Sécurité financière. L'impôt, premier pilier de la souveraineté    CAN Maroc U23. Le tirage au sort des éliminatoires prévu ce jeudi 18 août    Maroc. Ces numéros qu'il faut avoir en cas d'urgence    Récit de vie : Gabriel BANON se raconte    Revue de presse quotidienne de ce lundi 15 août 2022    Carburants : Nouvelle baisse des prix à la pompe    Chine : L'usine Tesla de Shanghai a produit un million de véhicules en trois ans    Convention de partenariat : La famille de l'enseignement bénéficie de plus de 140.000 voyages subventionnés par autocars    Afghanistan: les talibans célèbrent le premier anniversaire de leur retour au pouvoir    USA: Un mort et 4 blessés dans une fusillade en Arizona    USA: Un homme se tue après avoir percuté une barricade près du Capitole    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    Berkane : Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Ceuta : 11 mineurs marocains tentant de traverser le Détroit de Gibraltar secourus    Vahid Halilhodzic a peine débarqué déjà sollicité    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    Des journées de sensibilisation à Dakhla sur la protection du littoral    Marrakech : Un adolescent abuse sexuellement de sa cousine de 5 ans    Casablanca : 8 ans de réclusion criminelle pour un repris de justice qui a tué son ami    Saïdi Resorts : Nass El Ghiwane fait vibrer jeunes et adultes    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Subvention : À la rescousse des salles de cinéma    Premier League : Chelsea - Tottenham (2-2) Un match spectaculaire, une fin de match musclée et inhabituelle    La météo pour ce lundi 15 août    Le vaccin contre la Covid-19 aurait moins d'effets secondaires chez les femmes enceintes    6 millions de jeunes de moins de 24 ans, un atout si nous le voulons !    Cours des devises du lundi 15 août 2022    Kitesurf : Le «Dakhla Downwind Challenge» de retour pour une 7e édition    Norvège: deux véhicules tombent à l'eau après l'effondrement d'un pont    Météo : les températures prévues pour ce lundi 15 août 2022    Tanger-Tétouan-Al Hoceima: Les retenues des barrages en déficit de 306 millions de m3 par rapport à 2021    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    Égypte: 41 morts et 14 blessés dans l'incendie d'une église    Polisario : Bachir Mustapha Sayed tacle Brahim Ghali sur la «guerre contre le Maroc»    Céréales ukrainiennes: Un premier navire de l'ONU prêt à partir    Une délégation du Congrès américain arrive à Taïwan dans la foulée de la visite de Pelosi    Le Polisario : «Il est trop tôt pour parler de trêve» avec le Maroc    Oued Eddahab, le « Tanger du Sud Marocain »    Accords d'Abraham : Le sommet anniversaire annulé    Kénitra : Le soulèvement de 1954, une épopée héroïque    Egypte: L'incendie d'une église au Caire fait 41 morts    « Into The Wild » : électro et techno in the house    Art contemporain : Mustaqbal, les artistes de demain    Danse : Meknès déroule son freestyle    « Casa del Mar » repère architectural à valeur historique    Salman Rushdie sous ventilateur après avoir poignardé, pourrait perdre un œil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le torchon brûle entre les professionnels et Vivalis
Publié dans Albayane le 26 - 06 - 2022


Khalid Darfaf
La fédération nationale du transport touristique au Maroc (FNTT-Maroc) prévoit l'organisation des sit-in dans plusieurs villes du pays, notamment à Casablanca, Agadir, Fès, Oujda et Marrakech, apprend-on dans un communiqué rendu public.
Ces manifestations auront lieu ce mercredi 29 juin devant les sièges de la société de financement, Vivalis, précise le communiqué.
Selon les professionnels du secteur, Ces sit-in se justifient en raison de l'insistance de la société Vivalis à « violer le consensus », en faisant fi de l'accord du 13 mai 2022. D'ailleurs, ils accusent ladite entreprise de vouloir agir en dehors de la loi en imposant aux débiteurs des arriérés non justifiés qui relèvent de la période pandémique.
Pire encore, la société de financement a décliné toute invitation au dialogue, en préférant s'arcbouter sur sa position, note en substance le communiqué.
Afin de mettre un terme à cette situation, la FNTT-Maroc a appelé le gouvernement et les autorités de tutelle à intervenir en urgence pour faire respecter la loi et les décisions officielles. Abondant dans le même ordre d'idées, les professionnels ont mis en garde la société Vivalis contre les conséquences néfastes de son attitude et qui s'inscrit d'ailleurs aux antipodes de la déontologie.
Qui plus est, la FNTT a appelé l'association professionnelle des sociétés de financement (APSF) à assumer sa responsabilité par rapport à l'agissement de Vivalis tout en tenant cette dernière pleinement responsable de la tension que connaît le secteur du transport touristique.
C'est dans ce sens qu'il a sollicité à ce que le ministère de la Justice et la présidence du ministère public à interagir avec les correspondances qui lui ont été adressées portant sur les sociétés de recouvrement qui pratiquent « toutes les formes de chantage à l'égard des sociétés de transport touristique, en dépit de l'absence de tout rapport contractuel ou commercial et de prendre des sanctions judicaires contre ceux qui recourent à ces pratiques illégales».
En termes plus clairs, le syndicat des professionnels du transport touristique a manifesté son refus catégorique de toute décision imposant des intérêts moratoires aux opérateurs en invitant le gouvernement à trouver des solutions efficientes pour faire face à la crise des prix des carburants et de revoir à la hausse l'aide financière destinée aux conducteurs.
La FNTT-Maroc a affirmé que la hausse excessive des prix à la pompe constitue une véritable menace à la survie des entreprises et aggrave davantage la crise du secteur qui ne génère plus de profits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.