Marhaba 2021: le roi Mohammed VI demande un dispositif spécial d'accompagnement    L'Algérie retire l'accréditation à France 24    Blue Origin. Un milliardaire a déboursé 28 millions de dollars pour être avec Jeff Bezos    Le Raja s'incline contre Berkane et perd du terrain pour la première place    Djokovic-Tsitsipas: les meilleurs moments de la finale (VIDEO)    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Hamid Fettah, nouveau coordinateur de l'Istiqlal à Fès    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Botola / HUSA-WAC (3-5) : Un match renversant au score renversé !    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marc Fawe : «Le non-refoulement des réfugiés est la plus grande avancée légale pour le Maroc»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 01 - 2012

Les réfugiés et demandeurs d'asile au Maroc ont de grandes difficultés à rejoindre physiquement le HCR. N'envisagez-vous pas de décentraliser votre service?
Marc Fawe : La situation idéale serait bien évidemment d'avoir dans tous les points d'entrée sur le territoire un représentant du HCR qui veille à l'enregistrement des demandeurs d'asile. Cependant, nous sommes une équipe assez réduite et ceci ne peut pas se faire. Ce qu'on pourrait néanmoins envisager c'est d'avoir une sorte de point focal au sein des forces de l'ordre pour enregistrer ces personnes et les rediriger vers une institution centrale.
A quel niveau ça bloque? Et à quel degré l'Etat marocain honore-t-il ses engagements?
Difficile de dire. Plusieurs facteurs font que le Maroc tarde à mettre en place un arsenal adéquat pour la protection des réfugiés. C'est tout un processus législatif et institutionnel et ça demande du temps. Ça fait plus de 50 ans que le Maroc a ratifié la Convention de Genève, mais ce n'est que depuis 5 ans que le HCR est ici en discussion avec le gouvernement marocain. Il y a une partie du chemin qui a été faite pour protéger les réfugiés et leur permettre de construire leurs vies. Toutefois, il faut dire que le dossier des réfugiés n'est clairement la priorité ni du gouvernement précédent ni de l'actuel.
Le HCR délivre une carte censée protéger les réfugiés. A quoi sert-elle concrètement?
Pour les associations qui œuvrent pour la protection des demandeurs d'asile et migrants, la reconnaissance en tant que réfugié est tout de même un aboutissement des choses. Dans les circonstances actuelles, l'avantage majeur du détenteur de cette carte est le non-refoulement. C'est la plus grande avancée légale pour le Maroc qui applique et respecte ce principe à 100%. A côté de cela, le HCR a une série de partenariats avec des ONG pour offrir des services aux réfugiés. Nous travaillons en partenariat avec «Action Urgence», la Fondation Orient Occident, l'Association marocaine d'appui à la promotion de la petite entreprise (AMAPPE) et l'OMDH pour élaborer des programmes de formation et d'appui psychosocial des réfugiés, des microprojets générateurs de revenus et d'assistance juridique et médicale.
Certains disent que le HCR ne fait qu'appliquer un diktat européen, en poussant le Maroc à construire un système d'asile. Qu'en pensez-vous?
On peut être considéré comme un instrument au service de la politique d'immigration de l'Union européenne qui préfère maintenir tous les étrangers dehors y compris les demandeurs d'asile. Je préfère dire que c'est le HCR qui utilise tous les moyens possibles y compris l'UE pour faire avancer le dossier des demandeurs d'asile au Maroc parce que ce dernier s'est engagé à accueillir un certain nombre de réfugiés en fonction de ses ressources. 729 réfugiés c'est très peu par rapport à ce qu'accueillent d'autres pays comme l'Iran, le Pakistan ou la Syrie qui ont des centaines de milliers de réfugiés. L'idée n'est pas de dire que le Maroc devrait en accueillir davantage mais il doit assurer des conditions de vie convenables à ceux vivant déjà sur son sol.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.