Retour au bercail des étudiants    Les incertitudes de la reprise    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mercredi 3 juin    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    Le roman de Saeida Rouass adapté à l'écran par un producteur hollywoodien    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Coronavirus : voici comment vous serez accueilli et traité dans les hôtels au Maroc    Espagne: Nouveau revers pour le polisario    Quand l'Algérie maquille ses velléités belliqueuses contre le Maroc    Eaux Minérales d'Oulmès: l'activité maintenue grâce à Bahia    Réflexions sur quel Maroc de l'après covid-19?    Trois millions de personnes affiliées à la CNSS    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    ONU: les ambassadeurs de Suisse et du Maroc à New York lancent le processus    Voici la date de reprise de la Serie A    Lions de l'Atlas: Feddal sur les traces de Naybet?    Madrid ne jouera plus à Bernabeu cette saison    Coronavirus : 44 nouveaux cas, 7.910 au total, mercredi 3 juin à 10h    Tourisme : les opérateurs se mobilisent pour la relance du secteur    Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    Un communiqué riche en enseignements    Le grand bazar    Repli de l'IPPIEM hors raffinage de pétrole en avril    Ils sont tous devenus des épidémiologistes et des économistes !    Le cérémonial sahraoui du thé bousculé par le coronavirus    Le satisfecit de l'Université Mohammed V    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative    L'Université Hassan II tient son premier festival culturel à distance    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Hyperpuissance    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Formation professionnelle : 83,7% des lauréats décrochent un emploi après 3 ans
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 12 - 2018

Le Maroc dispose de 649 établissements publics et 1.321 privés
Le taux d'insertion des lauréats de la formation professionnelle dans le marché du travail atteint 62,9% après neuf mois de l'obtention du diplôme. A en croire le département de la formation professionnelle, 83,7% des lauréats décrochent un emploi trois ans après l'obtention de leurs diplômes. Globalement, le Maroc dispose de 649 établissements publics et 1.321 établissements privés de formation professionnelle.
En 2018, le nombre de stagiaires est de 400.549 pour le public et 77.000 stagiaires pour le privé. En ce qui concerne les diplômés pour la même période, 145.290 sont issus des établissements publics de formation professionnelle et 41.043 lauréats ont reçu leur formation des établissements privés. Le nombre de bénéficiaires de la formation qualifiante (attestations ou certificats favorisant l'insertion des jeunes sur le marché du travail) a atteint 140.000 alors que les bénéficiaires d'un parcours professionnel (Bac professionnel et parcours collégial) se comptent à 34.000 jeunes. Au niveau de l'OFPPT, l'opérateur public se dit assurer 90% de l'offre publique de la formation professionnelle avec 368 établissements de formation et plus d'un demi-million de places pédagogiques.
L'Office offre 320 filières de formation. Il compte plus de 10.000 collaborateurs et 8.500 formateurs. Sur le plan de la coopération, le Maroc a exprimé à plusieurs reprises sa volonté de renforcer ses partenariats avec les pays du continent africain. Cette ambition s'est matérialisée par la signature de plusieurs accords de coopération dans le secteur de la formation professionnelle afin d'en faire un levier de développement pour tout le continent.
Au niveau de l'OFPPT, 59 conventions de partenariat ont été signées avec 25 pays partenaires. L'objectif étant d'accompagner le développement des dispositifs de formation professionnelle dans ces pays, et accueillir plus de stagiaires au Maroc.
Ainsi, 4 partenariats sont à un stade considéré comme avancé. Ils concernent la Côte d'Ivoire, le Gabon, la Guinée Conakry et le Mali alors que trois partenariats sont en développement avec le Sénégal, la Mauritanie et le Niger. En revanche, 18 partenariats sont initiés avec la Guinée-Bissau, le Cameroun, le Congo Brazzaville, Sao Tomé-et-Principe, Djibouti, le Burkina Faso, le Tchad, la Centrafrique, Madagascar, le Ghana, la Tunisie, le Togo, le Rwanda, et le Soudan. Sur le plan de l'assistance technique à la création de nouveaux centres de formation, plusieurs projets sont achevés.
L'OFPPT a dévoilé qu'ils concernent trois centres de formation dans les métiers du BTP, de l'hôtellerie et de la restauration en Côte d'Ivoire, au Mali et en Guinée Conakry et un centre de formation dans les métiers du transport et de la logistique au Gabon. Dans ce cadre, l'Office explique que les prochaines étapes concernent l'assistance au démarrage, à la mobilisation d'experts de l'OFPPT pour l'accompagnement à la première année de formation. Pour ce qui est de l'assistance technique à la création de nouveaux centres de formation, 4 projets sont en cours de réalisation : un au Sénégal qui concerne la réalisation d'un centre d'entrepreneuriat, la mise en place d'un centre de formation dans les métiers du BTP et de l'hôtellerie et de la restauration à Madagascar, la création d'un centre de formation dans les métiers du BTP et un centre de développement des compétences dans les métiers de l'eau et de l'irrigation en Ethiopie.
Notons qu'au total, 633 stagiaires des pays africains en 2018-2019 sont inscrits dans les formations de l'OFPPT et depuis 2005 l'Office a enregistré 2.559 inscriptions de jeunes de ces pays amis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.