Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Egypte 2021 : Le Championnat du monde de handball sous la pandémie    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    Biden promet une série de décrets dès mercredi    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Kerouac, Ginsberg, Burroughs... Le rêve tangérois des voyageurs américains dans l'âme    Marc Thépot, une nouvelle vie    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des stars dans le ciel de Marrakech
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 17 - 09 - 2002

Jeanne Moreau, Catherine Deneuve, Carole Bouquet, Matt Dillon, Francis Ford Coppola, Martin Scorsese, David Lynch, Youssef Chahine, Johnny Hallyday et encore d'autres grands noms sont attendus au Festival International du Film de Marrakech qui se tient du 18 au 22 septembre. Des stars qui feront de la ville ocre la capitale du cinéma mondial.
Il n'y a rien à dire. Les paparazzis pourront se constituer un album de rêve à Marrakech. On aura rarement vu un tel rassemblement de stars dans une même ville. À tout seigneur, tout honneur. D'abord, la présidente du jury des longs-métrages. Jeanne Moreau, celle dont Orson Welles a dit qu'elle est « la meilleure actrice du monde ». Celle qui a scandalisé le cinéma par des rôles libertins sans jamais se complaire dans le statut de femme-objet ou sex-symbol, garde intact son toupet. Là où elle apparaît, son aisance souveraine fixe l'attention du public. C'est une actrice qui possède le secret de la présence. Et puis, le grand Martin Scorsese. Le réalisateur qui a révélé Robert De Niro au public dans « Taxi Driver » en 1976. Depuis, il en a fait son acteur fétiche. Scorsese a une vision savante de son métier.
Ses propos sur le cinéma éclairent cet art selon un angle neuf. Il est particulièrement attentif à la convention qui lie le spectateur au grand écran. Scorsese s'intéresse aux loosers, aux hors-la-loi de la société. Ses films où la violence est exprimée sans fioriture ou faux-fuyants, constituent à chaque fois un abrégé savant de la psychologie humaine. Un autre réalisateur qui aime pénétrer les méandres les plus intimes de l'homme sera présent. Francis Ford Coppola a réalisé un film qu'on peut regarder autant de fois qu'on le veut sans jamais s'en lasser.
«Apocalypse Now» (1976), inspiré du roman «Au cœur des ténèbres» de Joseph Conrad, est probablement l'un des chefs-d'œuvre de l'Histoire du 7ème art. La guerre du Vietnam y est représentée sous l'angle de l'horreur. Il ne s'agit plus de cet héroïsme des soldats américains, mais de la mise à nu des sentiments d'hommes livrés à eux-mêmes dans un environnement hostile. L'une des plus belles scènes du film, l'une des plus magistrales dans l'Histoire du cinéma, c'est l'attaque des hélicoptères contre un village vietnamien. Un colonel fou demande à l'un des soldats de diffuser l'ouverture de « Die Walkyrie », l'opéra de Wagner.
À l'aube, les tôles scintillantes des engins volants ressemblent aux cuirasses des mythiques femmes guerrières. Les chevaliers volants des temps modernes mitraillent des villageois. Le comble de l'horreur enrobé d'esthétique… Aux côtés de Coppola, il y a David Lynch, le réalisateur d'un film non moins mythique : « The Elephant man » (1980). David Lynch a tenu le pari fou dans ce film de rendre compte de la réalité du point de vue de « l'homme difforme » qu'on exhibait comme une bête de foire dans l'Angleterre victorienne. Malaise total chez le spectateur ! Et marque d'une empreinte cinématographique unique en son genre.
Auprès de ces monstres qui se tiennent derrière la caméra, il y a d'autres stars. Catherine Deneuve, actrice au talent fou, à la palette large. Elle a joué dans des films où son charme éblouit, et dans d'autres où c'est à son seul jeu qu'elle doit son prestige. Le rôle d'une démoniaque qu'elle a tenu dans « Répulsion » de Roman Polanski demeure l'un des films d'horreur les plus troublants. C'est un trouble d'une autre nature que dégage Carole Bouquet. Rendue célèbre par James Bond, cette grande actrice n'a jamais caché sa préférence pour les films d'auteur. Elle a tenu des rôles inoubliables dans le cinéma, dont « Cet obscur objet du désir » de Luis Bunuel. Carole Bouquet a accepté de prêter son charme doux et rigoureux à la maison Channel. Son visage donne un autre éclat aux produits de cette maison. La liste des stars comprend aussi Johnny Hallyday. Le chanteur qui a toujours su se renouveler pour fidéliser des générations de fans. Il vient de montrer ses talents de comédien dans « L'homme au train », le film de Patrice Leconte qui a été pressenti pour recevoir le lion d'or à la Mostra de Venise. Ce réalisateur pourra se consoler sous le soleil de Marrakech.
Patrice Leconte est l'un des réalisateurs français les plus inventifs. Qui peut oublier son film «le Coiffeur» ? Mélange de comédie et de tendresse poignante. Un autre grand réalisateur français sera présent. Il s'agit de l'auteur du «Cinquième élément», Luc Besson. Il est l'auteur de grands films à succès comme «Lolita» et «Léon». Il aura en face de lui un monstre du cinéma arabe et mondial : Youssef Chahine qui n'est plus à présenter. Chacun de ses films est attendu par tous les cinéphiles de la planète. À côté de ses monstres sacrés, le public pourra apprécier l'un des enfants terribles d'Hollywood, l'acteur Matt Dillon. Les rôles qu'il a tenus dans «Drugstore Cowboy» et «Beautiful Girls» sont cités comme des modèles de l'acting.
Acteur non moins terrible est Samy Naceri, le fougueux interprète de «Taxi». Arielle Dombasle, la compagne du philosophe Bernard-Henry Lévy, promet d'étonner avec quelques costumes dont elle tient le secret. Et last, mais jamais least, Costa-Gavras, le réalisateur du chef-d'œuvre absolu «Z». L'homme dont l'affiche de son dernier film, «Amen», suscite une grande polémique en France. La liste des stars est encore longue. Qui peut nier que le nerf du star-système ne va pas se déplacer, pendant une semaine, à Marrakech ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.