L'ONCF annonce une réduction de 50% sur les cartes de réductions    Les Pare-buffle interdits dès janvier    Festival du film documentaire sur la culture hassanie : 10 films en lice    Pourquoi les Etats-Unis ont-ils levé la suspension imposée aux agrumes en provenance du Maroc    2e tour des présidentielles au Chili    LE MAROC EN MARCHE:L'HISTOIRE SE RAPPELLE ET N'OUBLIE GUÈRE .DEUX CAS DE MEME IDENTITE :M. SEP BOUTEFIFA    Vladimir Poutine s'érige en garant de la prospérité du pays    La mobilité électrique en marche sur le réseau autoroutier national    Les malheurs du tout compris!    Tanger: la Maison méditerranéenne du climat, une structure pour renforcer la gouvernance climatique    Un projet de résolution visant à rejeter la décision de Trump    La CEDEAO affirme son attachement à la paix, à la sécurité et à la stabilité dans la région    Mondial 2018: Le Maroc pense à plusieurs matches amicaux    PHENOMÈNE SOCIAL:"ANTA SLAOUI ...WANTA RBATI...BGHIT NA3RAF ACH BGHITOU ?"-"HA LI BGHINA :GANTRA N3AMASS"    C'EST ARRIVE AU CIMETIERE SIDI HAJJAJ A YACOUB EL MANSOUR DES VISITEURS FACE A DES SERPENTS,SCORPIONS,CHIENS ERRANTS,HERBES SAUVAGES,DES FIGUIERS TOUFFUS ...L'HORREUR !!    Akhannouch plaide pour la concrétisation d'une nouvelle offre politique    18 DECEMBRE:JOURNEE INTERNATIONALE DES MIGRANTS    SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI:COUPE DU TRÔNE 2017.Saut d'Obstacles – Clubs    MCO-A/G DEMAIN: L'ÈRE DU CHANGEMENT A - T-ELLE SONNEE POUR LE MCO?    RSA: PRESIDENCE DE L'ANC OU Mme ZUMA EST EN DIFFICULTE FACE A RAMAPHOSA    France : Ces ministres millionnaires    UE-Brexit : L'avenir sera fait de négociations difficiles    L'AS Salé connait son adversaire en quarts de finale    Programme des principaux matchs de ce dimanche 17 décembre    Mondial 2018 : Les chances des Lions selon les statisticiens    Fermeture définitive de la prison locale Salé    Khémisset: 18 blessés dans le renversement d'un véhicule de transport    Message de condoléances de SM le Roi au président français suite à la collusion de train à Millas    Troisième AG de la FAAPA à Casablanca    Parlement : Habib El Malki en visite de travail au Vietnam    4 tonnes de Haschich saisies en Espagne    OiLibya s'allie à SGS pour la qualité de ses carburants    AUJOURD'HUI A 13 H A L'INSTITUT NATIONAL DES STATISTIQUES DE LA FAC DES SCIENCES HUMAINES :JOURNEE CULTURELLE DE COREE DU SUD    « Plasticiens du Maroc, Poètes du Monde » à la Société Générale    La Fondation AWB s'intéresse à la Citoyenneté en son Espace Actua    Abdelhak Najib signe « Le pays où les pierres parlent »    DEMANTÈLEMENT D'UN GANG QUI KIDNAPPAIT DES RICHES CONTRE DES RANÇONS    Que faisait le président de la Région Beni-Mellal avec la délégation du WAC au Mundialito?    PREVISIONS METEOROLOGIQUES POUR LA JOURNEE DU SAMEDI 16 DECEMBRE    ATTENTION! POULES DANGER!!!    MISE A JOUR DE LA BOTOLA: LE WAC ET LA RAJA AU COMPLEXE PRINCE MOULAY ABDALLAH (LUNDI,MARDI ET JEUDI)    Historique de la langue arabe à l'UNESCO    Droits de l'Homme: El Othmani promet un plan d'action    Un mondial sans Espagne ?    Disney rachète 21st Century Fox    Le Maroc adhère au protocole... 3 ans après    La Chambre des représentants adopte en deuxième lecture le projet de loi de Finances 2018    Leith Alam, artiste Marocain, auteur, compositeur et arrangeur musical    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Spécial MRE : Direction des affaires de la migration
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 08 - 2017

Dans le cadre de la gestion des flux migratoires, a été mis en place un mécanisme d'accompagne-ment des candidats au retour volontaire vers leur pays d'origine en partenariat avec l'Organisation internationale pour les migrations. Ce retour volontaire s'accompagne d'une aide à la réinstallation dans le pays d'origine.
