Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Euro 2020 : L'Autriche s'en sort bien face à la Macédoine du Nord (3-1)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Algérie: Une APN qui n'a rien de populaire    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    Cette Espagne hégémonico-nostalgique qui a mal du Maroc    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    Pour un meilleur accueil des MRE: Prix raisonnables et nombre de rotations suffisant    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Oriental Le développement des zones frontalières, priorité pour l'Istiqlal    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Euro 2021: le Danemark s'incline devant la Finlande (VIDEO)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maladies cardiovasculaires : Cholestérol : attention aux excès
Publié dans Albayane le 17 - 05 - 2011

En matière de communication, d'information et d'éducation de notre population en ce qui concerne certaines maladies lourdes, onéreuses, des maladies communément appelées affections de longues durées (ALD), qui touchent de plus en plus d'individus, il y a les maladies cardiaques qui ne font pas l'objet d'un intérêt constant contrairement à d'autres maladies comme le cancer ou le sida. Zoom sur les maladies cardiaques et certains facteurs de risque. En raison de changements dans notre alimentation et notre mode de vie, certaines maladies chroniques touchent de plus en plus de personnes au sein de notre population. Parmi ces maladies chroniques liées à l'alimentation, il y a lieu de noter le diabète, l'obésité, le cancer et les maladies cardiovasculaires.
Les maladies cardiovasculaires représentent un fardeau de plus en plus lourd sur la santé mondiale, du fait, entre autres, des changements actuels en termes de mode de vie. Aujourd'hui, on estime qu‘un tiers des décès dans le monde est dû aux maladies qui affectent le cœur et les vaisseaux sanguins.
Concernant les maladies cardiaques, les cardiologues ont souvent à faire aux valvuloplasties, maladies qui touchent les valves du cœur. En second lieu, vient l'hypertension artérielle, les statistiques officielles montrent qu'un Marocain sur trois est hypertendu. L'hyper tension artérielle constitue 35 à 40% des maladies cardiaques les statistiques officielles montrent qu'un Marocain sur trois est hypertendu.
Les facteurs de risque
Les facteurs de risque sont en partie ceux de toutes les maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, diabète, tabagisme, mauvaise alimentation, sédentarité, hypercholestérolémie chronique, troubles de la coagulation, etc.).
-L'hypertension artérielle : L'hypertension est connue depuis longtemps comme le plus important facteur de risque pour les accidents vasculaires ischémiques ou hémorragiques. Les résultats varient selon les études, mais il semblerait que ce risque est multiplié par deux à quatre chez un patient hypertendu, bien que cette aggravation diminue avec l'âge.
Cependant, la moitié des patients hypertendus ne sont pas conscients leur état et parmi les autres, la moitié ne se soigne pas… Equilibrer la tension artérielle constitue ainsi une priorité en matière de prévention des maladies cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. Cet objectif passe par des traitements médicamenteux mais également par une alimentation saine, la surveillance de son poids, et la pratique régulière d'exercice physique.
-Le tabagisme : Le risque lié au tabagisme est proportionnel à la consommation de cigarettes. La cigarette multiplie le risque normal par près de deux. Néanmoins, le sevrage tabagique est rapidement suivi d'un retour à la normale. Le tabagisme passif pourrait également figurer au rang des coupables.
-L'excès de poids, l'obésité et la sédentarité : L'obésité est un facteur de risque important dans la survenue de maladies cardiovasculaires et d'attaques cérébrales. Un excès de poids entraîne une sollicitation plus importante du cœur, une augmentation de la tension artérielle, du taux de cholestérol et des triglycérides et favorise la survenue de diabète. Tout comme pour les maladies cardiovasculaires, il semblerait que l'obésité abdominale constitue un facteur de risque. Le meilleur moyen de lutter efficacement contre ces facteurs de risque reste une bonne hygiène de vie, une alimentation saine et équilibrée, la pratique d'une activité physique et suivre les conseils de votre médecin traitant
-Le cholestérol : Bourreau des cœurs Comme quatrième facteur de risque, on peut citer le taux de cholestérol dans le sang. Selon une étude épidémiologique, plus de 13% de la population marocaine souffrent d'un cholestérol très élevé dans le sang. Ce qui les expose naturellement aux maladies cardiovasculaires. L'excès de cholestérol n'est pas une maladie en soi mais un facteur de risque pour d'autres maladies du cœur et des vaisseaux.
