La terre a tremblé mardi au Nord du Maroc    Le suicide des jeunes aggravé par la pandémie    Arabie saoudite: suspendue depuis mars, la Omra va reprendre    DGSN: arrestation hollywoodienne aux environs de Casablanca    Prix à la consommation: Voici les plus fortes hausses    Covid19: Le tourisme encaisse des pertes par milliards    M6 interdite en Algérie    Lois électorales: Laftit change de méthode    BAM: l'économie marocaine se contracterait de 6,3% en 2020    Le commerce en réseau crée sa fédération    Covid19: Durcissement des mesures à Jerada    Incendie dans un dépôt à Casablanca: un riverain témoigne (VIDEO)    Botola Pro D1 : Le FUS de Rabat terrasse l'OCS    Driss Lachguar réitère le soutien historique et de principe de l'USFP à la cause palestinienne    Covid-19, le virus dévastateur    Evolution du Coronavirus au Maroc : 2.227 nouveaux cas, 105.346 au total, mardi 22 septembre à 18 heures    Le moment où Hamieddine est entré au tribunal (VIDEO)    Luis Suarez soupçonné de triche, le parquet ouvre une enquête    Raja: les transferts pour renflouer les caisses du club?    Malgré les critiques, Fati Jamali lance une nouvelle chanson (VIDEO)    Enseignement supérieur : Une rentrée universitaire bousculée, des étudiants décalés mais non recalés    Congrès extraordinaire du PJD à l'horizon    «The Moderator» : Un film sur la violence à l'égard des femmes    «Artcurial» présente le bilan de sa première année de présence au Maroc    Youssef Amrani déplore «le non-Maghreb», un «gâchis économique, un handicap politique et une aberration historique»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Le Maroc de l'ancien monde    L'OFPPT lance les travaux de construction de sa 5ème Cité des Métiers et des Compétences    L'effervescence des supporters envahit les réseaux sociaux    UFC: Khamzat Chimaev, le Khabib 2.0 !    Violeur en série. Des aveux à vous glacer le sang    RCAZ: Saïd Chiba démis de ses fonctions    Inédit : Des journalistes et universitaires arabes débattent avec des responsables et des journalistes israéliens    Au siège de l'AIEA, une fontaine marocaine s'offre un lifting    Cinéma. Nisrine Erraddi nominée à l'Académie de Sotigui    Une grande perte pour la recherche sur l'amazighe    Mme Fettah Alaoui: «La culture est un pilier majeur pour le tourisme marocain»    Entre le monde des Arts et l'univers des Lettres    Cameroun : dix ans de réclusion pour des militaires ayant abattu deux femmes et leurs enfants    Présidentielle en Côte d'Ivoire : le représentant de l'ONU appelle à la «retenue»    Au Mali, l'ex-ministre de la défense Ba N'Daou nommé président de transition    CORPS SECURITAIRE DE NOUVELLE GENERATION : LA METHODE HAMMOUCHI    Tourisme : Marrakech affûte ses armes pour la reprise    Le produit net bancaire du groupe BCP s'est amélioré    Lesieur Cristal : Plus de 2 MMDH de chiffre d'affaires réalisés au 1er semestre    Djokovic: « Nadal reste le favori pour Roland-Garros »    Moha Ouali Tagma désigné membre de la délégation de haut niveau à l'OIF    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SM le Roi et le président malgache lancent à Antsirabe les travaux de construction de l'hôpital "Mère et enfant" et d'un complexe de formation professionnelle
Publié dans L'observateur du Maroc le 23 - 11 - 2016

SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SA le Prince Moulay Ismail, et le président de la république de Madagascar, M. Hery Rajaonarimampianina, ont procédé, mercredi à Antsirabe, au lancement des travaux de construction de l'hôpital "Mère et enfant" et d'un complexe de formation professionnelle.
Ces projets, d'un investissement global de 220 millions de dhs, assuré par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, confirment la vision royale constante en faveur d'une coopération Sud-Sud forte, agissante et solidaire.
L'hôpital "mère et enfant", qui sera réalisé sur une superficie de 50.000 M2, mise à disposition par la commune urbaine d'Antsirabe, dont 8.000 m2 couverte, sera mis en service en mars 2019.
Cette infrastructure hospitalière fournira des prestations concernant le traitement des pathologies de la mère et de l'enfant et la prise en charge des grossesses en particulier les grossesses à risque.
Parmi ses missions figure aussi la contribution à la réduction de la mortalité maternelle et infantile, à la formation et au transfert des compétences médicales et paramédicales.
