Vie privée: Le Parquet général veut renforcer la protection    Le projet de loi de finances au Parlement    Brexit: Les principaux points du nouvel accord    Un Monde Fou    Le groupe Lamatem inaugure la première usine de textile médical au Maroc    Dans un message adressé aux participants à la deuxième Conférence internationale de Marrakech sur la justice    Divers Economie    L'Espagne, berceau des précieux faucons du Moyen-Orient    La digitalisation joue un rôle prépondérant en matière d'impulsion de la croissance économique    Madrid de nouveau sur la sellette    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Premier League : Manchester met fin à la série victorieuse de Liverpool    Calcio : L'Inter reste aux trousses de la Juve    Amine Harit convoité par le Barça    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    L'urgence d'investir dans l'éducation numérique en Afrique    Des chercheurs ont filmé la fourmi la plus rapide du monde    Mobilisation sociale contre la déperdition scolaire à Essaouira    L'UE et l'ONUDC en ordre de bataille à Rabat    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine    Participation marocaine à la Foire internationale du livre de Belgrade    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Faouzi Skali : «Nous sommes dans l'exploration de la culture soufie en tant que telle»    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OCP : La durabilité au coeur des préoccupations
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 31 - 01 - 2018

Principal pourvoyeur du phosphate, minerai essentiel à l'industrie des fertilisants agricoles et à une agriculture durable, le Groupe OCP a lancé en 2008 une stratégie de transformation industrielle qui mobilise plus de 21 milliards de dollars d'investissements. Sur l'ensemble de la chaîne de valeur, de l'extraction de la roche à son transport et sa transformation en engrais, cette stratégie vise à favoriser une agriculture durable en doublant la capacité minière d'OCP et en triplant sa capacité de transformation à l'horizon 2025, tout en atténuant son empreinte carbone. «Colonne vertébrale de cette stratégie industrielle, le Slurry Pipeline révolutionne le mode de transport du phosphate au Maroc. Il a été lancé en 2014 et relie sur 235 km le site minier de Khouribga à la plate-forme de transformationde Jorf Lasfar, ce qui en fait le plus long pipeline de transport du phosphate au monde. Auparavant séché avant d'être transporté par voie ferrée, le minerai de phosphate, naturellement humide, est désormais acheminé via le Slurry Pipeline sous forme de pulpe composée à 60% de minerai et 40% d'eau», apprend-on auprès d'OCP. «A terme, le Slurry Pipeline va permettre d'économiser annuellement près de 3 millions de m3 d'eau et optimisera davantage la consommation d'énergie grâce au choix d'un tracé favorisant l'écoulement gravitaire de la pulpe. En raison de sa conception éco-responsable, le Slurry Pipeline contribuera également à l'élimination des émissions de CO2, à hauteur de 930.337 tonnes par an, liées aux activités de séchage, de transport par train et de manutention», ajoute la même source
Une stratégie de l'eau
Le Groupe intègre aussi la préservation durable de l'eau sur tout son processus de production. A cet effet, et afin de garantir une gestion intégrée et durable des ressources hydriques, le Groupe a mis en place une Stratégie Eau qui repose sur trois leviers : optimisation de l'utilisation de l'eau sur toute la chaîne de valeur (activités minières, transport, valorisation) ; gestion optimale de l'utilisation des ressources en eau douce ; mobilisation des ressources en eaux non conventionnelles (eaux usées épurées, eaux de mer dessalées). Le Groupe est également engagé dans la récupération et le recyclage de plus de 80% des eaux utilisées dans les procédés d'enrichissement, en système continu, par lavage-flottation au niveau des unités des sites de production du Groupe : Khouribga, Youssoufia et prochainement Laâyoune. Grâce à l'adoption de nouvelles technologies, la consommation spécifique en eau dans les nouvelles unités de valorisation industrielle est également réduite de 25%. De même, le Groupe a mis en place un programme ambitieux visant la réalisation de plusieurs stations d'épuration (STEP) des eaux usées urbaines et principalement leur réutilisation industrielle. Trois STEP ont été réalisées en ce sens à Khouribga, Benguerir et Youssoufia, permettant l'épuration et la réutilisation de plus de 10 millions de m3 d'eaux usées urbaines par an dans le lavage du phosphate. Des projets de STEP supplémentaires sont aujourd'hui à l'étude dans d'autres villes marocaines : Kasbat Tadla, Fkih Ben Saleh, El Jadida et Safi. Il faut préciser en outre que la plate-forme industrielle de Jorf Lasfar est désormais alimentée par une station de dessalement d'eau de mer récemment mise en service avec une capacité annuelle, pour sa première phase, de 25 millions de m3. Une autre station est prévue à Phosboucraa afin de satisfaire les besoins en eau du programme dedéveloppement industriel d'OCP. Au total, le Groupe a ainsi réduit de moitié sa consommation en eau conventionnelle à la tonne produite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.