DGSN: Les titres de séjour des étrangers de plus en plus sécurisés    Vaccins contre la grippe, en pénurie ?    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Grande Bretagne. Le Labour éjecte Jeremy Corbyn    L'ouverture du consulat général des E.A.U. à Laâyoune aura lieu mercredi prochain    Le Conseil de sécurité salue le rôle des Commissions régionales du CNDH à Laâyoune et Dakhla    Nouvelles mesures restrictives : ce qui change à Al Hoceima    Covid-19: 3.256 nouveaux cas confirmés et 3.014 guérisons en 24H    Sahara Marocain : le mandat de la MINURSO renouvelé pour une année de plus    « Al Filahi Cash »: Le Crédit Agricole lance sa filiale de paiement    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    De nouveaux accords de coopération conclus entre le Maroc et Rwanda    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Maroc-USA : Des relations plus fortes que jamais    Reconfinement: la France s'attend à une récession de 11% en 2020 (ministre)    Relance économique : les associations de microcrédit bénéficieront aussi des garanties de la CCG    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    En 9 mois, les tribunaux du Royaume ont enregistré plus d'un million d'affaires    Mais où est donc Charlemagne ?    Casablanca : 12 ans de prison ferme pour avoir abusé d'une mineure    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Et revoilà Benkirane, le retour!    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Venezuela : Chavez coupe les ponts
Publié dans Albayane le 26 - 07 - 2010

Le président Hugo Chavez a rompu jeudi 22 juillet les relations du Venezuela avec la Colombie voisine après la présentation par Bogota, devant l'OEA, de documents censés témoigner de la présence clandestine de 1.500 rebelles colombiens en territoire vénézuélien. «Nous n'avons d'autre choix, par dignité, que de rompre totalement nos relations avec le pays frère qu'est la Colombie», a annoncé Chavez en direct à la télévision.
Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Nicolas Maduro, a dit avoir ordonné la fermeture de l'ambassade du Venezuela à Bogota et a donné aux diplomates colombiens en poste à Caracas 72 heures pour partir. Les autorités vénézuéliennes envisagent d'autres mesures, comme la suspension des liaisons aériennes entre les deux pays, a-t-il ajouté.
La Colombie est allée trop loin dans ses accusations
Chavez a présenté les accusations colombiennes comme une «agression» d'inspiration américaine et a fait savoir que les forces du Venezuela étaient placées en état d'«alerte maximum» sur la longue frontière du pays avec la Colombie. Les relations entre le socialiste Chavez et son homologue conservateur colombien Alvaro Uribe se sont détériorées ces deux dernières années en raison du soutien que le dirigeant vénézuélien est accusé de fournir aux rebelles colombiens.
Avant la rupture annoncée par Chavez, la Colombie avait présenté à l'Organisation des Etats américains (OEA) des photos et des cartes censées montrer des rebelles réfugiés dans de nombreux camps à l'intérieur des frontières vénézuéliennes. L'ambassadeur de Colombie à l'OEA, Luis Alfonso Hoyos, a accusé le gouvernement de Chavez de tolérer des centaines de guérilleros à qui sont imputés meurtres, enlèvements et trafic de drogue de part et d'autre de la frontière des deux pays. «Le continent ne peut pas laisser ce cauchemar se propager», a-t-il dit.
Son homologue vénézuélien auprès de l'OEA, Roy Chaderton, a qualifié de «mensonge» la présentation colombienne des faits. «Il n'y a aucun élément de preuve, ce sont des photos prises je ne sais où», a-t-il déclaré.
Les Colombiens brandissent des photos en guise de preuve
La Colombie dit avoir la preuve que des chef militaires des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) se cachent dans la jungle vénézuélienne et organisent des attaques à partir de ces bases arrière. Le gouvernement de Chavez a parlé d'accusations «pathétiques» qui visaient à entraver l'amélioration des relations bilatérales avant la prise de fonctions du nouveau président colombien, Juan Manuel Santos, le 7 août.
Luis Alfonso Hoyos a présenté un ensemble de photos et de vidéos où sont censés apparaître des dirigeants et des combattants des Farc prenant du repos, faisant rôtir de la viande ou jouant du piano dans des camps situés en territoire vénézuélien. «Les faits des dernières semaines montrent que des risques réels se concrétisent en raison de la présence consolidée, active et croissante de ces groupes terroristes au Venezuela», a dit le représentant colombien. Les autorités vénézuéliennes, a-t-il poursuivi, «tolèrent la présence de ces groupes (et) ne prennent aucune initiative contre eux». Par moments, les rebelles sont même accompagnés de membres de la garde nationale du Venezuela, a ajouté Luis Alfonso Hoyos. Des rebelles ont lancé des attaques transfrontalières en juin et encore en juillet, a-t-il précisé en montrant des photos de victimes civiles et militaires de ces raids.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.