Après plusieurs années de taux trop élevé, le cholestérol provoque peu à peu une perte d'élasticité des artères et réduit leur diamètre. On parle alors d'athérosclérose (ou artériosclérose), une maladie qui peut avoir de graves conséquences.
Qu'est-ce que le cholestérol
Indispensable au fonctionnement du corps, le cholestérol est une graisse fabriquée aux deux tiers par le foie et apportée pour un tiers par l'alimentation. Présent dans la paroi des cellules, le cholestérol leur donne souplesse et force. Il assure également leur protection face aux agressions extérieures. Pour atteindre les différents organes, le cholestérol utilise des transporteurs qui lui permettent de circuler dans le sang.Les HDL (High Density Lipoproteins), connu sous le nom de “bon cholestérol”, récupèrent le cholestérol en excès et le ramènent au foie où il est transformé avant d'être éliminé. Les LDL (Low Density Lipoproteins), transportent le cholestérol du foie vers toutes les cellules. Quand les LDL fonctionnent mal ou sont en excès, le taux de cholestérol dans le sang augmente.
Le cholestérol s'accumule et forme des plaques qui peu à peu bouchent les artères. C'est pourquoi le LDL est surnommé le “mauvais cholestérol”.
Taux de cholestérol
Il est possible d'établir le taux “normal” de cholestérol dans le sang : le cholestérol total et le cholestérol sous sa forme combinée car accolé à des protéines dites de faibles (LDL) et hautes densités (HDL).
Certains médecins préfèrent demander un dosage spécifique du LDL et du HDL, le résultat de ce dosage se traduisant par le rapport suivant : (cholestérol total / HDL) inférieur ou égal à 4,5. Plus le rapport est élevé, plus le risque cardio-vasculaire est grand. Les mauvaises habitudes alimentaires en premier lieu (excès d'acides gras saturés notamment), mais aussi le stress, les prédispositions génétiques, certaines maladies (maladies rénales, hypothyroïdie), la prise de certains médicaments favorisent l'augmentation du taux de cholestérol dans le sang. En outre le tabagisme, la consommation d'alcool, l'hypertension, le diabète, le surpoids, la sédentarité sont des facteurs qui, associés à l'excès de cholestérol, augmentent de façon exponentielle les risques cardiovasculaires. Pour réduire son taux de cholestérol, il n'y a pas de mystère, il faut d'abord changer ses habitudes alimentaires. Tous les aliments gras ne sont pas à proscrire. Il faut éviter les apports excessifs en graisses saturées et privilégier les apports de matières grasses dites “insaturées” dans l'alimentation. Il faut d'abord savoir qu'il n'y a pas de “bonnes” ou “mauvaises graisses” en soi, puisque ce sont les quantités excessives ou insuffisantes ingérées qui peuvent avoir des conséquences préjudiciables pour l'organisme. Les acides gras insaturés, dits “bonnes graisses”, sont surtout présents dans les huiles, les oléagineux et les poissons. Les oméga 3 sont d'actualité car notre alimentation moderne en manque cruellement : ces acides gras insaturés participent au bon fonctionnement du système cardiovasculaire. On les trouve uniquement dans les aliments (ils ne sont pas produits par notre organisme) et particulièrement dans les poissons gras et les huiles de colza, noix et soja. D'autres acides gras insaturés (oméga 6, oméga 9.) sont bénéfiques : les oméga 6 par exemple, sont présents notamment dans les huiles de tournesol, soja ou maïs. Pour un bon équilibre alimentaire, les nutritionnistes préconisent d'apporter ces acides gras insaturés oméga 6 et oméga 3 en quantités équilibrées dans notre alimentation
Prévenir le cholestérol
La meilleure manière de lutter contre le cholestérol réside dans la prévention. Pour prévenir le cholestérol, il est recommandé d'avoir une bonne hygiène de vie. Cela signifie que vous devez avoir une bonne alimentation et pratiquer régulièrement une activité sportive.
Il faut faire très attention à votre alimentation. Ne tenez surtout pas compte de vos envies avant de manger mais de votre santé. Il faut surtout avoir une alimentation riche et équilibrée qui vous met à l'abri de toutes maladies. Il faut aussi réduire votre consommation de graisses. Privilégiez plutôt les aliments tels que les légumes, les fruits, etc. La pratique d'une activité sportive est un excellent moyen pour prévenir le cholestérol. Vous pouvez pratiquer la marche, la gymnastique ou le jogging au moins trois fois dans la semaine.
Concernant le traitement, il faut consulter votre médecin traitant qui est le seul habilité à vous prescrire le traitement le plus adapté à votre cas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.