Biographie d'Asmaa Rhlalou présidente du conseil de la ville de Rabat    Biographie de M. El Khattat Yanja, président du Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab    Biographie de Nabila Rmili, présidente du Conseil communal de Casablanca    Moulay El Hassan El Mounadi du PAM, élu président du Conseil de l'arrondissement Ennakhil à Marrakech    A propos de la campagne contre le Maroc : Quand parler de coordination n'est pas faire preuve de paranoïa    La révolution féministe envahit le Maroc, trois femmes dirigent les principales villes    Ceux qui présideront aux destinées de nos régions    Attijariwafa bank élue "Banque la plus sûre en Afrique en 2021"    Disparités économiques et sociales: quelles issues pour le prochain gouvernement ?    Réforme fiscale: entre perplexité et impératifs économique et social    La Bourse de Casablanca en hausse du 20 au 24 septembre    La première centrale photovoltaïque flottante en Afrique du Nord bientôt opérationnelle au Maroc    Plug and Play Maroc lance un nouveau programme pour les startups africaines    Sommet des Nations Unies sur les Systèmes alimentaires: la sécurité alimentaire une priorité stratégique pour le Maroc selon Nasser Bourita    Marché monétaire: un "équilibre apparent" dans l'attente de la réunion de BAM    Pakistan: six terroristes tués dans le sud-ouest    Somalie: un kamikaze se fait exploser à Mogadiscio    Liban: Appel à l'aide internationale du président Aoun après la formation d'un gouvernement    Un génocide dans le silence de la communauté internationale    Première étudiante marocaine "non juive" sur les bancs d'une Université israélienne    Le Maroc n'est pas une république de bananes !    Botola Pro D1 / 3ème journée : Le programme de ce samedi    Mondial Futsal 2021 : Programme des quarts de finale avec, ce dimanche, Maroc-Brésil à 14h00    Botola Pro / OCK-IRT (1-0) : L'Olympique remporta ce match qu'il fallait gagner    LE CANADA PROLONGE LA SUSPENSION DES VOLS EN PROVENANCE DU MAROC JUSQU'AU 29 OCTOBRE 2021    Ouverture exceptionnellement de centres de vaccination les 25 et 26 septembre au profit des élèves de 12 à 17 ans    Covid-19 : bientôt un allègement des restrictions au Maroc    Mort de Abdelouahab Belfequih: Le parquet conclut au suicide et classe le dossier    Prévisions météorologiques pour ce samedi    12 personnes arrêtées, dont 4 mineurs pour émeutes à Casablanca    Image : La FNM célèbre la photographie artistique    Festival: Il était une fois... le Street Art (Part I)    Le président de la FMPS appelle à l'ouverture urgente de salles de sport    Rentrée culturelle de la FNM : la photographie artistique à l'honneur    Covid-18 au Maroc : 1 620 nouveaux cas et 26 morts    Promotion du sport : la MDJS innove    Le Maroc et l'Espagne évitent une tentative d'entrée de 400 immigrés    Festival : Ciné-Université fait son grand retour !    Sara Daif, vice-championne de l'arab reading challenge 2020    La Banque soutient la 2ème édition de l'appel à projets dédié à la création et la production du spectacle vivant    Raja de Casablanca-Jeunesse sportive Salmi, attraction de la 3ème journée    Rabat. Asmae Rhlalou élue à la tête du Conseil de la ville    Une première africaine et arabe : Le Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde de futsal    Algérie: Quatre ans de prison pour atteinte au moral de l'armée !    Maroc-USA : Exercices militaires conjoints liés à la prévention des catastrophes    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Du 5 au 7 août 1907, le bombardement colonial de Casablanca
Publié dans Albayane le 05 - 08 - 2021

Il y a plus d'un siècle, la marine de guerre française bombardait la ville Casablanca, à la suite de l'insurrection de la population de la ville et des tribus de la Chaouia contre la volonté de mainmise de la France sur la ville et le pays, qui avait fait 6 blessés parmi les soldats français.
