DGAPR : reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Le gouvernement espagnol érige ses relations avec le Maroc en priorité dans la région du Maghreb    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    Transport touristique : un encours de crédits de plus de 5 MMDH    CIH : Un produit net bancaire en hausse de 10,3% en 2020    TPE : un nombre record de faillites en 2020    Employabilité : Rabat Business School signe avec T-MAN Group    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Algérie: le remaniement gouvernemental révèle des conflits de pouvoir entre la présidence et les militaires    Algérie : le Hirak du vendredi est de retour    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion vendredi du Conseil de gouvernement    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    VIH : Baisse drastique des dépistages à cause de la Covid-19    L'Algérie, à la traîne, reçoit 200 000 doses de vaccin chinois, le variant anglais du coronavirus détecté    Marrakech : un projet contre les violences à l'égard des femmes dans les espaces publics voit le jour    Fès : Les étudiants de l'UPF échangent avec Kamal Oudrhiri    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    ALM en visite à El Guergarat    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Elections : Le cordon entre syndicats et partis coupé ?    Edito : Cannabis    Eau potable : Lydec annonce une perturbation du service dans certaines zones de Casablanca    OMC : le Maroc plaide pour un TSD des pays en développement    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Omar Hilale met à nu les assertions fallacieuses d'Alger et du Polisario    Entretien avec Sifeddine Dounia, le MC du nouveau talk-show de MBC5    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    "Pour une Maison de l'histoire du Maroc " , nouvel ouvrage de l'Académie du Royaumec    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Le projet de loi relatif au processus électoral adopté en commission    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Casablanca: «Al-Irfane» mène le combat de la culture en milieu populaire    Jeux Olympiques de Tokyo : Le relais olympique lancé le 25 mars sous des conditions drastiques    Birmanie: Facebook ferme tous les comptes liés à l'armée    CAN U20 : Resté confiné à Laâyoune, Targhaline devait rejoindre la Mauritanie hier mercredi    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un quatuor de choix
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 06 - 2002

Avec la qualification de la Turquie et de la Corée du Sud, pour la toute première fois de leur histoire, aux demi-finales, la Coupe du Monde n'aura certainement pas manqué de surprises. Les Coréens affrontent mardi l'Allemagne. Une équipe contre un pays. Les Turcs seront opposés au Brésil. L'heure est à la revanche.
La Coupe du Monde aura décidément été celle de toutes les surprises. Si la qualification de l'Allemagne et du Brésil paraît plus au moins logique, étant donnée la grande tradition footbalistique des deux pays, celle de la Turquie et de la Corée du Sud a chamboulé toutes les donnes. Surprenant, le football turc l'été par excellence, réalisant son plus bel exploit de l'Histoire : une qualification pour les demi-finales du Mondial, décrochée samedi grâce à sa victoire 1-0 sur un but en or contre les vaillants Lions du Sénégal.
L'action s'est passée à la 94e, alors que les deux équipes jouaient la prolongation, après un match nul 0-0 à la fin du temps réglementaire. Ilhan Mansiz a victorieusement pris du droit un centre d'Arif Erdem, pour la joie de toute une nation.
«Nous vivons l'une des journées les plus importantes de notre histoire», s'est réjoui le sélectionneur Senol Gunes à l'issue du quart de finale. Et le buteur Mansiz de commenter : «Nous avons constaté qu'aucune équipe ne nous est supérieure». Des paroles mais aussi des actes et surtout une équipe à toutes épreuves qui, même si difficilement qualifiée aux huitièmes, a su se frayer un chemin vers la gloire.
Après celle de 1954, les Turcs participent pour la deuxième fois au Mondial et ont été à la hauteur de leurs ambitions. Le résultat, on l'a bel et bien vu devant les Lions de Terenga. Ces derniers n'ont par ailleurs pas démérité. Participant pour la toute première fois à la Coupe du Monde, les Sénégalais ont tout simplement honoré leur pays, leur continent. L'entraîneur Bruno Matsu, le président Wade et même le président Chirac, tous sont fiers de la manière avec laquelle les Lions ont bousculé la hiérarchie mondiale, en dépit de leur défaite.
«Nous avons prouvé que nous sommes au niveau mondial», a déclaré Metsu. Le président Jacques Chirac a déclaré que le monde entier a découvert une sélection sénégalaise exemplaire, composée de joueurs d'un talent exceptionnel qui ont apporté à la compétition un style nouveau, fait d'inventivité, de fraîcheur et de solidarité.
Mais, dominés tout au long de la rencontre, ils ont dû céder le passage à une équipe encore plus ambitieuse. La Turquie affrontera le Brésil en demi-finale mercredi à 11h30 GMT à Saitama pour une revanche du premier tour. Dans le groupe C, les Brésiliens avaient battu les Turcs 2-1 grâce à un penalty de Rivaldo dans les derniers instants de la partie. Les Turcs, qui s'étaient ensuite plaints de l'arbitrage, avaient terminé la rencontre à neuf à cause notamment d'une simulation de Rivaldo entraînant l'exclusion de Hakan Unsal. L'heure de la revanche à bientôt sonné. Avec 13 joueurs sur 23 évoluant dans un championnat national sous estimé, le football turc est arrivé à maturité. Qualifié pour les deux dernières phases finales du Championnat d'Europe des nations (1996 et 2000), transcendé par la victoire de Galatasaray en Coupe de l'UEFA (2000), la Turquie est sans doute la seule nation européenne à jouer sur sa valeur. Mais avant, l'on devra assister à une rencontre non moins intéressante qui opposera l'Allemagne à la Corée du Sud, l'équipe que l'on attendait le moins à ce stade de la compétition.
Co-organisant le Mondial, la Corée ne pouvait afficher qu'un palmarès peu glorieux, et vierge de victoires en 14 matches disputés lors de ses cinq précédentes participations à la Coupe du monde. Mais les joueurs du sélectionneur néerlandais Guus Hiddink, soutenus par tout un pays, ont depuis réalisé l'impensable: battre la Pologne, mais aussi le Portugal, l'Italie et l'Espagne lors du quart de finale par les tirs aux buts, pour devenir la première sélection asiatique à atteindre les demi-finales de ce tournoi. Une grande première donc pour la Turquie et la Corée dans cette première sortie de la Coupe du Monde en Asie. Paradoxalement, et même s'ils totalisent chacun dix participations à ce stade de la compétition et sept titres du Mondial, l'Allemagne et le Brésil, deux vieux habitués du dernier carré, ont réalisé le parcours éliminatoire le plus faible de leur histoire, décrochant de justesse leur billet pour l'Asie. A cela s'ajoute la peine qu'ils ont eu à se qualifier en demi-finales contre les Etats-Unis et l'Angleterre.
L'Allemagne compte miser une nouvelle fois sur les coups de pieds arrêtés et sur les contres pour se débarrasser d'une formation coréenne survoltée, aux joueurs incroyablement polyvalents, mais parfois imprudents dans leur soif d'aller vers le but adverse.
La Seleçao, quant à elle, est présente au rendez-vous avec la meilleure attaque de la compétition (15 buts) et les meilleurs buteurs provisoires, Ronaldo et Rivaldo (cinq buts chacun, ex-aequo avec l'Allemand Miroslav Klose). Une certaine règle veut que l'on retrouve le Brésil et l'Allemagne en finale, mais la seul règle certaine en football, c'est qu'il n'y en a pas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.