Coupe du Trône : Les demi-finales reportées à dimanche    MRE: Les transferts dépassent 44 MMDH à fin juin (Office des changes)    Maroc: L'ADD et le CDD signent une convention de partenariat dans le domaine du digital    L'identité et la photo du djihadiste marocain arrêté en Grèce divulguées    Secousses telluriques entre 3,8 et 4,7 degrés dans la province de Driouch    L'inégalité vaccinale risque de compromettre la reprise économique mondiale (OMC)    Fête du Trône: le Roi Mohammed VI adressera ce samedi un discours à la Nation    Dr. Hamdi: la vaccination, clé de voûte pour endiguer la pandémie sans confinements répétés    Covid-19 : l'armée appelée en renfort dans la campagne de vaccination    FEC – AFD : Plus de 200 millions d'euros en appui à la convergence et à la résilience des territoires    Maroc Telecom: l'activité internationale sur un trend haussier    Automobile: Renault repasse dans le vert au 1er semestre 2021    Concours national du tourisme interne : La SMIT dévoile le palmarès    Un plan de mobilité géographique et des nominations inédites au sein de l'ADII    L'Opinion : Derrière l'affaire Pegasus, un stratagème flagrant, soutient Najib Mikou    Elections : L'USFP brigue les trois premières places    Lutte contre le crime transfrontalier : Le Maroc allié important de l'Union européenne    Egypte : 24 membres issus des Frères musulmans condamnés à mort    Tunisie : première nomination majeure par le président Saied    Fête du Trône : 1243 personnes graciées    Fête du Trône : 22 années de transformations et ça continue...    JO/Athlétisme: la Marocaine Arafi Rababe qualifiée pour les demi-finales du 800m    La Juve en isolement à cause du Coronavirus    Ligue des Champions (Dames) : L'AS FAR proche de la phase finale    Pegasus n'est pas une affaire marocaine, malgré les déchaînements    Chronologie : comment l'affaire Brahim Ghali est devenue un lent poison pour le gouvernement de Pedro Sánchez    Casablanca: Interpellation d'un individu pour son implication présumée dans deux homicides volontaires    L'agence urbaine de Tanger change de main    "Ch'hiwa Maâ Choumicha": Mini muffins aux carottes et à la noix de coco    Propagation éclair du virus : 1 test sur 5 positif    Production de vaccin, le Maroc immunise le Royaume et l'Afrique    AMAP : Des centaines de faces d'affichages gratuites pour sensibiliser à la Covid    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Votre e-magazine « Attahadi » du vendredi 30 juillet 2021    Fête du Trône : Grâce Royale au profit de 1.243 personnes    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Les Marocains Assmaa Niang (judo) et Abderrahim Moum (haltérophilie) éliminés d'entrée    Arrestation en Grèce d'un Marocain affilié à Daech    Sport national: Des performances en dents de scie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Position américaine sur le Sahara: le gros mensonge de l'APS !    JO-2020: vingt athlètes recalés après avoir échoué aux standards des contrôles antidopage (AIU)    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    CAN-2021 : le tirage au sort reporté au 17 août à Yaoundé    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    Maroc : découvertes de vestiges archéologiques majeurs à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hilale: le développement socio-économique est un droit inaliénable au Sahara marocain
Publié dans Aldar le 15 - 06 - 2021

L'ambassadeur Représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU, Omar Hilale, a affirmé devant le Comité des 24 des Nations-Unies, que le développement socio-économique est un droit inaliénable au Sahara marocain.
« L'article premier de la Déclaration des Nations-Unies sur le droit au développement stipule que « Le droit au développement est un droit inaliénable de l'homme ». Ce droit est légitime. Il est inhérent à tout être humain. Les Nations Unies ne conditionnent sa jouissance à aucun statut, ni solution politique, ni situation géographique. Bien plus, ce droit ne doit en aucun cas être l'otage d'un différend régional, ni lié à un processus de règlement politique, ni victime des manœuvres d'un groupe armé séparatiste », a insisté M. Hilale devant le Comité.
« Conscient de sa responsabilité à l'égard de tous ses citoyens, le Maroc a entrepris des efforts colossaux pour assurer le développement socio-économique et l'émancipation politique de ses Provinces du Sud. En effet, grâce à la clairvoyance du Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Sahara marocain est devenu un exemple de développement socio-économique tant dans sa région qu'en Afrique, particulièrement depuis le lancement, en 2015, du Nouveau modèle de développement d'un budget de plus de 8 milliards de dollars », a précisé M. Hilale.
A cet égard, l'ambassadeur a informé les membres du Comité « qu'avec plus de 600 projets structurants, la stratégie de développement du Maroc dans son Sahara a fait des provinces du sud un réel moteur de développement local, régional et continental. Ce développement comprend notamment des infrastructures routières, maritimes et sanitaires, pôles industriels, développement agricole et écotouristique, promotion de la recherche, de la formation et, d'une manière globale, du savoir, de projets de développement humain, le port Atlantique-Dakhla, les parcs éoliens, ainsi que la station de dessalement des eaux pour l'irrigation et le projet de voie express Tiznit-Laâyoune-Dakhla ».
Et d'ajouter qu'en misant sur l'énergie solaire, les provinces du Sud du Royaume ont su impulser une dynamique de croissance durable via une mobilisation conjointe de l'Etat et des établissements publics et privés dans la région. « De plus, ce sont des citoyens originaires du Sahara, qui gèrent les affaires de cette région du Maroc, conformément à leur droit au développement », a-t-il fait observer.
A cet effet, M. Hilale a mis en exergue la participation des deux élus des provinces du Sud à cette session annuelle du C24, comme c'est le cas depuis 2018, en l'occurrence Mme Ghalla Bahiya, Vice-Présidente de la région Dakhla Oued Eddahab et M'hamed Abba, Vice-Président de la région Laayoune Sakia El Hamra.
« Les deux représentants, qui sont parmi nous aujourd'hui, ont été démocratiquement élus par leurs frères et sœurs. Leurs récits sont un éclatant témoignage de leur travail sans relâche sur le terrain, afin de garantir le développement de leur région » a-t-il dit.
Par ailleurs, l'ambassadeur du Maroc a fait remarquer que « suite au blocage par les milices armées séparatistes du « polisario » pendant plus de trois semaines, du passage routier de Guergarate, entre les frontières du Maroc et de la Mauritanie, le Maroc a entrepris, le 13 novembre 2020, une action de génie civil par laquelle il a rétabli, une fois pour toutes, la libre circulation des personnes et des biens dans ce passage ».
« A cette occasion, je voudrais réaffirmer à ces milices du « polisario », qui se comportent comme des brigands, qu'ils ne mettront plus jamais les pieds dans cette partie du Sahara marocain », a assuré M. Hilale, ajoutant que cette action pacifique du Maroc, qui a permis d'ouvrir de façon définitive le passage, qui relie le Maroc à la Mauritanie et au reste de l'Afrique, a été grandement saluée tant par les populations des Provinces du Sud du Royaume, que par plusieurs pays et organisations régionales et internationales.
Enfin, et s'agissant de la pandémie de Covid-19, le diplomate marocain a attiré l'attention des membres du Comité que «le Maroc a adopté des mesures urgentes pour contenir la propagation du virus dans toutes les villes, y compris au Sahara marocain. Ainsi, les Provinces du Sud affichent l'un des taux les plus faibles de contamination, au niveau national».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.