Fusillade au Texas. Biden: « Quand pour l'amour de Dieu allons-nous affronter le lobby des armes? »    Le rachat de Chelsea approuvé par la Premier League    Chelsea : Hakim Ziyech voudrait changer d'air cet été    La Corée du nord a tiré 2 missiles selon Seoul    Une fusillade dans une école au Texas tue 14 enfants, Joe Biden va s'exprimer    Smurfit Kappa choisit le Maroc pour son premier investissement en Afrique    Sahara : Brahim Ghali menace l'Espagne    La tournée asiatique de Joe Biden    Création à Rabat de la subvention «Al Qods» d'appui aux libertés de la presse    Officiel: Noussair Mazraoui rejoint le Bayern (PHOTOS)    Karim Benzema brise le silence après la décision de Mbappé    Errachidia: trois garçons décèdent dans l'effondrement d'un mur    Festival Taragalte fait son grand retour !    Sur les traces des mineurs marocains en France    « Les 50 noms de l'amour » pour mieux goûter aux délices des sentiments    Covid-19: 200 nouveaux cas, plus de 6,38 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    L'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus reconduit à la tête de l'OMS    Agroalimentaire : Oland Group inaugure 4 nouvelles lignes de production de fromage fondu    Nador West Med. La BAD accorde un financement supplémentaire de 113 millions d'euros au Maroc    Le Groupe OCP rejoint le World Economic Forum    CinépsyMaroc : La 4ème édition se tiendra les 27 et 28 mai    Variole du singe : Ce qu'il faut savoir    Lutte contre les changements climatiques : le Maroc estime indispensable une alliance africaine    Le Maroc, l'Algérie et l'Espagne participent à un exercice maritime américain en Tunisie    Rabat: Le Procureur du Roi dément la disculpation de 17 accusés de viol    AREF-RSK : Festival régional des clubs pédagogiques de musique    Le Maroc prend les rênes de l'Union maghrébine des jeunes avocats    Première expérience mondiale réussie de transplantation d'arganiers adultes    Maroc-Israël: un partenariat économique en phase avec les évolutions technologiques mondiales    Le Kenya et le Zimbabwe exclus des éliminatoires de la CAN 2023    Maroc: Prêt de 350 millions de dollars de la Banque mondiale en appuie à l'économie bleue    Variole du singe : le Maroc en embuscade    PSG : Mbappé conseillé par Macron et Sarkozy !    Finale Wydad -Ahly : Des vols spéciaux '' Caire- Casablanca- Caire'' à environ 6000dh    Visas : les autorités consulaires françaises au Maroc «rejettent une demande sur deux»    Ligue des Champions : Le WAC se prépare au Complexe sportif de Maâmora    Travailleurs migrants. L'ONU salue la politique migratoire d'ouverture du Maroc    La politique migratoire du Royaume mise en exergue à Stockholm    La Bourse de Casablanca débute en hausse    27è SIEL : Bensaid s'attend à une édition réussie    Chambre des représentants : adoption d'un projet de loi relatif à la régulation du secteur de l'électricité    Oxford Economics Group : La hausse des prix ne fait que commencer    Protection sociale: les artistes auront bientôt une fondation, assure Bensaid    A travers son édition limitée Bled El Fen Sidi Ali rend hommage au Maroc    Rabat: Création de la subvention "Al-Qods" d'appui aux libertés de la presse    Valse des représentants du Polisario en Espagne après le soutien de Sanchez au Maroc    Météo: les prévisions du mardi 24 mai    Les Etats-Unis vont vacciner les cas contact de Monkeypox    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'essentiel est de gagner et de passer au prochain tour
Publié dans Albayane le 27 - 01 - 2022

Point de vue: le Maroc se qualifie pour le quart de finale de la CAN
C'est bien parti pour les Lions de l'Atlas qui jouent dans les phases finales de la Coupe d'Afrique des Nations. La rencontre footballistique opposant notre sélection à celle du Malawi n'avait rien présagé de bon au début. Nous « amateurs » du ballon rond derrière nos écrans, attablés chez nous ou avec des ami-e-s et sirotant un bon verre de thé à la menthe
Nous avons tous hurlé, vibré et jubilé avec les gestes techniques des nôtres. Et surtout les cris des deux buts marqués. Le « Goool » orgastique du présentateur a bien résonné dans toutes les villes du Royaume. Même si, nombreux sont ceux qui ne comprennent rien dans les subtilités du jeu, les schémas stratégiques et les enjeux tactiques du directeur et son staff technique. Ce n'est pas le but, nous sommes bien d'accord. L'essentiel est de gagner et de passer au prochain tour.
Experts es-football
Cependant, ces matches de football où le Maroc prend parti donne aux spécialistes et aux amateurs lambdas l'opportunité de se reconvertir en experts es-football. Les choix tactiques de l'entraineur font couler beaucoup d'encre. Les commentaires et les commentaires des commentaires fusent de partout sur les réseaux sociaux, au sein des familles, dans la rue, au travail, aux cafés...
Tout le monde y va de son couplet préféré. Les choix des joueurs et l'obstination du sélectionneur pour tel ou tel joueur au détriment d'un autre plus méritant aux yeux des spectateurs, posent des points d'interrogation.
Sans parler du budget de la participation. La jonction entre les membres de la Fédération et leur influence supposée sur l'équipe type refait toujours surface avec chaque rencontre disputée par l'équipe marocaine. D'ailleurs, les commentateurs des rencontres savent très bien ce qui crée davantage de l'ambiance.
Certains versent dans les polémiques et affichent leur aversion déclarée à tel ou tel joueur. D'autres affirment que tant que le Maroc gagne des matchs toute critique est vaine et nulle et non avenue. Donc, ils se contentent de commenter et de jouer le jeu.
Ce n'est ni les analyses socio-historiques et ni les évolutions historiques des jeux footballistiques et les enjeux politiques d'un des pays comme le Soudan, le Mali, le Cameroun ou les Comores qui compte. Désormais, ils savent pertinemment ce qui fait l'audience. Surtout il serait préférable de ne pas trop user dans l'intellectualisme. Il ne fait pas l'audience. L'anti-intellectualisme est le propre du football. Il s'agit bien de sentir et de faire sentir un match de football.
Et de se laisser emporter par le langage musculaire et les cordes vocales du commentateur plutôt que par la raison à l'image du polémiste/commentateur des voisins algériens que l'on ne nomme pas ici pour ne pas lui faire trop d'honneur. Revenons au match de notre sélection. Et où tous les yeux sont rivés sur nos petits écrans. Le match à peine vient de commencer et nous rêvons déjà d'écraser le Cameroun, l'Egypte ou la Tunisie par un score sans appel trois ou quatre à zéro.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.