Le Pakistan réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Tenue prochaine de la 14ème Réunion de haut niveau France-Maroc    L'ambassadeur du Royaume à Saint-Marin remet ses lettres de créance    «Raconte-moi ton Histoire-Handicap: le courage d'en parler»    La fête de l'Huma s'illumine!    Le danger plane sur nos assiettes : Lait, légumes, fruits, viande, rien n'est totalement sain, selon la Cour des comptes    L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu    Le Maroc présente les atouts de son offre touristique à Saint-Pétersbourg    Trump a "du mal à croire" qu'Israël ait espionné la Maison Blanche    Insolite : Venue arrêter quatre suspects, la police philippine repart avec 277 Chinois    Suspense total avant le premier tour de la présidentielle tunisienne    Italie: Le gouvernement Conte 2 obtient la confiance du Parlement    Comment le terrorisme se résilie, se régénère, se diversifie et innove    Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées    Divers sportifs    Qui d'autres que le WAC ? Sacré trois fois en cinq saisons, les Rouge et blanc semblent les mieux armés    Divers    Les nouveautés de la loi-cadre 51.17 présentées à Laâyoune    Faire de petites siestes, c'est bon pour le cœur    Ibrahim Bouslah : L'affaire Karoui, un casse-tête juridique    Sophia Hadi revisite avec brio "La chute" d'Albert Camus    Une centaine de productions étrangères tournées au Maroc en 2019    Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe référence de la danse contemporaine en Belgique    La Nouvelle Tribune et www.lnt.ma, partenaires du Wall Street Journal !    Fonds de retraite du RCAR, mise au point de la CDG    La BAD émet une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars    Grève des pilotes : British Airways annule ses vols le 27 septembre    Surf : Le marocain Ramzi Boukhiam qualifié pour les JO 2020    La Tribune de Nas : Pas de « Karti »…er…    Une mini NBA pour les juniors marocains    Des matchs palpitants d'entrée    Coupes africaines : Voici les affiches du deuxième tour    Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc    Catastrophes naturelles: Une taxe de solidarité au Conseil du gouvernement    Affaire Imlil: La partie civile réclame l'ex-ministre de la justice à la barre    Météo : quel temps fera-t-il ce samedi ?    Al Haouz : Plus de 110.000 bénéficiaires de l'initiative royale "Un million de cartables"    Inondations dans le sud-est de l'Espagne : cinq morts en deux jours, le pays sous le choc    Les manuels scolaires manquants seront disponibles entre les 17 et 20 septembre    El Jadida : Décès d'une personne placée en garde à vue    CIH: le RNPG en baisse de plus de 47% au S1-2019    L'Etat s'attaque aux chargeurs de téléphones non conformes    Négociations commerciales avec Pékin: Washington veut « des progrès substantiels »    Ouragan Dorian: 1.300 personnes non localisées aux Bahamas menacées par une nouvelle tempête    Laâraj insiste sur une renaissance culturelle pour un développement plus efficace    Les Inqualifiables poursuivent leur tournée !    Après Londres, le MACAAL accueille une grande rétrospective dédiée à Mohamed Melehi    Festival de Fès de la culture soufie: «Une autre civilisation est possible»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une invitation à Marrakech
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 05 - 2002

Les téléspectateurs américains avaient rendez-vous, mardi dernier, avec une véritable randonnée à «Marrakech la rose» à travers un reportage de la chaîne NBC. De quoi faire rêver tout un pays sur les charmes d'une ville sortie droit des mille et une nuits.
Les téléspectateurs américains viennent d'effectuer une véritable randonnée à travers la cité rose de Marrakech en suivant un reportage de la chaîne NBC, diffusé mardi dans le cadre de l'émission à grande audience "Today Show". Bienvenue à Marrakech, s'exclame d'emblée Matt Lauer, une des principales stars de l'émission et envoyé spécial de la chaîne de télévision, pour qui la cité impériale est l'un des "plus beaux endroits" du monde. Matt Lauer décrit l'accueil qui lui fut réservé, dans la pure tradition marocaine, avec un verre de thé à la menthe, puis accompagné de son charmant guide, Mohamed Bouskri, il convie les téléspectateurs à une promenade à travers les ruelles de cette cité des roses, cette perle du Sud aux charmes sans pareils, qui les emmène de la place de la Koutoubia, cœur de la vie spirituelle de l'ancienne médina, à son quartier juif et ses souks, en passant par la ville nouvelle au cachet architectural français.
Au fil du reportage, Matt Lauer explique comment à Marrakech "les gens sont en phase avec la modernité, tout en demeurant attachés aux traditions anciennes qui font l'originalité du Maroc", dont le peuple issu d'un brassage éthnique divers, essentiellement berbère, arabe et africain, dit-il, vit dans une atmosphère de parfaite "harmonie religieuse". quant à Jamaa el Fna, cette place aux charmes irrésistibles et plusieurs fois séculaires, elle est l'endroit où les gens se rendent pour se distraire, écouter les conteurs et admirer les acrobates et autres charmeurs de serpents, explique Mohamed Bouskri à son visiteur américain, soulignant qu'avec la mosquée et le marché, une telle place publique complète le triptique caractéristique de toute médina marocaine. Les téléspectateurs américains en randonnée ... Matt Lauer et son guide rendent aussi visite aux maîtres artisans occupés à façonner des articles de maroquinerie habilement décorés, des articles de cuivre, d'argenterie ou de bois finement ciselés. Vient ensuite l'univers du tapis, où le marchandage est à la fois un art et une culture, observe Matt Lauer, soulignant la beauté des œuvres produites par une imagination sans bornes et des mains expertes. Il y a le tapis citadin classique, fait de haute laine, plutôt sophistiqué et respectueux de la symétrie, lui explique Mohamed Bouskri, et il y a le tapis berbère, aux couleurs chatoyantes et aux dessins multiples et divers, parce qu'ils sont aussi une forme d'expression réfractaire au conformisme, chez un peuple jaloux de sa culture et de sa liberté.
L'animateur de "Today Show" invite également ses téléspectateurs dans l'enceinte du légendaire Hôtel Mamounia, rappelant que parmi les hôtes prestigieux de l'endroit, figurait Winston Churchill qui aimait à y élire domicile pour admirer l'arrière-pays qu'il considérait comme l'un des plus beaux sites sur terre et peindre sur ses toiles le paysage féerique des montagnes de l'atlas. Avec ses cinq hectares de jardins aux arômes ensorceleurs et son architecture traditionnelle marocaine, l'hôtel est en outre présent dans bien des classiques du cinéma mondial parce que c'est le lieu de prédilection de tous ceux qui sont en quête d'enchantement, dit Matt Lauer.
• Azzam Alem (MAP)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.