Coupe de la CAF: on connaît l'adversaire de Berkane en finale    Enseignant décapité en France: les derniers éléments de l'affaire    Vents poussiéreux et aveuglants s'abattent sur Settat (VIDEO)    Subvention des projets artistiques : El Ferdaous fait le point    Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de feu maître Ahmed Dghrni    Coronavirus : Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech…la situation dans chaque ville    Maroc. L'école, un enjeu vital    Quatre tonnes de résine de cannabis saisies près d'Al-Hoceima    Investissements publics. Ce que prévoit le gouvernement pour2021    Tennis : Lajovic, Rublev et Zverev, le tiercé gagnant    Présidentielle US : Insultes, attaques, tous les coups seraient-ils permis en campagne ?    Les Etats-Unis saluent le leadership de S.M le Roi dans les questions d'intérêt commun    L'ONMT donne un coup d' accélérateur à son plan de relance touristique national    La FIFA inaugure un programme exécutif de lutte contre le dopage    Diego Costa absent face au Bayern    Larbi Naji, fidèle combattant de Berkane    L'Alliance du Pacifique réitère son appui au Plan d'autonomie au Sahara    Installation de la Commission des droits de l'Homme de Fès-Meknès    Moscou prêt à un gel russo-américain du nombre de têtes nucléaires    Athènes demande à l'UE d'examiner la suspension de l' union douanière avec Ankara    Asha, la nouvelle révélation marocaine de la chanson espagnole    El Jadida : Une mineure dénonce son père incestueux    Sahara marocain : Le «Polisario» poursuit ses provocations sous le regard de la MINURSO    Scandale de l'arbitrage : le Raja se plaint auprès de la CAF    Covid-19, pas de vaccin avant 2021    Il existerait six types différents de coronavirus [Etude]    Projet de loi de finances : ce qui est prévu pour la Santé    Convention entre Rabat et Madrid pour lutter contre la criminalité    Atlantic Free Zone. MEDZ et DMA signent pour une extension    Marrakech: le musée Yves Saint Laurent rouvre ses portes    Institut français du Maroc : le post-Covid-19 sera digital !    Les mesures restrictives prolongées à Jerada    Le match Zamalek-Raja sera-t-il reporté ? Les explications d'un ancien membre de la CAF    JESA en mission pour la réalisation d'une Cité Olympique à Abidjan    Benabdallah: «le quotient électoral n'est pas du tout une obsession des Marocains»    Relance économique: des mesures fiscales pour contrecarrer les répercussions du covid    Tourisme: l'ONMT passe à la vitesse supérieure    Un colloque dédié au secteur de la presse à l'initiative de l'ANME    Débat du siècle. Combattre l'économie turque mène en enfer    Le PLF-2021, un projet réaliste qui tient compte des «capacités objectives»    IDE : le Maroc s'accapare la 9ème place dans la région MENA en 2019 [Rapport]    Hakimi, l'ailier qui déborde d'ambition à l'Inter    Boujemaâ Lakhdar, le maître    Le Maroc récupère 25.500 pièces archéologiques rares    Cinemed. Les films marocains cartonnent au festival de Montpellier    "La lecture, acte de résistance": «Un élan de solidarité citoyenne pour sauver le livre»    Bolivie: Le dauphin d'Evo Morales vainqueur de l'élection présidentielle    France: le gouvernement annonce un plan d'action contre la radicalisation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'OCP réduit sa consommation
Publié dans Les ECO le 01 - 02 - 2015

Le groupe minier se base sur une gestion intégrée de son besoin en eau à travers l'optimisation de l'utilisation de la ressource en eau sur l'ensemble de la chaîne de valeur.
Concilier la croissance industrielle et préserver les ressources en eau. Un défi relevé par le Groupe OCP. Le pari est d'autant plus important que l'ambition de l'OCP est de doubler ses capacités minières et tripler ses capacités chimiques à l'horizon 2020. Pour aborder ces priorités stratégiques, l'OCP se base sur une gestion intégrée de son besoin en eau à travers l'optimisation de l'utilisation de la ressource en eau sur l'ensemble de la chaîne de valeur, par l'abandon des prélèvements souterrains et réallocation des eaux de surface et par le moyen de mobilisation des ressources en eau non conventionnelles.
Ainsi, dans les installations minières, l'OCP est parvenu à réduire de 20% la consommation d'eau par tonne de roche enrichie grâce à une meilleure récupération des eaux des boues de lavage. Le procédé d'enrichissement par lavage-flottation, utilisé dans les laveries de Khouribga, de Gantour et prochainement de Laâyoune, est un système en continu où les eaux des boues de lavage sont récupérées, à plus de 80%, puis réinjectées dans le process. Une performance assurée grâce aux améliorations apportées au procédé d'enrichissement mais également aux systèmes de séparation, de décantation et d'épandage.
Pour sa part, le transport du phosphate lavé, sous forme de pulpe à travers le pipeline, permet à l'OCP de réaliser des économies considérables en consommation d'eau et d'énergie. Ce nouveau mode de transport permet l'élimination de l'étape de séchage du phosphate, et par conséquent sa réhumidification à Jorf Lasfar. Toute l'eau utilisée pour le transport est réutilisée pour la transformation du phosphate au sein des unités chimiques de l'OCP. La construction du «slurry pipeline», connectant Khouribga à Jorf Lasfar, a requis 4,5 milliards DH. Durant sa phase de construction, le projet a nécessité 750.000 hommes/jour, dont 70% proviennent de la main- d'œuvre locale. Le projet a aussi créé 110 emplois directs.
Avec le pipeline, l'installation de lavage est directement intégrée à la mine, permettant ainsi, simultanément, l'enrichissement du minerai et son transport. Par ailleurs, l'année 2013 a connu la mise en service du projet Maroc Central qui a pour objectif de satisfaire, à concurrence de 45 millions de m3 /an, les besoins en eau du programme de développement industriel de Khouribga à partir du barrage Ait Messaoud dans la province de Tadla. Doté d'un budget de 1,1 milliard DH, le projet a consisté en la construction d'une adduction d'eau passant près de la ville de Fqih Bensalah et composée d'une conduite de 81 km et de deux stations de pompage ainsi que d'un réseau d'alimentation électrique dédié.
Actuellement, l'unité de dessalement d'eau de mer et de production de l'eau douce, nécessaire à l'OCP à Jorf Lasfar, est en construction avec des investissements estimés à quelque
2 milliards DH. À terme, la station servira aux besoins supplémentaires du complexe chimique de l'OCP à Jorf Lasfar et permettra même d'alimenter, en eau potable de bonne qualité, la ville d'El Jadida. Le projet se situe à l'intérieur de l'enceinte de l'OCP de Jorf Lasfar, sur une superficie de 15 hectares. Il englobe une prise d'eau sur le canal d'eau de mer, une unité de pré-traitement et une unité d'osmose inverse. Selon les plans, sa capacité de production sera très extensible durant les années à venir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.