Sur Hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a adopté, depuis septembre 2013, une nouvelle politique migratoire. La Direction des affaires de la migration a été créée en avril 2014 dans le cadre institutionnel et de gouvernance permettant une meilleure coordination entre les acteurs concernés par la question de l'immigration. Elle est essentiellement chargée de piloter l'élaboration et la mise en œuvre de la Stratégie nationale d'immigration et d'asile.
La Stratégie nationale d'immigration et d'asile a été élaborée selon une approche participative. Elle vise à assurer une meilleure intégration des immigrés et une meilleure gestion des flux migratoires dans le cadre d'une politique cohérente, globale, humaniste et responsable.
Quatre objectifs sont assignés à cette stratégie nationale : 1) Gérer les flux migratoires dans le respect des droits de l'Homme, 2) Mettre en place un cadre institutionnel adapté, 3) Faciliter l'intégration des immigrés réguliers et 4) Mettre à niveau le cadre réglementaire.
La Stratégie nationale d'immigration et d'asile comporte 11 programmes touchant des domaines fondamentaux comme l'éducation et la culture, la jeunesse et loisirs, la santé, le logement, l'assistance sociale et humanitaire, la formation professionnelle et l'emploi.
Elle porte également sur la gestion des flux migratoires et la lutte contre la traite des êtres humains, la coopération et les partenariats internationaux, le cadre réglementaire et conventionnel et la gouvernance et communication.
Ainsi, une opération exceptionnelle de régularisation de la situation administrative des étrangers en séjour illégal au Royaume a été menée durant l'année 2014. Elle s'est basée sur des critères de régularisation les plus souples et a permis de régulariser plus de 83% des 27.643 demandes dont plus de 70% des personnes régularisées sont issues de pays subsahariens.
Dans le même sens et sur Hautes instructions royales, une seconde phase d'intégration de personnes en situation irrégulière au Maroc a été lancée le 15 décembre 2016. A ce titre, à fin juillet 2017, près de 23.000 demandes ont été déposées auprès de 70 préfectures et provinces concernant 105 nationalités.
Par ailleurs, conformément aux Hautes instructions royales, la validité de la carte de séjour est passée à trois années, un an après la régularisation du séjour au Maroc, sauf en cas d'actes répressibles commis par les intéressés, et les procédures de délivrance et de renouvellement des cartes de séjour ont été accélérées et simplifiées au maximum.
Dans le cadre de la gestion des flux migratoires, a été mis en place un mécanisme d'accompagnement des candidats au retour volontaire vers leur pays d'origine en partenariat avec l'Organisation internationale pour les migrations. Ce retour volontaire s'accompagne d'une aide à la réinstallation dans le pays d'origine.
Par ailleurs, la mise à niveau du cadre législatif et réglementaire a connu l'élaboration de trois projets de lois sur l'asile, l'immigration et la lutte contre la traite des êtres humains, ce dernier a été adopté par le Parlement en août 2016.
L'ensemble des services de base a été ouvert aux migrants et aux réfugiés, tels que l'éducation, la santé, l'assistance sociale, le logement, la formation professionnelle et l'emploi.
Concernant l'accès à l'éducation, des mesures concrètes ont été prises pour inscrire les élèves migrants dans les établissements de l'éducation et de l'enseignement public et privé et aussi pour leur permettre de bénéficier des cours de l'éducation non formelle. Actuellement, 6.900 enfants étrangers sont inscrits dans le système scolaire formel marocain.
Pour ce qui est de l'accès au système de santé, les migrants y sont admis, quels que soient leurs statuts, dans les mêmes conditions que les Marocains. Par ailleurs, des mesures sont en cours pour faire bénéficier les migrants régularisés et les réfugiés d'une couverture médicale de base et de l'accès aux soins de santé similaires au panier de soins du Régime d'assistance médicale pour les démunis (Ramed).
Un dispositif d'assistance humanitaire a également été mis en place à travers un partenariat avec les associations de la société civile et le Croissant Rouge Marocain pour mener des actions d'aide humanitaire pour les immigrés vulnérables.
Pour l'intégration des migrants dans le marché du travail, des mesures ont été prises pour les faire bénéficier des prestations d'accompagnement de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (Anapec) en matière de recherche d'emploi. Dans le même sens, des dérogations ont été accordées pour procéder à l'octroi de permis de travail systématiquement à tout migrant, muni d'un contrat de travail, ayant bénéficié de l'opération exceptionnelle de régularisation sans passer par la procédure de la préférence nationale.
Aussi pour augmenter les chances de trouver un emploi décent, il a été procédé à l'ouverture de l'accès des migrants aux formations assurées par l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et aux programmes de formation par apprentissage dispensés par les centres de l'Entraide nationale, du ministère de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire et des associations spécialisées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.