place d'une offre de formation professionnelle adaptée aux besoins du secteur (formation initiale, formation qualifiante et continue ...), conclut le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.