Coronavirus : 61 nouveaux cas, 8.132 au total, samedi 6 juin à 10h    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    La province de Khouribga désormais indemne du coronavirus    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Protection des données personnelles : Le secteur public invité à se conformer à la loi
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 06 - 2013

Après le secteur privé, c'est le tour du public, a considéré la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP), l'institution chargée d'éviter les dérapages sur l'autoroute des NTIC et qui a organisé, vendredi à Rabat, une journée de sensibilisation intitulée «Administration et CNDP, ensemble pour protéger les données personnelles».
But avoué de l'entreprise à laquelle a assisté le gotha des avertis des dessous de la communication à grande vitesse: protéger les données personnelles. Elles sont en effet les plus menacées sur la Toile, en tout cas elles sont plus que toutes les autres sujettes à risques. La donnée personnelle ? C'est toute information qui permet de remonter à celui qu'elle caractérise: adresse, date de naissance, identifiants bancaires… tous ces petits marqueurs qu'il n'est jamais bon de jeter sur le Net à moins de vouloir aller résolument au-devant de sérieux ennuis.
Mais la journée de sensibilisation de la CNDP a eu également un autre grand dessein: celui de contribuer à l'amélioration du climat des affaires. Dans le contexte mondial de rétention des IDE actuel, ce n'est pas le moindre des mérites de la rencontre que de rappeler que la sécurité de la communication est aussi un élément d'attractivité du capital. La commission le rappelle fort à propos en mettant l'accent sur le fait qu'il s'agit «d'informer sur les droits et les obligations édictés par la loi 09-08». Avec à la clé ce solennel rappel: «L'adoption de la loi 09-08 découle du souci du Maroc, d'une part, de protéger la vie privée, les libertés et les droits fondamentaux des individus et, d'autre part, d'améliorer le climat des affaires permettant ainsi une participation plus grande des investissements étrangers dans l'industrie et notamment celle de l'offshoring».
En fait cette journée de sensibilisation qui vise à ancrer le souci de la conformité à la loi 09-08 dans les rouages du secteur public ou semi-public a voulu convaincre par l'exemple. C'est pourquoi deux organismes régulateurs, Bank Al-Maghrib et l'ANRT, y ont présenté leur expérience et leur pratique de la protection des données personnelles. Très suivies en ce qu'elles intéressent de grands organismes et qu'elles sont les tout premiers pas en le domaine, ces deux expériences ont permis d'évoquer les enjeux à court et long termes de la sécurisation des données personnelles. Si le retour sur effort est en effet patent quand il est évalué en termes de comptabilité d'entreprise, il l'est tout aussi évident à l'échelon national puisqu'il ne s'agit rien de moins que d'accompagner «la vague de l'économie numérique qui submerge le monde».
Mais de l'accompagner de la manière qui ne porte pas préjudice aux droits humains, a-t-on pris le soin de préciser. Cela a été clairement posé dès les premières interventions: si on parvient à concilier les deux objectifs, ce sont 50.000 emplois nouveaux qu'on pourra créer à terme, peut-être 100.000 un peu plus tard. Et puis il y a la satisfaction morale. Elle n'est pas moindre que l'autre puisque le «Maroc est le 1er pays arabe à s'être doté d'un système complet de protection des données personnelles». Et cela tout le monde le dit ou presque, selon Saïd Ihrai, président de la CNDP. L'ONU, le Conseil de l'Europe, la Commission européenne…
Rien que du beau linge. Alors évidemment il ne faut pas s'étonner de ce que la CNDN mette du cœur à l'ouvrage. A aujourd'hui elle a produit 1.200 conseils et avis. Et elle ne compte pas flâner en chemin puisqu'elle envisage d'organiser le 7ème sommet francophone de la protection des données personnelles au Maroc au mois de novembre prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.