Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: Les entraînements des Lions de l'Atlas sans Hakimi, Bounou et Fajr    Vahid Halilhodzic commente le tirage au sort des barrages, Qatar 2022    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    Attijariwafa bank et l'AMCI accompagnent les étudiants et lauréats internationaux de la Coopération du Royaume du Maroc    Casablanca: La mise en oeuvre de la stratégie nationale de la jeunesse en débat    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    OMS :Un tiers de la population mondiale n'a pas accès à une cuisine propre    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Matières premières : une stabilisation des cours prévue en 2022    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    Maroc/Météo: Chutes de neige et pluies annoncées ce samedi 22 janvier    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Biden et le Premier ministre du Japon promettent un front uni face à la Chine    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc à la croisée des chemins
Publié dans Albayane le 05 - 07 - 2021

Depuis un certain moment, notre pays semble tenir tête aux grosses pointures de l'Europe, notamment l'Allemagne et L'Espagne. Il se met à se rendre compte de sa position stratégique, mais surtout de son potentiel naturel, en particulier maritime. La convoitise ibérique se fait de plus en plus ressentir et se positionne en rival, plus spécialement sur le mont sous marin Tropic, bondé de minerais de haute qualité énergétique. Désormais, l'intransigeance marocaine s'enclenche face à ces voracités néo-coloniales sur la souveraineté nationale et se fait valoir aussi bien pour son intégrité territoriale au sud que ses délimitations maritimes au nord, avec comme toile de fond ses enclaves spoliées.
L'attitude perfide de la péninsule finit par s'éclater, à travers l'embrasement de la question du Sahara par l'accueil sournois du séparatiste et la sollicitation tendancieuse de l'Europe. A fortiori, la diplomatie marocaine s'y met avec sérénité et doigté afin de tirer son épingle du jeu, sans trop de dégâts. Tout à fait conscient de la facétie espagnole, en allié et concurrent à la fois, mais aussi de ses atouts dans la région, le Maroc y riposte dans les règles de l'art. Les Etats-Unis le sont également et s'y mêlent en se pressant de couper court aux envies expansionnistes de l'Union Européenne sur cette zone géopolitique en termes économique et militaire, en procédant à la reconnaissance de la marocanité du Sahara. Sur le même sillage, le Royaume Uni s'apprête à le faire incessamment, d'autant qu'il est derrière la prospection du gisement minéral sur le monticule marin que l'Espagne espère illicitement s'approprier.
l est vrai que les rapports privilégiés séculairement connus entre notre pays et son homologue américain, ont remblayé le terrain contre toutes les incursions européennes dans ce vivier minéral aux retombées fructueuses, en matière de batteries électriques. Pour sa part, la France se met à l'écart de toutes controversions hostiles avec notre pays, puisqu'elle n'est pas droitement liée à la polémique frontalière et de surcroît, elle s'estime favorisée par ses implantations automobiles dans le royaume. Quant à la Chine et la Russie, deux « anciennes » alliées de l'Algérie pseudo « socialiste » et « gazéifiée », renoncent à ce canular déguisé sous une tunique militariste et dictatoriale, sont en passe d'amorcer un revirement brutal en sa défaveur, en ce qui concerne l'aspect « idéologique », quoique celui de la vente des armes soit de mise, mercantilisme oblige ! Ceci dit, les deux puissances se rabattent sur un pays plutôt loyal, stable et beaucoup plus avantageux, en vue de s'attribuer la part du gâteau. Notre pays est donc pris dans le guêpier du « brigandage » néo-libéral de l'Europe et la « guerre » froide de position des empires au lynchage de vampires. Par la sagesse de la politique qu'il a constamment su mener à bien, en parfaite cohérence de ses composantes à la base, le Maroc se devrait de fortifier le front intérieur et galvaniser la symbiose ambiante afin de tirer profit de toutes ces opportunités qui s'offrent au grand jour, tout en continuant à se montrer ferme dans ses positions en direction de ses fondements souverains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.