Mohamed Joudar élu nouveau Secrétaire général de l'UC    Pêche : Le Maroc et la Mauritanie signent un programme exécutif 2023-2024    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite suite à sa nomination président du Conseil des ministres    L'équipe du Maroc remporte le titre du All Africa Golf Championship 2022 en Egypte    Championnats du monde de judo: La sélection marocaine y prend part    Tanger: Un Colombien interpellé par la DGSN    Annulation des vols de la RAM vers et depuis Ouagadougou du 1er au 2 octobre    L'Boulvart souhaite l'ouverture d'une enquête sur les témoignages de viols lors du concert    La Galerie Banque Populaire inaugure sa rentrée culturelle    Casablanca: La première soirée de L'Boulevard vire au chaos    La RAM annule ses vols de Casablanca vers une destination    Tunisie : La conseillère du chef du Polisario rencontre le chef d'un parti, proche de Saïed    فيروس كورونا: تسجيل 16 إصابة جديدة في 24 ساعة الأخيرة    Scandale. Des contrebandiers du Polisario coincés révèlent les noms de leurs complices hauts gradés de l'armée algérienne    L'Association Nationale des Eleveurs Ovins et Caprins tient son AG à Meknès    Burkina: déploiement de militaires à Ouagadougou après de nouveaux tirs    Urbanisme : Le CESE plaide pour un aménagement durable du littoral    Elections au Québec: Le chef d'un parti exclut deux candidats pour des propos antimusulmans    Vingt individus interpellés pour liens présumés avec un réseau d'immigration illégale    Covid-19/Maroc : 3.087 PCR réalisés en 24H    Plus de six tonnes de chira incinérées à Dakhla    Le Maroc présentera sa candidature pour l'organisation de la CAN-2025 de football    Victoire historique de nos Lions équipe Amputé!    Diaspo #258 : Fattah Abbou enseigne la musique amazighe aux Américains    Institut Choiseul. Qui sont ces 12 Marocains dans le top 100 meilleurs Africa 2022    Rabat, Kénitra, Meknès, Ifrane...les dernières hauteurs de pluie au Maroc    Carburant. Baisse des prix à la pompe, dès ce samedi 1er octobre    Opération non-notifiées : le Conseil de la Concurrence durcit le ton et enchaine les sanctions    Délais de paiement : Détails du nouveau projet de loi adopté par le gouvernement    Botola Pro D1 "Inwi" (4è journée): Résultats et classement    CAF - CAN 2025 : L'organisation retirée à la Guinée, le Maroc serait parmi les candidats    Nouakchott: Sadiki reçu par le Premier ministre mauritanien    Aérien: levée des restrictions sanitaires à l'entrée du territoire marocain    Les Lionnes de l'Atlas participent à un tournoi en Espagne    Burkina Faso: les tirs ont repris dans la zone résidentielle de la présidence    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Message de félicitations du roi Mohammed VI à l'émir du Koweït    Nord Stream : les fuites sur les gazoducs dues à des explosions menées avec «des centaines de kilos» de TNT    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Conseil de gouvernement : Le mandat des membres du CNP prorogé de six mois    Juan Vivas appelle au maintien de l'obligation de visa pour tous les Marocains se rendant à Ceuta    Amine Harit : "Mettre du rythme" face à Boufal, Ounahi et Salama    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    Exposition de l'artiste-peintre Aziz Arbaoui du 1er au 15 octobre à Béni Mellal    Armement/CAATSA : 27 députés américains demandent des sanctions économiques contre l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pertes économiques de 72 milliards de dollars au niveau mondial
Publié dans Albayane le 02 - 08 - 2022

Les inondations et tempêtes dans le monde ont pesé sur la facture des assureurs au premier semestre, les pertes économiques engendrées par les catastrophes naturelles se chiffrant à 72 milliards de dollars (70 milliards d'euros), selon une première estimation de Swiss Re, publiée mardi.
Si ce chiffre est inférieur à celui du premier semestre 2021, durant lequel les pertes économiques au niveau mondial avait atteint 91 milliards de dollars, le groupe suisse qui fait office d'assureur pour les assureurs n'en a pas moins mis en évidence le poids grandissant des désastres dits secondaires, de plus en plus coûteux, entre les inondations en Australie, les tempêtes hivernales de février en Europe ou encore les tempêtes de grêle en France, souligne-t-il dans un communiqué.
En ajoutant les désastres générés par l'Homme, tels que les accidents industriels, les pertes économiques issues de catastrophes naturelles et de sinistres ont atteint 75 milliards de dollars au premier semestre, contre 95 milliards de dollars sur la première moitié de 2021, a chiffré le réassureur.
La facture pour les assureurs s'est élevée à 38 milliards de dollars, contre 49 milliards un an plus tôt. La facture pour les catastrophes naturelles seules (hors désastres humains) se chiffre toutefois à 35 milliards de dollars, soit 22% au-dessus de la moyenne sur dix ans, calcule le réassureur qui met en garde contre les effets du changement climatique.
La fréquence des désastres dits secondaires, tels que les inondations et tempêtes, par opposition aux grandes catastrophes tels que les tremblements de terre ou ouragans, augmente partout dans le monde, note-t-il.
« Les effets du changement climatique sont évidents dans le nombre croissant d'événements climatiques extrêmes, comme les inondations sans précédents en Australie et en Afrique du Sud », a déclaré Martin Bertogg, le directeur des activités spécialisées sur la couverture des catastrophes chez Swiss Re, cité dans le communiqué.
Les tempêtes de février en Europe ont coûté 3,5 milliards de dollars aux assureurs, selon les estimations de Swiss Re.
La facture pour les inondations en Australie après des pluies torrentielles en février et mars se monte, elle, « jusqu'à présent » à 3,5 milliards de dollars, établissant un « nouveau record » pour les frais engendrés par les inondations dans le pays, précise le réassureur.
Les estimations pour les tempête de grêle et fortes pluies en France se chiffrent de leur côté à 4 milliards d'euros en termes de pertes assurées.
Le réassureur suisse a de nouveau mis en évidence l'augmentation de la fréquence mais aussi de la sévérité de ces catastrophes dites secondaires qui « à la différence des ouragans et tremblements de terre » sont « omniprésents » et « exacerbés par l'urbanisation rapide », « en particulier dans les endroits vulnérables », a averti M. Martin Bertogg.
Le groupe suisse a également évoqué les vagues de chaleur en Europe, qui se traduisent par des incendies et dégâts liés à la sécheresse, sans fournir d'estimations à ce stade après ce premier semestre marqué par de nombreuses inondations, aussi en Chine, au Bangladesh et en Inde.
« Le changement climatique est un des plus grands risques auquel la société et l'économie mondiale doivent faire face », a de son côté ajouté Jérôme Jean Haegeli, le chef économiste de Swiss Re, dans le communiqué. Mais 75% des pertes économiques engendrées par les catastrophes naturelles ne sont pas couvertes par des assurances, prévient-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.