Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ben Laden : Une vraie fausse arrestation
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 03 - 2004

Ben Laden est toujours introuvable malgré l'annonce de sa capture, samedi, par une radio iranienne. Aux difficultés du terrain, s'ajoute désormais l'incertitude des médias.
L'effervescence régnait samedi en zone pachtoune vers 13 heures quand les agences de presse ont relayé la nouvelle de la «capture» d'Oussama Ben Laden, annoncée par la radio d'Etat iranienne, souvent bien informée sur cette région. L'information a été démentie immédiatement par les autorités pakistanaises et l'Administration Bush qui ne tenait visiblement pas à être accusé de ménager le calendrier de l'annonce de la capture du commanditaire présumé des attentats du 11 septembre, pour le faire rapprocher des élections de novembre.
Le démenti est venu d'abord d'un porte-parole du Commandement central américain à Tampa, en Floride. «Je n'ai pas d'information selon laquelle nous aurions capturé Oussama Ben Laden», déclare David Farlow qui use au passage du même conditionnel que celui utilisé par les médias.
Ce dont on est pour le moins sûr c'est que le chef de la mouvance islamiste Al Qaïda court toujours. Localisé mais introuvable, caché dans une bande de terre où les patrouilles de l'armée pakistanaises se font plus pressantes.
Le président américain George Bush a d'ailleurs approuvé un plan décisif, selon le site Internet de New York Times, citant des responsables militaires et politiques.
Ce plan vise à profiter d'une situation météo plus clémente dans la zone. Les grandes neiges et les brouillards d'hiver compliquaient la tâche de la Task Force 121, unité lancée à la poursuite de Ben Laden et de ses partisans et qui regroupe des membres des Forces spéciales ainsi que des agents de la CIA. Ces derniers comptent des éléments dépêchés d'Irak où ils ont joué un rôle actif dans la capture de Saddam Hussein.
Selon les médias américains, ce plan se basera largement sur les informations obtenues suite à l'arrestation de plusieurs éléments de la mouvance islamiste, ces derniers jours . De plus, les 11 000 soldats américains présents en Afghanistan vont changer de tactique. Plus question d'artilleries lourdes, ni de vols furtifs et de raids éclairs, mais bel et bien l'option commando avec l'approche terrain. En lieu et place, du feu, des opérations de nettoyage menées par de petits groupes hyper armées et qui vont rester dans les villages afghans, plusieurs jours s'il le faut. Au risque de se retrouver à la merci des actes hostiles.
Pour tourner en leur faveur les populations, traditionnellement acquises à la cause de Ben Laden, les Américains prévoient de jumeler ces patrouilles militaires avec des actions caritatives. Des aides seront distribuées par les militaires. Pour l'Administration Bush qui tire les leçons du passé récent (Irak), il s'agit d'un moyen efficace pour casser le réseau de soutien dont bénéficierait toujours Ben Laden et ses partisans.
De l'avis du ministre pakistanais de l'Intérieur, Oussama Ben Laden se trouve probablement dans «la zone frontalière, entre le Pakistan et l'Aghanistan », ajoutant dans les colonnes d'un journal allemand que «le filet se resserrre autour des terroristes».
Quatre jours avant l'arrestation, le lundi, un communiqué signé du très officiel «Centre d'Information du Mollah Omar», affirmait que Ben Laden et son adjoint, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri, sont en vie, en Afghanistan, «occupés à planifier des opérations anti-américaines». Manœuvre délibérée pour brouiller les pistes ? Et si, comme s'interroge une radio pakistanaise, tout cela était du leurre ?Et si Ben Laden était déjà loin, dans une autre cache, peut-être un autre pays ?
En tout cas, les Forces pakistanaises justifient leurs interventions musclées dans des zones cibles, ces derniers jours, par l'interception de conversations téléphoniques, dont rien n'indique que le «Cheikh» ait eu à prendre part, bien que son nom ait été cité plusieurs fois.
Si la situation reste au statu quo, le Pentagone envisage de lancer d'ici le printemps une opération d'envergure contre les caches abritant les membres d'Al Qaïda. Les observateurs pensent que les manœuvres pakistanaises actuelles visent plus à «déblayer le terrain» qu'à autre chose.
Comme le reconnaît un responsable des services de renseignements de ce pays, «nous ne sommes pas près de capturer Oussama, mais tous nos efforts et nos opérations visent à trouver des indices sur l'endroit où il se trouvée». La plupart des observateurs restent plus que jamais dibitatifs, depuis l'information provenant de l'Iran, premier pays à annoncer la capture de Saddam Hussein et surtout, un pays dont les services de renseignements sont en territoire conquis en terre pachtoune. Pour qui profite la vraie fausse arrestation de Ben Laden ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.