Nécessitant un budget de 160 millions de dhs, cette structure sera édifiée entièrement en rez-de-chaussée pour une exploitation optimisée et sécurisée avec une architecture intégrée au paysage urbain local et favorisant la fonctionnalité des espaces.
Doté de 70 lits, elle comprend des blocs fonctionnels communicants par des couloirs larges et éclairés, ainsi que des unités de soins intensifs et de réanimation maternelle, de néonatalogie pour la prise en charge des bébés à risque et de consultations gynécologiques et pédiatriques.
L'établissement comporte aussi un plateau technique composé de trois salles opératoires dont une septique et d'autres pour l'accouchement et l'imagerie (scanner, échographes standards et cardiaques), ainsi qu'un laboratoire spécialisé
Les activités annuelles de cette infrastructure hospitalière devront concerner 1.200 naissances, 8.000 consultations de gynécologie obstétrique, 9.600 consultations pédiatriques, 1.800 actes de chirurgie d'urgence, 900 actes de chirurgie pédiatrique, 500 actes de chirurgie gynécologique et 4.000 cas médicaux.
S'agissant du complexe de formation professionnelle, il sera réalisé sur une superficie globale de 25.000M2 (parcelle mise à disposition par la commune urbaine d'Antsirabe), dont 8.000 M2 couvertes.
Nécessitant un budget de 60 millions de dhs, dont 10 millions de dhs d'assistance technique prise en charge par l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), cet établissement sera fin prêt en octobre 2018.
Il a pour objectif de doter les secteurs du Bâtiment et Travaux Publics (BTP) et du tourisme, l'hôtellerie et la restauration des cadres nécessaires. Il vise aussi à satisfaire les besoins des opérateurs économiques en ressources humaines qualifiées, renforcer l'employabilité des jeunes et promouvoir leur insertion socioprofessionnelle et à accompagner les grands chantiers de développement socio-économiques initiés dans le pays.
Avec une capacité d'accueil de 1000 stagiaires, le complexe, qui sera réalisé en partenariat avec l'OFPPT, le ministère malgache de l'Emploi, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle et la commune urbaine d'Antsirabe, assure 21 filières de formation, dont 12 du secteur du BTP et neuf dans le domaine du tourisme, de l'hôtellerie et de la restauration.
Il permettra la formation de techniciens spécialisés (gros oeuves et géomètres topographes), de techniciens (chef de chantier TP, dessinateur de bâtiment, peintre décorateur en bâtiment), ainsi que des ouvriers qualifiés en maçonnerie, en plomberie sanitaire, en menuiserie bois et aluminium, des électriciens spécialisés en bâtiment, des plâtriers, des carreleurs et des peintres vitriers.
Concernant la spécialité de la filière tourisme, hôtellerie et restauration, le complexe assure des formations de technicien spécialisé dans les domaines de la gestion hôtelière, d'agence de voyage, de technicien (cuisine, service de restauration, boulangerie pâtisserie et réception d'hôtel), ainsi que des employés d'étages, des agents de restauration et en chocolaterie-confiserie.
Créée en 2008 à l'initiative du Souverain, la Fondation Mohammed VI pour le développement durable mène une vingtaine d'initiatives dans sept pays en l'occurrence le Sénégal, le Mali, la Guinée Conakry, la Guinée Bissau, la Côte d'Ivoire, le Gabon et Madagascar.
Organisation à but non lucratif, la Fondation met le développement humain au coeur de sa stratégie d'action, en oeuvrant en faveur de la promotion de l'accès à la santé et à l'éducation, du développement socio-économique de ces pays, et de l'élaboration de programmes de lutte contre la pauvreté.
Dans le domaine de la santé, la Fondation compte à son actif la construction et l'équipement de la clinique d'ophtalmologie Mohammed VI de Dakar, d'une clinique périnatale à Bamako, d'un hôpital "Mère et Enfant" à Conakry et d'un Centre de restauration pour les patients hospitalisés (en projet) au Rwanda, outre la donation de médicaments et d'équipement biomédical au profit des autorités sanitaires du Sénégal, de Côte d'Ivoire, du Gabon et de Guinée-Bissau.
Pour ce qui est des actions entreprises dans les secteurs de l'éducation et de la formation, les projets de la Fondation portent notamment sur la construction et l'équipement de centres de formation professionnelle dans les métiers du tourisme, du BTP, de la santé, du transport et de la logistique, ainsi que la construction d'écoles primaires dans plusieurs pays du continent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.