Sécurité routière : 550 nouveaux radars seront installés prochainement    Maroc Telecom. Les réalisations 2018 supérieures aux objectifs annoncés    Plus de 600 coureurs participent à la 2e édition de l'Eco-Trail    « Logintek Settat » à l'ordre du jour du prochain Conseil de gouvernement    CIMR : Le nombre d'adhérents a enregistré une hausse de 2 %    Vidéo – Algérie : Mouvements de protestations contre un cinquième mandat de Bouteflika    Sahara. Un nouveau revers pour les séparatistes    Flash hebdomadaire    Saison culturelle France-Maroc 2019 : Focus sur l'innovation et les arts virtuels    Conférence internationale de Varsovie. Jazouli expose la vision du Maroc    Botola Maroc Telecom : Le MAT stoppe l'IRT dans son élan    Beach-soccer : L'équipe nationale en stage de préparation à Casablanca    Lutte contre la corruption. La CNAC dresse son bilan    Table ronde sur «La biodiversité au Maroc: de la connaissance à la gouvernance»    Zoulikha Bouabdellah : « J'aime opposer les idées pour unifier ! »    Al Akhawayn. La cérémonie de clôture du projet MENARA à Rabat    PSA au Maroc. 700 millions d'euros en sourcing    Kevin-Prince Boateng cambriolé en plein match !    Réchauffement climatique : 61 % des marocains n'en ont jamais entendu parler    Accrochage entre l'armée indienne et les insurgés au Cachemire : 9 morts    L'employabilité des jeunes    Hydrocarbures : Lahcen Daoudi veut parvenir à une solution « acceptable par toutes les parties »    Nouveau record pour le SIEL : plus de 550.000 visiteurs    Rebel Spirit ou quand l'esprit libre de l'art urbain sublime Rabat !    Des partis australiens visés par un piratage commis par un « agent étatique »    Terres soulaliyates : La réforme en marche    Météo : Nouvelle vague de froid jusqu'à mercredi    Météo : Chutes de neige et temps froid dans plusieurs régions    Sommet de crise de l'Eglise catholique minée par les scandales sexuels    La Corée du Nord à « un tournant », disent ses médias avant le sommet    Rachid Talbi Alami lors d'une journée d'étude à Salé : «La formation, axe fondamental de la stratégie nationale du sport»    Hydrocarbures. Le Conseil de la concurrence prend de court le gouvernement    Aujjar : «La mise en œuvre du caractère officiel de l'amazigh ne doit pas faire l'objet de manœuvres politiciennes»    Divers    Ligue 1 : Marseille reprend des couleurs Monaco sort de la zone rouge    Appel à la protection des zones humides de la région Laâyoune-Sakia El Hamra    Divers    Driss Lachguar appelle à l'adoption d'un nouveau contrat social    Luis Rubiales : Peu de pays de par le monde disposent d'installations sportives comme celles du Maroc    Atlas Pro tour 2019 : Victoire de Duncan et distinction de Marjane    Mohamed Mouhib lors d'une rencontre organisée par la section locale du parti à Sidi Bernoussi    Un colloque national met la lumière sur les nouveautés de la loi de Finances    Une fusillade près de Chicago fait cinq morts    Bouillon de culture    "Nulle part loin de toi" de Mamoun Lahbabi    SIEL-2019 : Remise du Prix national de la lecture    MSC2019: L'Alliance Iran-Qatar mise en relief à Munich    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Près de la moitié de la population a une couverture médicale
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 11 - 2018

Le HCP relève cependant des disparités selon le sexe, l'âge et le milieu de résidence
Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) livre son diagnostic concernant la couverture médicale des Marocains. Ainsi, le HCP estime que près de la moitié de la population est couverte. «Sur une population estimée, en 2017, à près de 34,8 millions, 16,2 millions de Marocains (46,6%) ont une couverture médicale; 15,5% sont des adhérents et 31,1% des ayants droit ou bénéficiaires. La part des femmes est légèrement supérieure à celle des hommes, respectivement 47,6% et 45,5% et celle des citadins nettement au-dessus de celle des ruraux, respectivement 53,4 et 35,5%», apprend-on auprès des responsables du Haut Commissariat. «Le taux de couverture médicale enregistre 56,7% parmi les personnes de 60 ans et plus contre 37,1% parmi les jeunes de 15 à 29 ans.
Le taux de couverture médicale varie de 47,4% pour les personnes vivant dans des ménages dirigés par un homme à 41,1% pour ceux dirigés par une femme», poursuit la même source expliquant que ce taux s'amiliore nettement selon le diplôme du chef du ménage, passant de 39,3% pour les personnes vivant dans des ménages dont le chef ne dispose d'aucun diplôme à 78,2% pour les personnes relevant de ménages dont le chef dispose d'un diplôme supérieur. Selon les statistiques publiées par le HCP, environ 4 actifs occupés sur 10 âgés de 15 ans et plus ont une couverture médicale. «La population active occupée est estimée, en 2017, à 10,7 millions de personnes. Environ 4,6 millions (42,7%), disposent d'une couverture médicale; 35,2% sont des adhérents et 7,5% des bénéficiaires. 47,1% des femmes actives occupées ont une couverture médicale contre 41,3% des hommes et 51,6% des citadins contre 31,8% des ruraux.
Ce taux passe de 35,3% parmi les actifs occupés n'ayant aucun diplôme à 78,5% parmi les détenteurs d'un diplôme de niveau supérieur», explique le HCP. Selon le statut professionnel, la même source précise que les salariés enregistrent le taux de couverture médicale le plus élevé (56,9%), suivis des employeurs (41,2%), des indépendants (31,3%) et des aides familiales (23,1%). «Les actifs occupés exerçant dans les secteurs de l'«industrie y compris l'artisanat» et des «services» enregistrent les taux de couverture médicale les plus élevés avec respectivement 54,8 et 51,9%. Ceux exerçant dans les secteurs du «BTP» et de l'«Agriculture, forêt et pêche» ont les taux les plus bas, respectivement 32,9 et 30,4%», indique le HCP.
Par ailleurs, les responsables font savoir que «près du quart de la population active occupée ont une couverture médicale liée à l'emploi exercé. Un peu plus d'un actif occupé âgé de 15 ans et plus sur 5 (22,5%) a une couverture médicale liée à l'emploi qu'il exerce, 34,5% parmi les citadins et 7,8% parmi les ruraux. Les salariés viennent en tête avec un taux de 42%, suivis des employeurs (26,2%)». Et de conclure : «Ce taux atteint 38,5% parmi les actifs occupés relevant du secteur de l'«industrie y compris l'artisanat» et 34,9% parmi ceux du secteur des «services» alors qu'il ne représente que 11% dans le secteur du «BTP» et seulement 5,7% dans celui de «l'Agriculture, forêt et pêche»».
Assises
Les travaux des 1ères Assises nationales sur la protection sociale se sont ouverts lundi à Skhirate sous le thème «Ensemble pour un système intégré et pérenne de la protection sociale». La séance d'ouverture de ces Assises, placées sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, s'est déroulée en présence notamment du chef de gouvernement Saâd Eddine El Othmani et du ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi.
Initié par le ministère délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, cet événement vise à ouvrir un débat public entre les différents organisateurs, les acteurs économiques et sociaux, les organisations de la société civile et les experts, en vue d'élaborer une vision intégrée et consensuelle du système de la protection sociale en tant que composante essentielle du nouveau modèle de développement. Cette vision doit, selon les organisateurs, permettre de dépasser les dysfonctionnements et les contraintes actuels qui limitent l'impact de ce système sur le citoyen et sur le développement humain et social.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.