Clôture au Cap Draâ des manœuvres militaires maroco-américaines    Encore 3 000 migrants à Sebta, un mois après la marrée inédite    122e semaine du Hirak en Algérie : «Monsieur 23 %, dehors !»    Union Africaine: une pléiade d'experts africains appellent à exclure le polisario    La titrisation est un formidable moyen pour libérer des capacités de financement    Iran : Ebrahim Raïssi élu président avec 62 % des voix, selon des résultats partiels    La terre a tremblé dans la province de Driouch    Copa America : L'Argentine bat l'Uruguay et se hisse en tête    Ligue des Champions / WAC-Kaiser Chefs : La CAF autorise une jauge de 5000 supporters...les autorités marocaines refusent    Officiel : Mohamed Bouldini rejoint Santa Clara    Sofiane Alakouch dans le viseur de deux clubs de Ligue 1    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Temps nuageux prévu pour samedi 19 juin    Covid-19 : Réception d'un million de doses du vaccin Sinopharm    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    Antonio Guterres officiellement reconduit pour un second mandat de Secrétaire général de l'ONU    Euro 2020: voici pourquoi la finale pourrait être délocalisée    Younes Belhanda ne retournera pas au Montpellier HSC cet été    Je suis venu travailler au Qatar pour poursuivre mes rêves, mais ma vie est un cauchemar    La star du FC Cologne s'affiche en maillot du Wydad (PHOTO)    Inde: mort du « Flying Sikh » Milkha Singh, l'un des sportifs les plus célèbres du pays    BBC News: Le ministre des Finances du Qatar arrêté dans le cadre d'une enquête pour corruption    En Colombie, le blocage des routes ne sera plus considéré comme manifestation pacifique    Pérou: 27 morts dans un accident d'autocar    « Nous sommes traitées comme des enfants », déclarent des femmes qataries à un groupe de défense des droits    Deux enfants bloqués en Turquie: Ouahbi interpelle Laftit et Bourita    Education nationale: 57% taux de participation aux élections des représentants du personnel    L'«Algérie nouvelle», une illusion d'optique à l'issue des législatives    Ligue des champions d'Afrique : le WAC affûte ses armes avant le match retour    Inauguration en grande pompe du DS Store Massira Al khadra (VIDEO)    Global Capital Bonds Awards 2021: Le Maroc décroche 3 distinctions    Royal Air Maroc : la route touristique Paris Orly-Dakhla opérationnelle    Développement durable, le Maroc trace sa voie    Etat civil : la nouvelle loi finalisée    Evolution du coronavirus au Maroc : 481 nouveaux cas, 525.924 au total, vendredi 18 juin 2021 à 16 heures    Ressources humaines dans la santé : Le Maroc peut-il gagner la bataille ? [Dossier]    Maroc-Espagne : l'opposition creuse la tombe du gouvernement Sanchez    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    Arizona : un tireur circulant en voiture fait un mort et 12 blessés    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    Pollution: 86,3% des déchets marins au niveau national sont en plastique    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Point de vue : Essaouira, capitale du Maroc futur
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 10 - 2017

La ville d'Essaouira a réussi le tour de force d'offrir en l'espace d'une semaine un paysage du Maroc du passé, du Maroc du présent et du Maroc du futur. Pas un passé nostalgique, pas un présent inquiet et pas un futur incertain mais bel et bien le Maroc pluriel de tous les temps ! Aussi bien dans ses composantes culturelles que cultuelles et générationnelles.
En effet du 20 au 22 octobre s'est tenue à Essaouira la 3ème édition du Forum euro-méditerranéen des jeunes leaders, réunissant – à l'instigation de l'ambassade de France, des associations Marocains Pluriels et Essaouira-Mogador et des Fondations Anna Lindh et Sekkat – plus de 300 jeunes venus de tout le Royaume. Des jeunes d'une vivacité d'esprit, d'une lucidité et d'une exigence vis-à-vis de leur pays qui rendent fier et qui à travers des ateliers et des tables rondes ont pu aborder des questions de société fondamentales telles que la manipulation de l'information, l'économie de demain et la condition des femmes et en point d'orgue le dialogue interreligieux. Bien sûr ces jeunes ont écouté, ont appris mais ils se sont aussi abondamment et intelligemment exprimés.
Leurs interlocuteurs, il faut le dire, étaient particulièrement ouverts à leurs questions et à leurs réflexions, que ce soit André Azoulay , conseiller de SM le Roi, l'ambassadeur de France, Jean François Girault, Elisabeth Guigou, le secrétaire d'Etat Othmane El Ferdaous ou bien l'actrice Latefa Ahrrare, l'islamologue Rachid Benzine, la seule femme rabbin de France Delphine Horvilleur, le théologien Ziad Fahed ou encore les écrivains Sanaa El Aji et Driss Jaydane et bien d'autres...
Les discussions passionnantes et passionnées et les ateliers se sont suspendus le temps de la confession si forte de l'ancien salafiste Al Rafiqi (Abou Hafs) qui s'emploie à expliquer tout le danger de la radicalisation aux jeunes.
Ce Maroc du futur a retrouvé quelques jours plus tard le Maroc de la tradition – tradition porteuse d'avenir – grâce au Festival des Andalousies Atlantiques où le Maroc de toutes les confessions qu'incarne si bien Essaouira, le Maroc des sons et des rythmes qui unissent, le Maroc des mélopées du vivre-ensemble s'est retrouvé non pas pour célébrer une quelconque mélancolie mais bel et bien pour revivifier les racines qui permettent aux ailes de se déployer. J'en veux pour exemple 2 symboles célébrés dans la même journée : la cérémonie célébrant la rénovation de la synagogue Slat Lkahal et celle de l'inauguration du premier village solaire d'Afrique, à Ounagha – à quelques kilomètres d'Essaouira. Comment ne pas voir là la pérennité de notre histoire épousant la vision d'avant-garde de notre avenir ?
Compatriotes musulmans et juifs, chrétiens ont su, par la musique, par la danse, par le chant offrir en ces temps incertains et pétris de violence, une bouffée d'oxygène qui s'est transformée en alizé pour montrer que ce qui avait été possible pouvait l'être à nouveau, et qu'en tout cas en terre du Maroc cela restait une réalité. Oh certes, le Maroc n'est pas un pays isolé des turbulences du monde et sans cesse sur le métier du vivre-ensemble il nous faut remettre l'ouvrage, notamment en direction des nouvelles générations abreuvées d'images de haine via certains sites du Web... Pourtant si l'on relie les 3 jours du Forum des jeunes leaders et les 3 jours du Festival des Andalousies Atlantiques alors les raisons d'espérer l'emportent sur la désespérance que nous offrent certains coins du monde: le lien est celui de la fraternité ! Fraternité entre jeunes, fraternité entre jeunes et adultes, fraternité entre religions, entre origines, fraternité entre passé et présent pour donner du sens au futur, si merveilleusement incarnée par le duo qui a réuni sur une même scène le rabbin David Menahem et la star palestinienne Loubna Salaman.
Fraternité plus forte que la barbarie car les hommes et les femmes de bonne volonté, contrairement aux haineux, parient sur les bons instincts et que quoiqu'en disent ceux qui veulent faire de nos jeunes de la chair à canon, la jeunesse est porteuse de vie, cette vie qui durant toute une semaine a fait vibrer en paroles et en musique les murs de Dar Souiri...fondations d'une ville, de tout un pays -le nôtre- tournées vers l'avenir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.