Marhaba 2021: le roi Mohammed VI demande un dispositif spécial d'accompagnement    L'Algérie retire l'accréditation à France 24    Blue Origin. Un milliardaire a déboursé 28 millions de dollars pour être avec Jeff Bezos    Le Raja s'incline contre Berkane et perd du terrain pour la première place    Djokovic-Tsitsipas: les meilleurs moments de la finale (VIDEO)    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Hamid Fettah, nouveau coordinateur de l'Istiqlal à Fès    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Botola / HUSA-WAC (3-5) : Un match renversant au score renversé !    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





André Téchiné tourne à Tanger
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 06 - 2004

Le réalisateur français André Téchiné a donné, dernièrement à Tanger, le premier coup de manivelle de son nouveau long-métrage intitulé "Les temps qui changent", dont les rôles principaux sont campés par Catherine Deneuve et Gérard Depardieu.
"Les temps qui changent" est un drame sentimental qui, prenant place dans le Tanger des années 50, met en scène une histoire d'amour dont les protagonistes sont Cécile (Catherine Deneuve), qui vit depuis une vingtaine d'années en compagnie de son mari marocain (Gilbert Melki) et Antoine (Gérard Depardieu), un ancien amour de passage dans la ville, qui va tenter de la reconquérir.
C'est la septième fois que Gérard Depardieu et Catherine Deneuve se donnent la réplique après "Je vous aime", "Le Dernier métro", "Le Choix des armes", "Fort Saganne", "Drôle d'endroit pour une rencontre" et "Les Cent et une nuits". Pour ce nouvel opus, écrit par Laurent Guyot, le réalisateur est soutenu par Paulo Branco qui non seulement produit le film via sa société Gémini Films mais en assurera aussi la sortie en décembre prochain. L'équipe technique, qui assure le tournage de ce film, est composée de Michel Nasri (1er assistant du réalisateur), Julien Hirsh (directeur de la photographie) et Zé Branco (chef décorateur).
Interrogée sur la particularité des sites du tournage de ce film en marge de la signature, samedi à Tanger, de son livre "A l'ombre de moi-même", Catherine Deneuve a confié à la MAP que c'est la lumière qui est très étonnante à Tanger, ajoutant qu'elle connaît mieux aujourd'hui le Maroc que l'année dernière. "Je ne me sens pas touriste aujourd'hui, c'est très séduisant et c'est très agréable", a-t-elle précisé. Né le 13 mars 1943, André Téchiné, qui a fait ses débuts comme critique aux Cahiers du Cinéma est connu pour sa sensibilité à fleur de peau qu'il a affinée au fil du temps et des oeuvres. Il compte à son actif plus d'une quinzaine de longs métrages, dont le premier grand succès fut "Les Roseaux sauvages" (César du meilleur film), en 1994. Téchiné poursuit son aventure cinématographique avec des thèmes beaucoup plus durs et graves comme "Les Innocents" (1987) avec Sandrine Bonnaire, "J'embrasse pas" avec Emmanuelle Béart, qui aborde le sujet de la prostitution. Ces deux derniers longs métrages traduisent toute la sensibilité du réalisateur, dissimulée derrière une certaine violence.
Caractéristique devenue l'empreinte Téchiné. En 2003, il revient avec "Les Egarés" sur fond de seconde guerre mondiale. Il s'agit de sa cinquième sélection à Cannes après "Les Sœurs Brontë", "Rendez-vous" (1985), "Le lieu du crime" (1986) et "Les Voleurs" (1996), pour lequel il avait obtenu le prix de la mise en scène.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.