Programme Intelaka: Mieux couvrir le périurbain et le rural    Cuir: «La menace turque ne fait pas peur!»    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Coronavirus/Maroc: les dernières précisions du ministère    Les notaires se disent "ouverts" à un dialogue avec le gouvernement sur les honoraires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    En vidéo: Les obsèques de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak    Tunisie : vote de confiance attendu pour le nouveau gouvernement    Soufiane El Bakkali vise l'or aux JO de Tokyo    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Le MAT et l'OCS accrochés El Guisser voit rouge    Les syndicats en mal de syndiqués    Le coronavirus se répand dans le monde mais tue moins en Chine    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Nouvelle édition du Salon régional du livre et de l'édition à Laâyoune    Coronavirus : l'Iran accuse les Etats-Unis de répandre « la peur »    Virgin Galactic : près de 8.000 personnes sur la liste d'attente des voyages dans l'espace    Maria Sharapova annonce sa retraite    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Cinq boxeurs marocains en demi-finales du Tournoi pré-olympique de Dakar    5ème Festival du livre de Marrakech : Leïla Slimani invitée d'honneur    «Chi wqat» : Nouveau titre de Khaoula Moujahid et Abdelilah Arraf    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    «30 Melyoun» cartonne au cinéma    Basket-ball : La NBA s'invite en Afrique    Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club    Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)    Volvo Cars appelle à lutter contre les inégalités en matière de sécurité routière    Agadir, ce n'est pas si mauvais que cela!    La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance    Les notaires « ouverts » à un dialogue avec le gouvernement sur leurs honoraires    Matinées de l'industrie : M. Elalamy met le cap sur la production décarbonée    Salé sous le choc après un parricide    Coronavirus : Tanger Med muscle les contrôles    Suite aux mouvements de grève annoncés pour mars prochain : Le ministère de l'éducation suspend le dialogue avec les enseignants    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    3e édition de l'Afrique du Rire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Montréal : Le modèle sociétal marocain expliqué à Dar Al Maghrib
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 03 - 2017

Pour préserver les acquis et mieux faire connaître les autres potentialités et opportunités du Maroc, la diaspora marocaine, notamment la société civile, a certainement un rôle stratégique à jouer dans une démarche de proximité.
«Le projet marocain de société démocratique et moderniste vise à promouvoir une égalité réelle et effective entre les hommes et les femmes, qui a été érigée en principe constitutionnel à travers une série de réformes substantielles...». Ainsi s'exprimait Youssef Amrani, chargé de mission au Cabinet royal, lors d'une conférence au Centre culturel marocain Dar Al Maghrib le 8 mars dernier à Montréal. C'était devant un riche parterre d'institutionnels, d'hommes d'affaires et acteurs de la société civile ainsi que de représentants de la diaspora marocaine au Canada.
Sous le thème «La singularité du modèle marocain dans un contexte régional perturbé», la rencontre était l'occasion d'exposer les avancées du Maroc sur le plan démocratique, économique et social. «Grâce au leadership de SM le Roi Mohammed VI, le modèle marocain s'est construit progressivement et sereinement en s'appuyant sur une vision claire, des institutions solides, un modèle de développement intégré plaçant l'humain au centre de ses préoccupations», a souligné Youssef Amrani dans ce contexte. Rappelant le caractère d'identité plurielle du Maroc, l'intervenant a de même mis en exergue l'importance de «la lecture franche et décomplexée des réalités qui font le Maroc d'aujourd'hui» dans l'évolution de son modèle sociétal inclusif. «Le Maroc, conscient des mutations géopolitiques en cours dans plusieurs pays arabes, a très tôt compris qu'aucun modèle de développement ne peut être conçu sans tenir compte des spécificités nationales et des destinées propres à chaque pays», a-t-il ajouté. Ceci de manière à montrer la vision claire du Royaume et la stabilité de ses institutions. Des atouts précieux dont dispose le Maroc pour offrir un climat des affaires attractif pour les investisseurs. A ce sujet, le conférencier a souligné le développement des infrastructures dans le Royaume et les nombreux chantiers structurants en cours et à venir. C'était l'occasion de parler du port de Tanger Med, du hub aérien de Casablanca, porte ouverte sur l'Afrique et du projet de LGV, entre autres.
Des informations importantes à communiquer à un auditoire canadien, qui même connaissant le Maroc, n'est pas toujours au fait des avancées réalisées et des projets engagés. A ce sujet, Youssef Amrani a rappelé les stratégies sectorielles mises en œuvre dans le Royaume et les priorités retenues. Il a ainsi à ce niveau mis en exergue l'investissement de taille mondiale, réalisé dans les énergies renouvelables au Maroc notamment à travers la Centrale solaire Noor à Ouarzazate. Une politique énergétique qui rapproche le Maroc et le Canada où le secteur des énergies vertes est dynamique et innovant. Youssef Amrani souligne à ce niveau l'intérêt pour les deux pays de travailler ensemble pour aller de l'avant. Il a également mis en exergue l'importance de miser sur l'expertise des Canadiens en matière de gestion de l'eau.
De fait, les échanges entre les deux pays pourraient être multiples. Le Canada est à la recherche de nouveaux marchés et le Maroc peut mieux se positionner sur ce plan. Ceci d'autant plus qu'il peut faire valoir sa situation de porte d'Afrique face aux pays outre-Atlantique. Ces dernières années les activités commerciales entre le Canada et le Maroc ont connu une évolution grâce notamment à de bonnes relations bilatérales. En matière d'exportations vers le Canada la diversification des produits expédiés reste cependant encore limitée. La clémentine marocaine est incontestablement le produit phare qui dope les exportations marocaines vers le Canada. Pour préserver les acquis et mieux faire connaître les autres potentialités et opportunités du Maroc, la diaspora marocaine, notamment la société civile, a certainement un rôle stratégique à jouer dans une démarche de proximité.
Dans un pays vaste comme le Canada les rencontres B to B entre Marocains et Canadiens peuvent aussi faire avancer les choses et susciter la confiance des investisseurs et donneurs d'ordre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.