Service militaire 2022: Début au 7e CFA de la Marine Royale de l'opération de sélection et d'incorporation des appelés    Espagne : Une vice-présidente de la Chambre basse du Parlement sur la liste des invités du Polisario    Botola Pro D1 / DHJ-IRT (2-2) : La perte des points à domicile continue pour les Jdidis !    Ibenge : « Le football, c'est la tête avant les jambes »    Maroc: le déficit budgétaire à fin avril 2022    Rabat: Akhannouch s'entretient avec la PDG d'Oracle Corporation    Tourisme: le Maroc sort la tête de l'eau    Délais de paiement, nouvelles nominations... Au menu du prochain Conseil de gouvernement    France: Élisabeth Borne officiellement nommée première ministre    Il y a 19 ans, des attentats terroristes frappaient Casablanca (VIDEO)    On en sait plus sur la réouverture imminente du point de passage Bab Sebta    Benkirane traite le président de la 1ère Chambre d'« âne » (VIDEO)    Ligue des champions: Al Ahly se « résigne » à jouer la finale à Casablanca    Maroc/Covid-19: le bilan de ce lundi 16 mai    Météo Maroc: temps chaud sur l'extrême Sud ce mardi 17 mai    La lettre d'orientation d'Abdellatif Hammouchi pour le 66e anniversaire de la DGSN    France: fin du masque dans les transports en commun    Casablanca : Débat autour de la musique andalouse    Botola: l'Union Touarga promu en première division !    « Les infirmières et infirmiers ont toujours été au cœur des réformes de notre système de santé »    Une délégation marocaine s'entretient avec le président de la Chambre des députés de la République Dominicaine    «Dialogue joyeux avec un mort»    «La rencontre», nouveau roman de Mamoun Lahbabi    Mehdi Qotbi : « une ode à l'histoire commune entre le Maroc et l'Espagne »    Photos. De nouvelles structures de police à Marrakech et à Al Hoceima    Calendrier chargé pour les Lions de l'Atlas au mois de juin    Noussair Mazraoui témoigne sa reconnaissance à Labyad et Ziyech    Ligue1: Mbappé, meilleur joueur de la saison pour la 3è fois consécutive    Justice pénale : Le Maroc élu 1er vice-président de la 31è session de la CCPCJ    Kamala Harris conduit une délégation de haut niveau aux Emirats arabes unis    Promotion de l'allaitement maternel : Campagne nationale du 14 mai au 14 juin 2022    Le Mali se retire de l'organisation régionale G5 Sahel    Pétrole : L'Arabie saoudite portera sa production à 13,4 millions de barils    Législatives libanaises : Le tandem chiite préserve ses sièges    Renault vend ses actifs en Russie à l'Etat russe    Tout savoir sur les prévisions de la campagne 2021-2022    Rapport CNDH : 3.018 plaintes traitées en 2021    Maroc: Les transferts d'argent ont bondi de 40% en 2021    Aérien : l'ONDA table sur un taux de récupération de 75%    Alfa Romeo Tonale. Objectif reconquête pour la marque italienne    Russie-OTAN : L'adhésion de la Finlande et de la Suède « va changer le monde »    «Green Card» à l'assaut des salles obscures dès le 18 mai    Fondation Ali Zaoua, 13 ans déjà !    Rabat rend hommage à feue Haja Hamdaouia    Températures prévues pour mardi 17 mai 2022    Souveraineté sanitaire : Comment le Maroc se prépare à la période Post-pandémie    Nayef Aguerd ne remporte pas le prix Marc-Vivien Foé    Rabat, l'Afrique au cœur et scène culturelle mondiale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Angleterre et Ukraine complètent les quarts, Löw et l'Allemagne s'en vont
Publié dans Albayane le 30 - 06 - 2021

A la fin, c'est l'Angleterre qui a gagné! Souvent battus par l'Allemagne, les Anglais ont pris leur revanche mardi à l'Euro (2-0), précipitant la sortie du sélectionneur allemand Joachim Löw et rejoignant les quarts pour défier l'Ukraine, tombeuse in extremis de la Suède (2-1 a.p.).
Voilà les quatre affiches de quarts connues: à l'issue des deux derniers huitièmes de finale mardi, l'Euro de football connaît son top 8, dont ont été éjectés nombre de cadors comme le Portugal tenant du titre ou la France championne du monde.
Vendredi, il y aura Suisse-Espagne et Belgique-Italie au menu, puis République tchèque-Danemark et Ukraine-Angleterre samedi. Dans ce panorama, l'Angleterre, solide, séduisante et nantie d'un tableau favorable, peut revendiquer un statut de favorite, au même titre que la Belgique ou l'Italie.
A Wembley, le choc Angleterre-Allemagne a souri mardi aux « Three Lions », appliqués à défaut d'être créatifs et finalement libérés par deux buts de Raheem Sterling (75e) et du capitaine Harry Kane (86e).
Ce dernier, enfin buteur après un début de tournoi poussif, a hurlé sa joie de trouver enfin les filets adverses, communiant avec les 40.000 spectateurs massés dans les gradins de Wembley.
L'Angleterre disputera donc les quarts de « son » Euro, qu'elle joue quasiment à domicile: après ses trois matches de poules et ce huitième à Londres, elle rêve d'y revenir pour la demie (7 juillet) et la finale (11 juillet) également prévues à Wembley, et de décrocher son premier titre européen.
« Les joueurs savent combien c'est difficile. Ils ont les pieds sur terre (…) mais on est venu ici avec un objectif qui n'est pas encore atteint », a prévenu le sélectionneur Gareth Southgate après ce succès historique.
Auparavant, il faudra faire un crochet par Rome, où les « Three Lions » affronteront l'Ukraine, victorieuse de la Suède à Glasgow dans le temps additionnel de la prolongation, à la 120e+1 minute, sur une tête tardive mais providentielle d'Artem Dovbyk!
C'est un adversaire qui semble à la portée de l'Angleterre, qui n'a pas pris le moindre but lors de ses quatre premiers matches et a fait parler sa rigueur contre l'Allemagne.
L'ancien attaquant Gary Lineker avait théorisé qu'à la fin, les Allemands gagnent toujours. Mais cette fois, ce sont les Anglais qui ont triomphé de ce classique du football européen qui a laissé nombre d'épisodes marquants, de la finale du Mondial-1966 à la demi-finale de l'Euro-1996… où un certain Gareth Southgate avait raté un tir au but et précipité l'élimination anglaise.
C'est une sacrée revanche pour le sélectionneur anglais, et probablement un crève-coeur pour son homologue Joachim Löw, qui n'a pas réussi à finir en beauté son long mandat avant de passer la main cet été à son ancien adjoint Hansi Flick.
« La déception de cet Euro va rester un moment, on ne peut pas digérer ça en quelques jours, mais je suis certain qu'avec le temps il me restera beaucoup de souvenirs positifs », a commenté Löw.
Après près de 15 ans en poste, « Jogi » Löw sera pour longtemps associé au titre mondial conquis en 2014 au Brésil. Mais sa fin de mandat a été un lent déclin, avec une humiliation dès le premier tour du Mondial-2018 puis une sortie oubliable mardi à Wembley.
Mais les Allemands avaient trop de lacunes. Et ils n'ont pas su franchir les quarts, ni les Portugais et les Français d'ailleurs, tous trois issus d'un « groupe de la mort » où chacun d'eux a laissé des plumes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.