Elon Musk vend pour 7 milliards de dollars d'actions du groupe Tesla    Attaque à Tessit au Mali: 42 soldats tués    Casablanca : Une Journée nationale du migrant axée sur les Marocains du monde    Dakhla met en avant la contribution des MRE au développement local    Fès se met au rythme de la Journée nationale de la communauté marocaine de l'étranger    Jeux de la solidarité islamique : Le Maroc décroche quatre médailles, dont une en or    Football : La FRMF et Halilhodžić discutent du départ du sélectionneur du Maroc    Maroc : Oujda célèbre les Marocains du monde issus de sa région    Safi : Les Marocains du monde au cœur de la Journée nationale des migrants    Le Maroc se positionne comme un "hub d'affaires" vers l'Afrique    Sahara : L'Algérie courtise les nouvelles autorités colombiennes    Météo Maroc: températures maximales en légère hausse ce jeudi 11 août    Le Real Madrid remporte la Supercoupe de l'UEFA contre l'Eintracht Francfort    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo: Abdelbasset Wasfi décroche la médaille d'or, Safia Salih et Nezha El Assal en bronze    Hammouchi reçoit le patron de la police espagnole    Donald Trump suggère que le FBI pourrait avoir «placé» des preuves lors de la perquisition    Le Maroc organise des colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du vendredi    Le secteur de la santé se réforme, les financements s'annoncent lourds    فيروس كورونا: 148 إصابة جديدة وحالتي وفاة خلال ال24 ساعة الماضية    Vague de chaleur vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    La FRMF convie Vahid Halilhodzic à une réunion qui déboucherait sur son licenciement    Bourse de Casablanca: Clôture en légère hausse    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    Relever le nez du guidon !    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 10 Aout 2022    L'UE présente le « texte final » visant la réactivation de l'accord de Vienne    La Jeunesse Socialiste dénonce le terrorisme de l'entité sioniste    Une vie et demie pour la profession et la patrie    Un point de connexion pour se réunir et vivre une nouvelle expérience    Un autre coup cinglant au patrimoine de la ville    « Surveiller » ! Le Maroc et la peu reluisante vocation des Apparatchiks d'Alger    Contre vents et marrées, Biden engrange des succès    44e Assemblée Générale de la CAF (Tanzanie) / Motsepé : "L'avenir du football africain est prometteur''    Algérie: Deux anciens ministres condamnés pour corruption    Education: le PLF2023 décline les grandes lignes de la réforme    Bejaad : Festival du cinéma et des arts plastiques    El Jadida : Entre les Doukkalis et le cheval, un lien particulier    Cinéma junior : Et de 5 pour le Festival éducatif de Soura    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Première offre bancaire dédiée aux 12-17 ans : La Banque Populaire lance «Swipe»    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les prix se stabilisent face à une offre abondante
Publié dans Albayane le 04 - 07 - 2022

A quelques jours de l'Aïd Al-Adha, les marchés des ovins et caprins destinés à l'abattage à cette occasion, font état d'une offre abondante, mais également d'une stabilité des prix par rapport à l'année écoulée.
En effet, pour la première fois depuis un bon bout de temps, les prix des moutons se stabilisent à quelques jours de la fête sacrée, dans un marché mieux structuré et une offre plutôt supérieure à la demande.
D'ailleurs et comme l'a bien précisé le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, l'offre en ovins et caprins destinés à l'abattage est suffisante et couvre largement la demande. Quant aux prix des moutons, sur les souks et les marchés à bestiaux, ils sont au même niveau que ceux de la campagne agricole précédente.
Le ministère de l'Agriculture, en collaboration avec le ministère de l'Intérieur, assurera ainsi, un suivi rapproché de l'approvisionnement des différents marchés pour observer de près, les cours des animaux commercialisés, notamment au niveau des grandes surfaces, des souks ruraux et des principaux points de vente des villes, ainsi que le suivi de l'état sanitaire des animaux par les services vétérinaires de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).
Approché par la MAP, El Madani, éleveur depuis plus de 30 ans à Sidi Taibi, a affirmé que le prix du mouton dans la commune et sa périphérie varie, à la date de lundi dernier, entre 2.200 et 3.200 DH pour le mouton de qualité moyenne, et entre 3.400 à 6.800 DH pour celui de meilleure qualité.
A Kénitra, les points de vente pullulent le long de l'ancienne route menant à « Oulad Oujih ». Installé sur un banc au milieu de son enclos, Mohamed, la cinquantaine, est entouré de ses moutons, qui regroupés au sein d'une petite parcelle entourée de barrières, courent les uns derrière les autres, un coup vers la gauche, un coup vers la droite.
« Habituellement, en cette période, je vends entre 100 et 140 têtes. J'essaye de satisfaire la demande en proposant des moutons à 2.800 DH. J'estime que les prix que je propose sont abordables pour les petites bourses qui veulent vivre la joie de l'Aïd et du sacrifice », explique ce Kénitri qui investit dans ce marché à cette période de chaque année.
Un peu plus loin, Idriss, un éleveur de Casablanca négocie avec un potentiel client. Chez lui, les prix sont largement plus élevés qu'à Kénitra sauf que ses moutons ont une carrure plus importante et que c'est lui l'éleveur. « Je suis un habitué du coin. Chaque année, je ramène plus de 3.000 moutons que j'écoute sur le marché », a-t-il avancé.
Et de poursuivre: « Pour le moment, j'ai dans cet enclos 200 têtes dont 150 'Sardis', en l'occurrence le mouton le plus prisé par les Marocains, que je cède selon le poids de 6.000 à 8.000 dirhams. Avec des fourchettes de prix plutôt différentes, nous essayons tant bien que mal de satisfaire la demande des acheteurs avec lesquels nous avons tissé au fil des années une relation de confiance ».
De l'autre côté de la ruelle, Hamid, se dit « pas très satisfait » de ses ventes pour le moment et qu'il compte d'autant plus sur les achats des Marocains résidents à l'étranger (MRE) qui arriveront surement en masse cet été pour passer les vacances et la fête en famille, après deux ans d'absence faute de la crise sanitaire du Covid-19.
Du côté des clients, Hafida veuve de 45 ans qui se charge de l'achat du mouton depuis le décès de son époux, confirme après plusieurs visites de Souks, que les prix sont plutôt stables « contrairement à ce qui circule sur Internet, depuis un bon bout de temps ».
Force est de constater que cette occasion de l'Aïd Al-Adha se veut plus que tout une aubaine pour les éleveurs et les agriculteurs en général pour renflouer leur trésorerie et entamer par ricochet la prochaine saison avec sérénité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.