* * *
Ces événements remontent au début de la première décennie du 20e siècle, suite à l'occupation de l'Algérie et de la ville d'Oujda, et après que la face atlantique du Maroc, notamment les villes de Casablanca, Al Jadida, Azemmour, Essaouira, Tanger et Rabat aient fait l'objet, à leur tour, de visées coloniales, eu égard à leur rôle économique et à leur position géographique.
Ces événements, survenus entre le 3 juillet et le 3 septembre 1907, ont été déclenchés après que les forces d'occupation aient décidé, en mars de la même année, la construction du quai du port de Casablanca et d'une ligne de chemin de fer de 1.500 mètres reliant le port à une carrière pour le transport de matériaux de construction du quai.
En effet, le colon a entamé en mai 1907 les travaux de construction du quai et imposé en juillet des contrôleurs étrangers au port.
A la lumière de ces événements, les tribus de la Chaouia, voisine de la ville de Casablanca ont constitué une délégation pour expliquer le point de vue des populations et faire parvenir leurs doléances réclamant l'expulsion des contrôleurs étrangers des services de douanes, la destruction de la ligne de chemin de fer reliant le port à la carrière et l'arrêt immédiat des travaux de construction au port de Casablanca. Les tribus de la Chaouia ont tenu, le 28 juillet 1907, une réunion au Souk Al Had, à Ouled H'riz, pour réitérer les revendications des populations et chargé une délégation de dix personnes pour les transmettre.
Le 30 juillet, Casablanca a connu une vague de protestations demandant le boycott des commerçants européens. Le soir du même jour, des accrochages dans le chantier du port entre Marocains et Français ont fait neuf morts parmi les ouvriers français et d'autres nationalités.
Réagissant à ces incidents, les autorités françaises ont dépêché le croiseur Galilée au large de Casablanca. Le 5 août 1907, le commandant du croiseur reçoit l'ordre d'envahir la ville tuant tout citoyen marocain se trouvant sur leur chemin. Arrivés au consulat, les marins ont levé le drapeau français, faisant signe au croiseur, comme convenu, pour déclencher les bombardements de la ville.
Face à cette opération, des groupes de moujahidine venus des différentes tribus de la Chaouia ont encerclé, le même jour, les marins français. Dans la nuit du 5 au 6 août 1907, ils ont attaqué des intérêts des envahisseurs.
Les accrochages armés se sont intensifiés alors entre les Marocains et les Français qui ont bombardé la grande mosquée détruisant le minaret. Les navires de guerre français commençaient à bombarder les portes de la ville particulièrement Bab Marrakech pour empêcher les moujahidine de gagner Casablanca.
Le 7 août 1907, la flotte française amarra au large de Casablanca et les navires mettaient les troupes à terre alors que leurs canons déblayèrent la ville et ses environs tuant des civils, sans armes, qui fuyaient les quartiers bombardés. Il a été constaté que les consulats ont été utilisés comme lieux de stock d'armes et de munitions, profitant de l'immunité diplomatique de ces établissements.
Après ces événements, de nouveaux contingents des forces d'occupation étaient dépêchés à Casablanca. Les moujahidine ont, de leur part, organisé, le 10 août 1907, une attaque contre le camp français, suivie d'une autre le 18 août.
Ces événements ont été suivis par une série de combats au cours desquels les Marocains ont fait montre de volonté, de conviction profonde, et de sacrifice pour la défense des valeurs sacrées religieuses et nationales.
L'Histoire gardera en mémoire les batailles du 28 août à Dar Bouaâzza et du 3 septembre à Sidi Moumen, lors de laquelle deux officiers et un groupe de soldats français ont trouvé la mort, ainsi que la confrontation des moujahidine avec les forces d'occupation le 11 septembre 1907 au camp de Tadarte.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.